Les salariés d’Auchan, de Carrefour, d’Intermarché, de Castorama et d’autres enseignes devraient tous recevoir une prime de 1000 euros

A LA UNE

Le gouvernement a appelé les entreprises qui le peuvent à verser une prime à leurs salariés, notamment ceux dont le travail ne permet pas de rester à la maison. Auchan va verser 1.000 euros à chacun des ses 65.000 collaborateurs. Idem pour Intermarché, Castorama, Carrefour, tandis que d’autres enseignes devraient suivre.

. C’est « l’ensemble des collaborateurs des magasins, entrepôts, drives, services de livraison à domicile et site de e-commerce » qui recevra cette prime défiscalisée et sans charges sociales indique le groupe Auchan. Ce faisant, le groupe emboîte le pas à Bruno Le Maire, qui avait demandé il y a quelques jours aux entreprises de saisir cette opportunité.

Ce mécanisme de prime sans charges sociales ni impôts a été institué suite à la crise des « gilets jaunes ». Il a été reconduit en 2020, mais uniquement au sein des entreprises ayant signé un accord d’intéressement. Toutes les sociétés ne pourront pas se permettre de verser une telle prime (qui ne dépassera pas les 1.000 euros)

Kingfisher (Castorama et Brico Dépôt) va également verser une prime aux employés mobilisés dans le cadre du service de retrait de commandes en magasins et dépôts qui sera mis en place à compter de ce lundi, en complément du service de livraison à domicile qui a continué de fonctionner depuis le début de la crise, a révélé le groupe dans un autre communiqué. Les deux groupes ont précisé que cette prime serait versée dans le cadre des conditions énoncées vendredi par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, c’est-à-dire celui de l’accord d’intéressement de l’entreprise.

Le PDG du géant de la distribution Carrefour, Alexandre Bompard, a également annoncé le déblocage d’une telle prime pour ses équipes en France.

Le groupement Les Mousquetaires (Intermarché) a pour sa part indiqué dans un communiqué avoir posé « le principe d’une rétribution annuelle exceptionnelle de 1000 euros, dont les modalités seront discutées avec les partenaires sociaux » ce lundi.

Un juste retour des choses pour des salariés qui, actuellement, se démènent en première ligne pour assurer le ravitaillement en vivres de la population.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés