Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouvelle crise migratoire : où en est Angela Merkel ?

La chancelière allemande Angela Merkel a dû se montrer plus modérée qu’en 2015 sur l’arrivée de migrants en Europe depuis la Turquie tandis que Recep Tayyip Erdogan poursuit son chantage. Récit d’un tiraillement.

Angela Merkel condamne la Turquie

Durant la crise migratoire de 2015, une figure plus que les autres a incarné cette volonté d’une partie des dirigeants politiques européens d’ouvrir les portes de l’UE aux migrants : celle d’Angela Merkel. Tandis que le scénario menace de se répéter, certains États comme l’Autriche ou la Grèce ont cette fois décidé de durcir le ton.

Comment se positionne désormais la chancelière allemande dans ce contexte ? Le 9 mars, lors d’un Forum économique germano-hellénique qui se tenait à Berlin, elle a condamné la décision de la Turquie d’ignorer les termes du pacte conclu en 2016 avec l’Union européenne sur les migrants de 2016, la qualifiant d’« inacceptable ». Angela Merkel « plaide donc fortement pour que l’accord UE-Turquie entre dans une nouvelle phase ».

Rappelons que depuis plusieurs jours, des dizaines de milliers de migrants se sont rassemblés à la frontière turco-grecque après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé en février que la frontière de l’Union européenne était ouverte. Cet afflux a provoqué des affrontements entre les forces grecques et les migrants.

La chancelière tiraillée entre le gouvernement et l’opinion publique

Par ailleurs, Angela Merkel a reconnu que la Turquie, avec plus de 3,6 millions de migrants sur son sol, devait supporter un « grand fardeau », tout en ajoutant qu’Ankara « ne peut s’attendre à aucune compréhension si elle essaie de résoudre ses propres problèmes sur le dos des réfugiés qui se retrouvent alors bloqués dans une impasse à la frontière turco-grecque ».

Mais la chancelière ne dispose plus du bénéfice du doute, comme en 2015, de la part de l’opinion publique, allemande comme européenne, sur les improbables bienfaits d’un accueil massif de migrants en Allemagne et dans l’UE. Dont on a pu voir au cours des années suivantes ce qu’il en était réellement.

Aussi, elle ménage donc dans le même temps la Grèce qui, selon ses mots, « mérite notre solidarité et notre soutien total ». De son côté, le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis a souhaité « un changement concret dans la politique d’Ankara ». Mais Angela Merkel doit également composer avec l’aile gauche de la CDU, faisant partie de la coalition gouvernant l’Allemagne actuellement. Le gouvernement vient en effet d’annoncer sa volonté d’accueillir de 1 000 à 1 500 enfants migrants bloqués sur l’île de Lesbos.

Toutefois, si les partis de gauche poussent en faveur de cet accueil, des tensions ont lieu au sein même de la CDU, les conservateurs jugeant cette décision comme un formidable coup de pouce pour l’AfD, formation anti-immigration qui connaît un succès certain. Alternative für Deutschland justement, qui a dénoncé ces derniers jours le « chantage d’Erdogan » et « la migration pour le système social allemand ». En outre, un récent sondage a fait état d’une majorité d’Allemands (57 %) n’acceptant ces arrivées qu’à la condition d’une répartition des migrants entre les différents pays membres de l’UE. Autant dire que la chose n’a rien d’une évidence.

Merkel et Macron vont rencontrer Erdogan

Pour tenter de désamorcer la crise gréco-turque et pour revoir l’avenir de l’accord de 2016, Recep Tayyip Erdogan s’est rendu à Bruxelles ce même 9 mars afin de rencontrer Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne et Charles Michel, président du Conseil européen.

À l’issue d’une rencontre ayant duré deux heures, les deux parties se sont quittées « sans résultat » tandis que le président turc entend bien soumettre l’Europe à ses exigences. Et, à défaut d’obtenir notamment l’aide financière que la Turquie réclame, les frontières du pays resteront ouvertes.

Face à la détermination d’Erdogan, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont prévu de se rendre à Istanbul le 17 mars prochain pour s’entretenir avec celui-ci au sujet des migrants et de la Syrie. Mais aussi possiblement sur la levée des visas Schengen pour les citoyens turcs ou encore sur l’ouverture de nouveaux chapitres dans les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE. Angela Merkel aura-t-elle tiré d’ici là les leçons de ses erreurs du passé ? Rien n’est moins sûr.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Ensauvagement, Insolite, Société

La Flèche (72) : il rentre dans une pizzeria “pour manger de l’humain”

LORIENT

Agression d’un lycéen à Lorient : Enquête ouverte pour enlèvement et séquestration

Ensauvagement, Local, PLOËRMEL, RENNES, Société

Anthony tué à coups de base-ball à Saint-Thurial : Que sait-on ?

Cyclisme, Sport

Cyclisme. Van Aert, Hirschi, Van Eetvelt, Vingegaard, Tratnik, Ayuso…les principaux vainqueurs du week-end

Rugby, Sport

Rugby. L’Irlande largement en tête du tournoi des 6 nations, l’Italie manque l’exploit face à la France

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Politique

44 % des français considèrent qu’il faut limiter les pouvoirs du Conseil constitutionnel en matière de législation

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

International

L’UE approuve le pacte sur les migrations ; les pays d’Europe centrale dénoncent une “grave violation de la souveraineté”.

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

Economie, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration économique. La Rochelle : expulsé, le commis de cuisine africain sous OQTF est finalement de retour après une mobilisation

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍