Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chine. Un virus transmissible entre humains cause deux nouveaux décès

Un mystérieux virus touche la Chine depuis un mois et a déjà fait six morts. L’OMS doit décider mercredi s’il y a ou non une « urgence de santé publique de portée internationale ».

Chine : un coronavirus et des interrogations

Les services sanitaires chinois sont sur le pied de guerre. Le nouveau virus apparu le mois dernier en Chine a déjà causé six décès dans la ville de Wuhan (au centre du pays), soit deux de plus que le précédent bilan. Un chiffre rapporté le 21 janvier par le maire de la ville. Qui a en outre précisé qu’au total, 258 personnes avaient été contaminées dans sa ville. Parmi elles, 227 étaient encore sous traitement. Autre détail peu rassurant, une quinzaine d’employés des services médicaux de Wuhan ont eux aussi présentés des symptômes de la maladie, à savoir de la toux, des difficultés respiratoires et une forte fièvre.

Par ailleurs, la maladie a aussi été détectée à Pékin, Shanghai et Shenzhen. De son côté, la Commission nationale de la Santé chinoise a déclaré ce même 21 janvier avoir dénombré 77 nouveaux cas du virus, de quoi porter le total à 291 personnes touchées. De plus, 922 autres étaient à cette date toujours en observation. Dans les faits, ce coronavirus, « 2019-nCov » de son nom de code, consiste donc en une épidémie de « pneumonie ».

Un virus très contagieux

Ce virus a déjà touché d’autres pays depuis son apparition en Chine, tels le Japon, la Corée du Sud ou encore la Thaïlande. D’autres états ont renforcés leurs contrôles dans les aéroports à l’arrivée des vols en provenance de Chine.

Les autorités chinoises ont d’ailleurs rappelé que ce « 2019-nCov » était transmissible entre humains. Il appartiendrait à la famille du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère)​, découvert quant à lui en 2003. Ce dernier avait à l’époque fait 349 morts en Chine continentale et 299 à Hong Kong. Le président chinois Xi Jinping s’est même prononcé sur le sujet à la télévision en indiquant que tous les efforts devaient être faits afin « d’enrayer la propagation de l’épidémie ».

Face à la dimension internationale que prend l’inquiétude devant cette menace virale, une réunion d’urgence dédiée au problème a été programmée à Genève le 22 janvier par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour étudier si une « urgence de santé publique de portée internationale » doit être déclarée.

AK

Crédit photo : Flickr (CC BY 2.0/Kristopher Trolle)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Société

Derrière les manifestations de soutien à la Palestine des campus américains, des financements chinois ?

Découvrir l'article

Economie

Cryto. L’Intelligence artificielle prédit que la Chine interdira les blockchains à haute énergie

Découvrir l'article

International, Vidéo

Pourquoi votre prochain patron sera-t-il chinois ? Mise au point sur Sud Radio [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie

Près de 50 % des Américains soutiennent l’interdiction potentielle de TikTok

Découvrir l'article

Sociétal

L’intelligence artificielle : un enjeu majeur pour la Chine, qui veut devenir le leader mondial

Découvrir l'article

Sociétal

La Chine et la collecte de données génétiques : un risque majeur ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

La grande muraille de Chine. Une conférence le 26 avril à Pornichet

Découvrir l'article

Animaux, International, Santé, Sociétal

Santé. Potentiellement mortelle, doit-on redouter la « fièvre du perroquet » ?

Découvrir l'article

Economie

Commerce USA – Chine : Où en est-on?

Découvrir l'article

International

Taïwan, la peur de l’invasion

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky