François Pinault – écolos, même combat !

A LA UNE

Une idée originale des écolos rennais : installer sur le toit du Roazhon Park des panneaux solaires ; ça change des bicyclettes…

On ne peut pas reprocher aux écolos rennais de manquer d’imagination : une carriole et un vélo pour transporter le matériel de campagne. « Derrière le guidon, Matthieu Theurier et Priscilla Zamord. Elle, néophyte en politique, vient de l’économie sociale et solidaire, et se présente volontiers comme « la seule femme racisée de la campagne ». Lui, militant chez les Verts depuis ses 18 ans, affiche sept campagnes au compteur. Le co-président du groupe écolo à Rennes est aussi le plus jeune vice-président de la métropole. Il connaît par cœur les méandres du socialisme rennais et ses relations tumultueuses avec les Verts locaux. » (Mediapart)

Edmond Hervé vs Yves Cochet

Ce fut particulièrement vrai lors de la guerre qui opposa Edmond Hervé (PS) à Yves Cochet (écolo), obligeant ce dernier à partir à Paris pour se faire une place au soleil, c’est-à-dire trouver une circonscription « accueillante ». En règle générale, socialistes et écologistes s’opposent. Ce fut le cas pour le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes où la bagarre fut sévère, tous les grands élus socialistes de Bretagne soutenant le dossier. Plus récemment, on a vu Nathalie Appéré refuser de signer un texte de soutien à Daniel Cueff, le maire de Langouët, qui avait pris un arrêté anti-pesticide. On peut également reprocher au maire de Rennes de transformer le visage des quartiers en favorisant la destruction des maisons pour y construire des immeubles. Ce qu’exige la politique d’ « entassement » menée par la municipalité. Toujours plus de population dans la métropole. La « social –écologie » revendiquée par Mme Appéré n’est qu’une illusion destinée à l’électorat « de gauche » et ne correspond pas aux intérêts de la  Bretagne qui a besoin d’une véritable politique d’aménagement du territoire. Tout le contraire de l’« entassement ».

Des panneaux solaires sur le tooit du Roazhon Park

À l’occasion de cette campagne, on notera que les écolos s’intéressent parfois à des sujets qui n’appartiennent pas à leur discours habituel. Par exemple le foot. En effet, s’il est élu maire en mars, la première mesure prise par Matthieu Theurier, tête de liste écologiste, sera de « créer une coopérative citoyenne avec les clubs de supporters, pour installer des panneaux solaires sur le toit du stade » (Ouest-France, Rennes, jeudi 16 janvier 2020). Des panneaux solaires sur le toit du Roazhon Park : « Cela permet d’accompagner le monde du sport dans sa transition écologique, tout en aidant à financer les clubs de supporters » à qui la recette de la vente d’électricité produite sera reversée. Rappelons que le Stade rennais appartient à un certain François Pinault.

Bernard Morvan

Crédit photo: Lektz/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

En un an, un plein de 40L de gazole en France vous coûte 13,20€ plus cher. La Bretagne en tête de l’augmentation

Depuis un an, le prix du carburant en France a augmenté de manière quasi continue. En octobre 2020, le...

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

Articles liés