C’est quasiment une déclaration de guerre vis à vis de l’Europe et des Européens qu’aurait lancé la Turquie. Cette dernière aurait en effet décidé de ne plus empêcher les réfugiés syriens de se rendre en Europe par voie terrestre et maritime, a annoncé jeudi à Reuters un membre de l’administration, après la mort de 22 soldats turcs au moins dans la province d’Idlib.

Le porte-parole de l’AK Parti, Parti de la justice et du développement, Omer Celik a affirmé que la Turquie n’est plus en mesure de retenir les réfugiés souhaitant se rendre en Europe. « Notre politique migratoire n’a pas changé, mais nous ne sommes plus en mesure de retenir les réfugiés souhaitant se rendre en Europe (…) La vague migratoire constituée à la frontière turque par les réfugiés syriens qui fuient les attaques intenses du régime syrien, ne sera pas stoppée. Les réfugiés souhaitant se rendre en Europe oar voie terrestre et maritime, ne seront pas stoppés. Les instructions nécessaires ont été transmises aux gardes-côtes et équipes responsables de la sécurité aux frontières ».

Les premières images de migrants probablement en marche vers l’Europe ont par ailleurs été diffusées sur Internet. Pour le moment, les autorités européennes n’ont pas réagi, alors que les peuples européens attendent pourtant de leurs dirigeants une extrême fermeté vis à vis de ceux qui sont en train de faire naître une potentielle menace réelle et sérieuse pour la stabilité de notre continent.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.