Après une agression à Quimper, la police nationale « prise sur une autre affaire »

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Si vous vous faites agresser en pleine rue à Quimper, souvenez vous que la police peut, possiblement, ne pas intervenir pour vous sauver.

C’est ce qu’il s’est passé ce 1er février au matin, en plein centre ville (dalle du Steir), alors qu’un jeune homme de 15 ans s’est fait tabasser par un autre individu, qui a pris la fuite depuis. Une victime qui ne doit sa survie qu’à l’intervention d’un passant pour que son agresseur cesse de le frapper.

« Samedi après-midi, il restait encore des traces de sang sur les lieux, devant une boutique de lingerie face au Monoprix, en plein centre-ville de la préfecture finistérienne » lit-on sur Ouest-France, qui témoigne de la violence des coups.

La suite témoigne de l’abandon des citoyens par l’État (pourtant prompt à densifier les forces de l’ordre quand il s’agit de réprimer une manifestation ou des automobilistes sur les routes) : « L’agresseur a pris la fuite, puis un agent municipal de tranquillité publique est allé signaler l’agression à la police. Cette dernière, prise sur d’autres affaires, n’a pas pu intervenir »  explique un témoin au quotidien régional.

Au final, le jeune homme a passé plusieurs heures à l’hôpital, touché à l’arcade et au nez essentiellement. Une plainte a été déposée dans la foulée par ses parents.

Cette défaillance policière n’est pas une première – et ne sera sans doute par la dernière. La police est, sur bien des missions d’ordre public, en sous effectif. Ainsi, il y a quelques années, un policier de Vannes nous avait confié l’impossibilité, un samedi soir, d’intervenir à la fois sur un braquage, une agression et, par exemple, une manifestation, dans le même laps de temps.

On rappellera que le rôle de l’État – sa raison d’être – est d’assurer la protection des citoyens. À Quimper comme ailleurs.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Départ en vacances : Comment sécuriser votre mobile des cyberattaques ?

En termes de virus, votre smartphone est lui aussi menacé par des cybers menaces. Menaces qui s'accentuent avec les...

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees Benjamin Bayart est un...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

CHU Hôtel-Dieu à Nantes : deux agressions et la fresque collaborative taguée

La chaleur moite qui règne sur Nantes et la Loire-Atlantique ne réussit pas à tout le monde. Après un demandeur d'asile somalien – pourtant...

Quimper. 18kg de cocaïne et d’héroïne saisis par la Police, 4 trafiquants arrêtés

C'est un énorme coup - la plus grosse saisie de l'histoire de la Police Judiciaire de Quimper - réalisée par les forces de l'ordre...

Sainte-Reine de Bretagne : une collégienne agressée à l’arrêt de bus

Après Pontchâteau où un agresseur d’enfants en récidive a manqué d’étrangler une collégienne sur le chemin des cours, en pleine ville, c’est à Sainte-Reine...

Auray. Deux blessés après une bagarre au couteau. Pronostic vital engagé pour une victime

Nouveau drame ce vendredi 21 mai, à Auray. Une bagarre a éclaté entre plusieurs individus. Un homme d’une vingtaine d’années a été blessé par...