« Fermons l’abattoir de Briec ». L214 dévoile une vidéo choc dans un abattoir fournissant le groupe Les Mousquetaires (Intermarché)

A LA UNE

L’association L214, parfois contestée pour ses méthodes de communication et d’action, face auxquelles beaucoup d’éleveurs se trouvent impuissants et démunis (et accusent parfois l’association de malhonnêteté), vient de dévoiler une nouvelle vidéo, dans une unité de production du groupe Les Mousquetaires (Intermarché).

Cela se passe dans l’abattoir SBA Briec dans le Finistère.

Cet abattoir est une unité de production du groupe Les Mousquetaires2300 truies y sont abattues chaque semaine. Il fournit l’enseigne Intermarché. L’abattoir se présente comme le « premier site Français spécialisé dans la première et deuxième transformation de coches. »

Les images, présentées par l’écrivain Frédéric Lenoir, montrent des pratiques et des installations qui seraient, selon l’association, non conformes à la réglementation, mais qui également « entraînent des souffrances extrêmes pour les animaux et qui sont dangereuses pour les employés »

Voir la vidéo ci-dessous (réservée à un public averti, déconseillée aux enfants).

Sur les images, on peut voir :

  • des truies (et des verrats) blessées et tremblantes dans la porcherie de l’abattoir ;
  • des truies trop faibles qui ont été tuées à leur arrivée à l’abattoir et qui sont treuillées au-dessus des vivantes ;
  • des truies paralysées, poussées dans les couloirs de l’abattoir à coups de pied et d’aiguillon électrique ;
  • l’aiguillon électrique utilisé en toutes circonstances, appliqué sur toutes les parties du corps des animaux et intentionnellement dans l’anus et sur les yeux ;
  • les animaux coincés dans les couloirs au point de devoir être tués sur place ;
  • le box d’immobilisation inadapté aux différents gabarits de cochons et dangereux pour les employés. L’opérateur se sert de la pince à électronarcose (pince qui sert à électrocuter les cochons) pour contrôler les animaux paniqués, alors qu’elle devrait être exclusivement utilisée pour l’étourdissement des animaux. Ils reçoivent des chocs extrêmement douloureux ;
  • une pince à électronarcose défaillante. Si la pince à électronarcose était réglée correctement, elle entraînerait l’inconscience des animaux de façon quasi immédiate. Ici, la pince est appliquée de longues secondes pour paralyser les animaux, trahissant de mauvais réglages et des animaux en grande souffrance avant leur mise à mort.

Dans la foulée de la publication de cette vidéo, L214 a demandé la fermeture d’urgence de l’abattoir en adressant une pétition à Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, et à Michel Mahé, préfet du Finistère, pour appuyer cette demande. L’association entend également porter plainte pour sévices graves commis envers des animaux auprès du procureur de la République de Quimper mais aussi déposer un recours en responsabilité contre l’État pour manquement à sa mission de contrôle de l’application de la réglementation (Un rapport des services vétérinaires de 2016 avait déjà identifié les dysfonctionnements dans cet abattoir).

Cette nouvelle enquête fait suite à trois autres enquêtes en abattoir révélées en 2020. Toutes pointaient de graves dysfonctionnements, reconnus par les services de l’État : menace de fermeture pour l’abattoir de dindes de LDC (décembre 2020), fermeture pour l’abattoir d’agneaux Roquefort (juin 2020), fermeture temporaire pour l’abattoir de veaux Sobeval (février 2020).

Du côté de l’abattoir en question comme du groupe Les Mousquetaires, pour le moment, pas de réaction : nous les publierons dès que nous en aurons pris connaissance.

La multiplication de ces scandales est révélatrice des conséquences, désastreuses, de la mondialisation et de la surpopulation : pour nourrir (mal) de plus en plus d’individus, de plus en plus loin sur la planète, les industriels sont prêts à tout.

Et cela alors même que traditionnellement, le rôle des éleveurs, comme des paysans, étaient de nourrir en priorité, et quasi exclusivement, leurs familles, leurs voisins, leur communauté proche. Ni le pays entier, et encore moins le monde entier. Quand capitalisme sauvage et sans frontiérisme idéologique se rencontrent, en voici une partie des conséquences…ici, en Bretagne….

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

4 Commentaires

  1. En 2021, il faut être complètement abruti pour travailler dans de tels abattoirs, c’ est un honte pour l’ humanité !! Ces méthodes ne valent pas mieux que l’ égorgement halal !!! Pas étonnant que la consommation de viande baisse vitesse GV !!!

  2. nouvelles images insupportables : signaler également que les travaux effectués dans les abattoirs sont aussi des activités professionnelles qui exposent à de nombreux risques spécifiques … avec un taux de fréquence et de gravité des accidents du travail supérieur à la moyenne des professions ! : La prévention des risques professionnels dans les abattoirs : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=276

  3. Les mots sont difficiles à trouver face à de telles horreurs ! Mais qui sont ces monstres d employés hommes ou femmes qui font ça ? Comment autoriser de telles maltraitances ? Fermeture de cet abattoir.
    Honte à ceux qui savent et ne font rien…..

  4. il y a longtemps que cela existe ? la protection animale vient en dernier! les ministres et les autres on rien a foutre ? on tabasse des animaux,on brule le cadavre a moitié mort? on ne fait rien a ses massacreurs d’animaux ? chiens abandonnéschats… et tant d’autres ? a qund une VRAIE justice pour eux? depuis que nous implorons les médias? que font ils? ils sont bons qu’a prendre le pognon des citoyens ….. y a t’il un ministre pour la défense des animaux?

    Moncla

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés