Allemagne. « Ce bus est conduit par un Allemand » : le chauffeur licencié !

A LA UNE

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Immigration et invasion de l’Europe. Pour Jean-Yves Le Gallou, « Tous les pays européens ont été victimes d’un coup d’Etat, des médias et des...

Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, enchaine les livres majeurs, avec la sortie de « L'invasion de...

Se dire Allemand en Allemagne est désormais un acte risqué. Un chauffeur de bus de Dresde vient d’en faire l’expérience.

« Ce bus est conduit par un chauffeur allemand »

Un chauffeur de bus allemand de Dresde, capitale de la Saxe, a été licencié pour avoir placardé près de la porte de son véhicule une affiche en écriture germanique annonçant sa nationalité. C’est un passager qui a repéré la modeste feuille en question sur laquelle était écrit « Ce bus est conduit par un chauffeur allemand ».

Le passager de 23 ans a par la suite envoyé la photo de l’affiche à un média local en se disant « stupéfait » de ce qu’il avait vu… Et a également déploré le fait que « des choses comme ça se banalisent progressivement. »

Sur Twitter, l’affaire a vite déchaîné les passions, ce qui a incité l’opérateur des transports de Dresde (DVB) à poster une réponse suite à certaines critiques : « Bonjour, le message nous est parvenu. Nous nous demandons aussi ce qui ne va pas avec ce collègue. Il n’est plus sur la route et ce comportement aura des conséquences ».

Le chauffeur est licencié

Et quelles conséquences ! Il s’avère que le chauffeur était employé par une entreprise sous-traitante qui a été rapidement contactée. Pour le porte-parole DVB Falk Lösch, « ce comportement est totalement inacceptable. […] Ce chauffeur de bus ne conduira plus sur les lignes DVB. »

Selon le média Tag24, le responsable du sous-traitant en question, Matthias Peschke, a également été « horrifié » lorsqu’il a vu la photo. « C’est une situation choquant pour nous », a-t-il déclaré. Bien que ce chauffeur ayant eu la « mauvaise » idée d’afficher sa fierté d’être un Allemand travaillant en Allemagne soit « un employé de longue date », « son service a maintenant été interrompu. Il ne sera pas dans l’emploi du temps demain. », indiquait alors Matthias Peschke.

Toutefois, ce licenciement intervient dans une période de pénurie de chauffeurs pour la DVB, qui tente par ailleurs de recruter des employés à l’étranger. Une campagne de recrutement à même été lancée en Serbie durant l’automne tandis que 570 chauffeurs sont nécessaires chaque jour pour faire fonctionner le réseau à Dresde. En début de semaine, le gouvernement allemand a approuvé un nouveau plan visant à faire venir davantage de travailleurs extra-européens en Allemagne, avec des initiatives pour aider à la formation linguistique et accélérer les procédures de visa. De quoi sceller définitivement le sort de ces quelques travailleurs se sentant encore un peu trop allemands sur leurs terres ?

AK

Crédit photos : Wikimedia Commons (CC/Lupus in Saxonia)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

75 ans et relogée car un squatteur vit chez elle

En 2018, Martine Garofalo décide de partir vivre en Guyane. Elle installe alors deux locataires dans sa maison de...

Bretagne. Élections régionales : un second tour de piste pour Marc Le Fur (LR)

La partie n’est pas facile pour la droite en Bretagne. Pourtant Marc Le Fur (LR) se verrait bien diriger...