Photo d'illustration

Caméras hors service ou inefficaces, départs précipités au sein de la police municipale, difficultés de recrutement et mal-être, la municipalité socialiste de Saint-Nazaire, et le maire David Samzun candidat à sa réélection ont-ils mis en place une police municipale fantôme ? Nous avons recueilli les confidences d’un agent, sous couvert d’anonymat.

« Quand le maire dit que tout se passe bien à Saint-Nazaire, il se fiche des nazairiens », explique ce policier municipal en arrêt maladie. « C’est la vraie merde. Les policiers municipaux sont tous partis, à force d’être harcelés par leur hiérarchie. A commencer par le directeur, totalement incompétent mais mis là car c’est un copain du maire – il l’a reconnu lui-même ».

« Nous étions 17 agents, 14 sont partis en un an. Et ils n’arrivent pas à en recruter. On a été deux policiers municipaux seuls sur la voie publique l’été. Mais il ne faut pas que ça se sache, le slogan c’est pas de vagues. Les agents sont décimés par les arrêts maladie et les burn-out ».

« Samzun se comporte comme un dictateur, il y a du mal-être dans d’autres services mais c’est le black-out. Le notre n’a jamais été complet depuis sa création il y a 4 ans ; quant aux caméras, un tiers ne fonctionnent pas. Elles sont mal orientées en plus [dos au point de deal esplanade des Droits de l’Homme] Et il n’y a personne pour regarder les images en direct, c’est après seulement qu’éventuellement ils regardent, s’il y a réquisition du procureur, mais comme les trafiquants sont masqués, ça ne sert à rien ».

Au sujet de ces caméras, l’avocat nazairien Denis Lambert, candidat aux élections, nous expliquait que « les images sont floues, très souvent on ne reconnaît pas les délinquants faute d’images de bonne qualité. La municipalité a mis du très bas de gamme. Du coup au tribunal, on obtient fréquemment des relaxes ».

Quant aux locaux tous neufs de la police municipale, « ce déménagement a été fait dans l’optique des élections. Ce n’est que de la politique. On fait de plus en plus de paperasserie, c’est déjà juste pour les quelques agents qui restent, alors si le service était au complet, on ne saurait pas où les caser. Samzun a créé une apparence de police municipale, une apparence de vidéo-protection, une apparence de locaux, mais derrière, rien ne marche, le roi est nu. Et ça, les nazairiens ne le savent pas ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine