Appel public à la prière musulmane : Un journaliste de Libération a-t-il tenté de nuire à Marine Le Pen?

A LA UNE

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Immigration et invasion de l’Europe. Pour Jean-Yves Le Gallou, « Tous les pays européens ont été victimes d’un coup d’Etat, des médias et des...

Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, enchaine les livres majeurs, avec la sortie de « L'invasion de...

Depuis le 25 mars, des responsables de mosquées ou des musulmans de leur propre initiative ont diffusé des appels publics à la prière. Marine Le Pen l’a dénoncé.

Dans un courrier adressé au Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, elle indiquait :  » Depuis quelque temps, un certain nombre de mosquées profitent des consignes de confinement et de l’accaparement des forces de sécurité pour faire retentir dans l’espace public par haut-parleurs l’appel du muezzin à la prière islamique... »

Libération et nombre de médias mainstream, comme France 3, le  Huffington post, l’Est républicain, etc…l’ont accusée de diffuser de fausses nouvelles. Ne serait-ce pas ces médias qui inventent une Fake News pour lui nuire ainsi qu’au RN ?

Pour argumenter leur accusation, Tristan Berteloot, journaliste de Libération, et d’autres médias (notamment France 3) mettent en cause le fait que Marine Le Pen a cité dans sa lettre la commune de Valentigney dans le Doubs, dont la mosquée est fermée.

Or une vidéo d’appel à la prière, filmée à Valentigney, a bien été diffusée puis relayée entre autres par le compte Twitter, «Dômes et minarets» que Libération qualifie de site : «  aux motivations obscures, mais très suivi par la fachosphère « , affirmation pratique pour le disqualifier.

De plus, même si la diffusion aurait eu lieu d’un appartement,  » Dômes et minarets » a informé Tristan Berteloot de Libération qu’il existait 2 mosquées à Valentigney et que la signature  de cette vidéo était celle de la mosquée turque.

De son côté, Christophe castaner a déclaré qu’ A ce jour toutes les mosquées ont fermé, …(…) cependant certains responsables de mosquées, très peu nombreux, ont souhaité lancer des appels à la prière ».

Libération et ces médias ont donc bien inventé une prétendue Fake News car, comme le reconnaît Christophe Castaner, des appels à la prière ont bien eu lieu même si celui de Valentigney n’a pas été émis directement d’une des 2 mosquées de cette petite ville.

Si ces journalistes voulaient faire sérieusement leur travail d’information, ils auraient fait une enquête et une analyse sur les motivations de ceux qui ont déclenché ce nouveau phénomène d’appel public à la prière, à l’exemple de l’article publié dans Causeur par Aurélien Marq.

Jean Theme
Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

 

:

 

 

.

 

 

 

 

 

 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

75 ans et relogée car un squatteur vit chez elle

En 2018, Martine Garofalo décide de partir vivre en Guyane. Elle installe alors deux locataires dans sa maison de...

Bretagne. Élections régionales : un second tour de piste pour Marc Le Fur (LR)

La partie n’est pas facile pour la droite en Bretagne. Pourtant Marc Le Fur (LR) se verrait bien diriger...