Menaces de coupures d’électricité. CGTistes, terroristes ! [L’Agora]

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Qu’on se le dise : j’ai déjà écrit que cette réforme des retraites était un grand écran de fumée destiné à canaliser une contestation bien plus large, et surtout à masquer le principal problème dans ce pays, l’immigration et ses conséquences, pour nos retraites comme pour notre système de santé, notre sécurité, notre « bien vivre ensemble ».

Néanmoins, il paraît important de revenir sur les actes de sabotage récents entrepris par des membres du syndicat CGT, syndicat de gauche dont la représentativité auprès des salariés est inversement proportionnelle à sa capacité de nuisance. Ainsi, des terroristes (comment nommer autrement ceux qui coupent l’électricité et qui mettent ainsi la santé de certains en danger dans les hôpitaux, ou même à domicile lorsqu’ils nécessitent un appareil respiratoire, mais aussi l’économie et donc la vie d’autres dans les commerces) ont frappé ces derniers jours, sous les couleurs de ce syndicat rouge.

Un acte de terreur totalement assumé et revendiqué par ce syndicat, qui menace de poursuivre ces actions, et d’opérer des coupures partielles, dans les commerces, dans les centres commerciaux, tout en touchant bien évidemment les propriétés privées des citoyens puisqu’il est impossible de cibler individuellement, comme on a pu le voir à Nantes avec des coupures générales durant de longues minutes.

Selon RTE, près de 50 000 foyers ont été privés de courant en Gironde dans la nuit de lundi à mardi, puis 40 000 foyers à Lyon, 37 000 à Nantes et 40 000 à Orléans au cours de la journée de mardi.

Certains y verront un acte de révolte et de contestation. D’autres y verront du terrorisme c’est à dire le fait de terroriser, de faire peur à la population. Car si la grève est un droit, il n’y a aucun droit à la coupure d’électricité qui existe. Qu’attendent donc les forces de l’ordre, promptes à gazer des manifestants pacifiques qui ne font qu’exercer leurs droits à manifester, pour aller s’occuper physiquement de ces terroristes électriques ?

Si les militants de la CGT décident de m’empêcher d’avoir chaud chez moi, de m’alimenter correctement, de soigner les miens, ou de nuire à mon commerce, puis-je alors m’octroyer un « droit à la batte de baseball dans la tronche » ? Pourquoi les actions de certains sont-elles tolérées là où d’autres actions, plus symboliques, sont férocement sanctionnées ?

Imaginez un seul instant les militants de Génération identitaire qui couperaient l’électricité dans un quartier de Nantes pour dénoncer les violences et le trafic de drogue organisé par les gangs… On aurait le droit à des hurlements des politiques, des indignations sélectives, une répression féroce, des perquisitions, des gardes à vue très longues, et au final, des juges rouges acquis au Syndicat de la magistrature qui se feraient un plaisir de condamner et d’enfermer les militants.

Mais parce que ces messieurs sont de la CGT – syndicat dont une partie des membres mènent, il faut le rappeler, une vie de château sans la moindre inquiétude pour leurs propres retraites – ils seraient autorisés à prendre en otage la population et à se comporter comme des crapules ? (Encore une fois, imaginez les conséquences possibles d’une coupure d’électricité dans un lieu où celle-ci est indispensable…) C’est donc cela l’égalité républicaine dont ceux qui nous dirigent parlent à longueur de journée (et dont l’affaire Delevoye fût encore un magnifique exemple) ?

La CGT et tous ceux qui coupent l’électricité et qui menacent de vous la couper pendant les fêtes sont une gigantesque imposture, et ils doivent être dénoncés comme tels.

Ils vous parlent de protéger vos retraites, eux qui bénéficient de privilèges qui leur aurait valu la guillotine en 1789. Ils vous parlent de protéger vos retraites, eux qui appellent à la régularisation de tous les migrants présents sur le territoire français, avec les conséquences que cela pourrait avoir pour votre sécurité et donc pour votre retraite. Ils vous parlent de protéger vos retraites, eux qui cesseront la grève dès que leurs régimes spéciaux auront été maintenus, pendant que votre retraite elle, n’aura pas été augmentée d’un centime.

Ils menacent de tout bloquer pour Noël, eux qui, gauchisés, et islamisés pour certains, n’en ont plus que faire de la tradition, qui fût y compris respectée entre Européens, pendant les guerres civiles, véritables boucheries nommées Guerres mondiales au début du XXe siècle.

Ceux qui coupent l’électricité, comme ceux qui vous mentent et vous manipulent depuis des lustres, sont des ordures aux méthodes terroristes, et doivent être traités comme tels. À la poubelle !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Manifestations de travailleurs clandestins à Morlaix. « Pour la CGT , les étrangers avant nos ouvriers ! » clame le RN

La CGT (Confédération générale du Travail), syndicat riche et influent (totalisant autour de 600 000 adhérents, c’est à dire 2,6 % seulement des salariés français) semble...

Elle organise un faux kidnapping pour une vidéo TikTok, son ami la tue par accident

Une jeune femme mexicaine âgée de 21 ans, notamment connue pour ses vidéos à la signature glauque et violente, est décédée le 2 octobre...

Novlangue au Royaume-Uni. La police songe à ne plus employer les termes « terroristes islamistes » et « djihadistes »….car jugés islamophobes

La police du Royaume-Uni songe à ne plus user des termes « terroristes islamistes » et « djihadistes » afin de ne pas stigmatiser...

La CGT appelle à la grève pour tout le mois d’Avril

La CGT a déposé des préavis de grève couvrant l'ensemble du mois d'avril. Son secrétaire général, Philippe Martinez, a accusé le gouvernement de faire...