Coronavirus en Chine. Un entrepreneur français sur place témoigne

A LA UNE

Alors que la pandémie de coronavirus s’étend au monde entier, et particulièrement en Europe, voici le témoignage recueilli d’un entrepreneur français, directeur d’une usine à côté de Qingdao, sur la côte est chinoise (au nord-est du pays).

De nouveaux cas importés d’Italie…

La situation a commencé à se normaliser il y a environ deux semaines. Mais voilà, le nouveau problème est le retour des Chinois qui étaient à l’étranger et des étrangers qui rentrent en Chine. Beaucoup de nouveaux cas sont donc maintenant importés. Un certain nombre d’Italie. D’où un renforcement des contrôles pour les personnes arrivant de l’étranger.

En fait, la vie est presque retournée à la normale ici. Les contraintes sont de porter un masque lorsque l’on est dehors. Ce que tout le monde fait même si cela ne sert pas a grand-chose. C’est devenu un acte civique plus qu’autre chose. Je ne m’en plains pas. Les entrées des commerces et des immeubles de bureaux ou d’habitations sont tous contrôlés. On vous prend la température et nous devons scanner un QR code avec notre téléphone. Ceci enregistre donc la personne et l’heure de sa présence en ce lieu. C’est une excellente mesure car en cas de personne infectée détectée au même endroit, au même moment cela permet de pouvoir contacter très vite tous les gens qui étaient à cet endroit.

Des contrôles drastiques

Pour les gens qui reviennent de l’étranger en ce moment, c’est la quarantaine systématique à la maison de 14 jours obligatoire. Si la personne montre des symptômes à son arrivée à l’aéroport, la quarantaine sera dans un hôpital. Cette quarantaine est très contrôlée. Un exemple, un de mes amis australien est rentré a Qingdao il y a une semaine. Il lui a donc été demandé de rester chez lui deux semaines sans sortir. Il a un peu râlé, du coup, la porte de son appartement a été scotchée le premier jour, littéralement ! Le management de son immeuble fait les courses alimentaires pour lui. Il donne sa liste et les sacs sont déposés devant sa porte. Un autre exemple, dans mon immeuble celui-ci. Une voisine est rentrée la semaine dernière d’Europe. Le management de l’immeuble a installé une caméra provisoire devant sa porte pour s’assurer qu’elle respecte bien la quarantaine et lui a alloué une poubelle spéciale. La semaine dernière, le commissariat de police de mon quartier a appelé notre bureau. Un policier accompagné d’une infirmière toute équipée de sa combinaison hazmat sont venus pour vérifier ma température, vérifier si je me déplace en transport public, etc. Et pourtant, j’étais rentré déjà depuis plus de 3 semaines. Super contrôle !

Ces mesures sont prises aussi à cause de certaines personnes qui ont menti sur leur voyages et ont contaminé un nombre d’autres personnes à leur retour en Chine. D’où ces mesures qui peuvent paraître extrêmes à nos yeux mais qui restent dans la norme de ce que l’on fait ici. Les gens qui ont menti sur leurs voyages a l’étranger sont passibles de prison. Ça ne plaisante pas !

Les mesures prises et adoptées par les Chinois seraient difficiles à faire passer chez nous. Nous sommes bien trop individualistes et toutes recommandations de nos autorités ne sont pas vraiment suivies. Preuve en est le rappel à l’ordre de Olivier Véran !

En tout cas, le virus semble sous contrôle ici. Il n’y a plus beaucoup de nouveaux cas. Les mesures mises en place ont l’air de porter leur fruits. Par contre je m’inquiète un peu pour l’Europe où la crise semble ne faire que commencer.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

Et si les Européens n’étaient pas les premiers à avoir poser le pied sur les îles Malouines ?

Depuis leur première observation par des explorateurs européens dans les années 1600, les scientifiques et les historiens pensent que...

Articles liés