Décès du Dr Dor, une figure des militants anti-IVG

A LA UNE

Kouachi, l’assaut final : un membre du GIGN raconte l’attaque contre Charlie Hebdo et la traque des deux islamistes [Interview]

Les éditions Ring viennent d'éditer un livre qui devrait faire l'effet du petite bombe : Kouachi : L'assaut final...

Covid-19 en Hongrie. György Gődény (Parti de la vie normale) : « Les virus ont existé, existent et continueront à exister, l’humanité a toujours...

György Gődény est un personnage atypique par bien des aspects en Hongrie. Ce pharmacien de Nyíregyháza, une ville de...

Thaïs d’Escufon (Génération Identitaire) : « Nous appelons les Français à se révolter contre l’immigration massive qui menace notre peuple et notre identité »...

Après les Alpes, Génération Identitaire a remis le couvert, cette fois ci dans les Pyrénées, pour défendre symboliquement la...

Nantes. Après la marche blanche pour le jeune tué aux Dervallières, des riverains dénoncent « une fumisterie »

Ils ne décolèrent pas – après la marche blanche des proches du jeune Abdelghani , 15 ans, tué le 11...

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

Le docteur Xavier Dor s’est éteint ce samedi 4 avril, à l’âge de 91 ans.

Docteur en médecine spécialisé en embryologie, Xavier Dor exerça à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière. Il fut également chercheur en embryologie cardiaque à l’INSERM et maître de conférences à l’université Paris-VI.

Profondément catholique, il n’accepte pas la légalisation de l’avortement. Pour s’y opposer, il fonde l’association SOS tout-petits. Il en est le président de 1986 à 2016. Xavier Dor est un des initiateurs des rosaires pour la vie, devant les cliniques d’avortements comme dans les manifestations pour la vie.

En raison de cet engagement, le docteur Xavier Dor sera condamné à onze reprises.  C’est l’adoption en 1993 de loi Neiertz, créant le délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse, qui a permis cette répression contre ceux qui ne partagent pas la doxa officielle sur le sujet de l’avortement.

Il sera notamment condamné à huit mois de prison, dont cinq avec sursis, en mars 1996.

La justice se montre plus clémente envers les manifestants favorables à l’avortement. A titre d’exemple, les FEMEN, qui agressent régulièrement les participants des marches pour la vie à Paris, la dernière fois le 21 janvier 2018,  n’ont pas été poursuivies.

Le docteur Dor rejoint cet autre grand combattant pour la vie que fut le Professeur Jérôme Lejeune, décédé le 3 avril 1994.

Jean Theme

Voir ci-dessous le reportage de TV Libertés à son sujet :

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Défense. En Irak, Thalès impose ses Ground Master contre les S400 de la Russie

Industrie française. Au début de l’année 2020, sur fond de tensions entre le gouvernement irakien et les Etats-Unis, l’Irak...

Changement climatique. 2020 dans le top 3 des années les plus chaudes au niveau mondial

Si l'année écoulée était déjà la plus chaude jamais enregistrée au niveau français, elle apparaît en troisième position à...