Coronavirus. Les « passeports d’immunité » sont-ils la solution ?

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

En Allemagne, des certificats d’immunité pourraient être délivrés aux personnes disposant des anticorps contre le coronavirus pour qu’elles puissent sortir de leur quarantaine. Et reprendre ainsi leurs activités.

Coronavirus : les certificats de l’Allemagne

Certains Allemands pourraient bientôt se voir délivrer des « passeports d’immunité » qui leur permettraient de sortir du confinement avant le reste de la population s’ils sont testés positifs aux anticorps du virus. Ainsi, une personne attestant de la présence de ces anticorps contre le Covid-19 pourrait alors retrouver une vie normale et reprendre le travail.

Outre la crise sanitaire, c’est donc aussi la crise économique et ses conséquences potentiellement désastreuses qui motivent cette initiative allemande. Dans ces conditions, la reprise d’activité pour les travailleurs allemands placés en quarantaine est une priorité une fois guéris. Encore faut-il que ces derniers ne présentent plus de risques pour leurs collègues. Rappelons qu’en Allemagne, malgré de nombreuses restrictions et la prise de mesures strictes, le confinement n’a officiellement pas été décrété.

Des centaines de milliers de tests d’anticorps

Dans cette optique de dépistage des Allemands capables de retourner travailler, des chercheurs du Centre Helmholtz pour la recherche sur les infections à Brunswick, dans le Land de Basse-Saxe, veulent fournir des centaines de milliers de tests d’anticorps au cours des prochaines semaines selon les informations communiquées par un quotidien allemand le 27 mars dernier. Si le projet est approuvé, les chercheurs testeront le sérum de plus de 100 000 personnes à la fois à partir de début avril. Et ce, afin de parfaire les connaissances sur l’immunité induite par l’infection, notamment son efficacité et sa durée.

Les tests en question permettent donc de détecter si une personne a développé des anticorps contre le virus Covid-19, indiquant qu’elle a été à un moment donné porteuse et qu’elle a pu développer une immunité.

Un test positif pourrait permettre à la personne de sortir de l’isolement, tandis que de nombreux tests positifs pourraient permettre aux gouvernements d’assouplir les restrictions dans les zones où existe une « immunité collective ». Selon Gerard Krause, l’épidémiologiste qui dirige le projet, les personnes immunisées « pourraient recevoir un type de carte de vaccination qui leur permettrait, par exemple, d’être exemptées » des « restrictions sur leur travail ».

L’Allemagne a l’un des taux de mortalité COVID-19 les plus bas au monde, ce qui, selon certains experts et commentateurs, est le résultat de la politique de dépistage massif mis en place par le gouvernement de la chancelière Angela Merkel. Si l’idée pourrait par ailleurs inspirer le Royaume-Uni, la question de la durée de l’immunité demeure problématique à long terme. Que se passera-t-il pour les « immunisés » au-delà de quelques mois ? Quels suivis effectuer sur ces personnes ? Les réponses sont encore vagues…

AK

Crédit photo : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a annoncé mardi 11 mai avoir...

Les services secrets allemands accentuent leur pression sur les patriotes.

L’Allemagne est une République fédérale constituée de seize États. Chacun de ceux-ci dispose d’un Office de protection de la Constitution. Ces officines ont pour...

Covid-19 : la fin du début ou le début de la fin de l’état d’urgence ?

A la Une de cette édition, retour sur l’actualité du Covid. Alors que la réouverture des terrasses se confirme pour le 19 mai prochain,...

Covid-19. « Se vacciner pour protéger les autres ». A quand une grande vaccination contre l’immigration de masse ? [L’Agora]

L’argument pour faire que les Français se vaccinent en masse contre le Covid-19 est, outre le fait de retrouver les libertés que les autorités...