La MAIF va reverser 100 millions d’euros à ses assurés, notamment en raison de la baisse drastique des accidents de voiture depuis le début du confinement. Il s’agit d’un reversement de sommes non dépensées, qui vont bénéficier à 2,8 millions de sociétaires.

Voici ce qu’indique la MAIF dans un communiqué : « Dans ce contexte, la MAIF a décidé de reverser cette somme à ses sociétaires détenteurs d’un contrat auto et à jour de leurs cotisations. Cela représente 30 euros par véhicule assuré*. Il s’agit d’un montant forfaitaire, le même pour tous, quel que soit le véhicule. La mesure sera rapidement mise en œuvre, dès que les outils permettant cette opération de grande ampleur seront opérationnels. Tous les sociétaires concernés ont été informés par e-mail quand nous disposions de leur adresse électronique ou le seront par courrier dès que les services de la Poste auront retrouvé leur cours normal. Ils auront le choix entre percevoir la somme proposée ou la reverser à trois associations qui œuvrent particulièrement pendant la pandémie : la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, l’Institut Pasteur et le Secours Populaire. La communauté MAIF apporte ainsi sa contribution à ceux qui sont le plus exposés. Avec 3 millions d’assurés, l’impact est puissant »

A noter que les clients sociétaires soignants et personnels mobilisés dans cette crise sanitaire, bénéficient quant à eux sans surcoût des options « assistance 0 km » et « véhicule de remplacement».

La suite du communiqué précise encore quelques modifications :

« D’une façon générale, les sociétaires habitués aux transports en commun mais désormais enjoints d’utiliser leur véhicule pour se rendre au travail bénéficient de la garantie « usage professionnel ». Et enfin, face à la pénurie, tous les masques que la MAIF avait conservés  depuis l’épidémie de grippe H1N1, en 2009, sont donnés aux hôpitaux. Les flacons de gel hydroalcoolique achetés pour la pandémie de coronavirus sont quant à eux donnés aux pompiers.

Pour prendre en compte la situation des sociétaires en difficulté, la MAIF a également décidé de reporter les mises en demeure ou activé, au cas par cas, le report d’échéances pour ceux qui ont opté pour le paiement fractionné. Les détenteurs d’un contrat d’assurance professionnelle qui sont dans l’obligation de suspendre leur activité peuvent résilier leur contrat sans préavis et sans nécessité de produire des justificatifs. En cette période de confinement, il fallait aussi penser à ceux qui, ayant acheté un véhicule, n’avaient toujours pas vendu leur ancienne voiture. Celle-ci demeure assurée, au moyen d’une extension de la garantie essai-vente »

Voici un communiqué qui confirme le caractère d’assureur militant de la MAIF.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine