Le Rassemblement national demande la démission du directeur de l’ARS Bretagne.

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Dans un communiqué adressé ce jour à la presse, le Rassemblement national demande la démission du directeur de l’ARS Bretagne, Stéphane Mulliez, accusé notamment de ne pas remplir sa mission et de vouloir décharger la défaillance de l’Etat sur les associations et sur les citoyens.

« L’une des missions de l’Agence Régionale de Santé est d’anticiper les crises sanitaires. Force est de constater que cette structure, au fonctionnement très technocratique, a échoué face au coronavirus en Bretagne, comme dans beaucoup d’autres régions. La grande misère du système hospitalier, la suppression de nombreux lits d’hôpitaux ces dernières années, l’absence quasi totale de stocks de masques, la gestion calamiteuse des EHPAD… le bilan de l’ARS en Bretagne est affligeant ! » explique Gilles Pennelle.

Ce s’en prend directement à M. Mulliez, Directeur de l’ARS Bretagne : « il en est même à demander aux entreprises et aux associations de fournir au milieu hospitalier blouses, charlottes, gants, lunettes de protection ou encore gel hydroalcoolique… Une honte pour une grande puissance comme la France ! Depuis des années, de nombreux élus locaux et des représentants du milieu médical critiquent la gestion de l’ARS. Face à un tel constat, Les élus Rassemblement National au Conseil régional de Bretagne demandent la démission de Monsieur Stéphane Mulliez, Directeur de l’ARS Bretagne » poursuit-t-il en rappelant que gouverner, c’est prévoir, et que concernant cette crise sanitaire, rien n’a été prévu

Stéphane Mulliez a été nommé mercredi 30 octobre 2019 directeur général de l’ARS Bretagne en Conseil des ministres. Il succédait à Olivier de Cadeville, qui avait quitté ses fonctions le 15 mars 2019. Âgé de 45 ans, il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Toulouse, et ancien élève de l’École des hautes études en santé publique (EHESP), filière directeur d’hôpital. Il a exercé au CHU de Grenoble et aux Hospices civils de Lyon de 2005 à 2010. Depuis 2016, il était directeur général adjoint, directeur des coopérations territoriales et de la performance (offre hospitalière, autonomie et financement du système de santé) à l’ARS Bretagne. Le département innovation santé, créé en 2017, lui était également rattaché.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés