Les Bretons aiment la Bretagne

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

À coup sûr, une véritable régionalisation serait bien accueillie en Bretagne. Ce serait le moyen de concilier proximité et identité puisque le sentiment breton est très fort.

Confirmation nous est donnée par une enquête Harris Interactive (Le Figaro, 14 – 15 décembre 2019) : 91% des habitants de la Bretagne sont capables de donner le nom de leur région d’une manière parfaite. L’attachement à la Bretagne y est très fort pour 88% d’entre eux. Les femmes et particulièrement les Bretons sont favorables à une augmentation des pouvoirs à tous les échelons des collectivités ; 62% des sondés le souhaitent pour les communes, 52% pour les départements et 47% pour les régions.

Un point faible : parmi les présidents de région les moins bien identifiés figure Loïg Chesnais- Girard (PS ; Bretagne, 15%). Évidemment, le seul homme politique que l’ensemble des Bretons connaissent bien s’appelle Jean-Yves Le Drian. Voir été ministre de la Défense nationale pendant cinq ans et ministre des Affaires étrangères depuis deux ans lui offre une visibilité médiatique sans pareil ; on le voit à la télé, on l’entend à la radio, il apparaît régulièrement dans les journaux. Qui dit mieux ?

En début d’année, un sondage Elabe pour l’Institut Montaigne avait montré que les Bretons étaient le plus attachés à leur région (77%) et que 72% d’entre eux se déclaraient heureux (Ouest-France, mardi 19 février 2019). Bien entendu, il faut tenir compte du fait que ces enquêtes ne connaissent pas l’Alsace mais un bazar dénommé « Grand Est », tandis que les Pays de la Loire – autre bazar – y sont représentés, alors que Le Mans et Saint-Nazaire n’ont aucun point commun.

B. Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le même Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Immobilier, résidences secondaires, statut de résident : La Bretagne aux Bretons ! [L’Agora]

La crise du Covid-19 et les mesures sanitaires folles qui ont suivi ont déclenché une crise, potentiellement bien plus lourde de conséquences pour la...

« Paris, garde tes immigrés. Breton maître chez toi ». Après la violente agression à Ploërmel, de jeunes bretons manifestent

Nous nous sommes faits écho la semaine dernière d'une violente agression qui a eu lieu à Ploërmel (vidéo censurée par Youtube depuis) et d'une...

Le breton par le chant : Me zo ganet e-kreiz ar mor

Texte en breton et traduction mot-à-mot en français de Me zo ganet e-kreiz ar mor      Me zo ganet e-kreiz ar mor,      Teir...

Coronavirus. La Cinémathèque de Bretagne propose plus de 6 500 films gratuits !

Que faire durant ces longues journées de confinement qui vous attendent, en Bretagne et ailleurs ? La Cinémathèque de Bretagne propose de voir 6...