Une nuit d’août dernier, Stéphanie a subi une tentative de viol par un homme qui était récidiviste et qui vient d’être condamné. Elle ne reconnaît plus sa ville, Nantes, qui ne lui inspire plus désormais que de l’insécurité.

Pas un mot dans le reportage néanmoins sur le profil des agresseurs. Avec cette omerta, on ne risque pas de résoudre quoi que ce soit, c’est certain…

Voir à ce sujet nos dernières informations sur les violences et les agressions à Nantes.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine