« Des masques, on peut en avoir autant qu’on veut pour le public mais on nous l’interdit ! »

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Ce 13 avril, Jean-Marc Morandini animait une édition spéciale de Morandini Live consacrée à la crise du coronavirus. L’animateur recevait notamment sur son plateau un médecin et un pharmacien, le Dr Martine Perez (gynécologue de formation et journaliste) et Bruno Fellous.

Alors que la pénurie de masques fait la une depuis des semaines, les deux invités de Jean-Marc Morandini ont assuré qu’ils n’auraient aucun mal à en trouver, mais qu’ils n’avaient pas le droit de s’en procurer. « Je reçois des SMS qui m’expliquent que je peux acheter des masques, qu’on connaît les filières, qu’ils sont aux normes européennes… On peut en acheter mais le gouvernement veut les réserver », a ainsi déclaré le Dr Martine Perez, estimant que « cette histoire de masques est la plus scandaleuse depuis le début de cette épidémie ».

On vous laisse écouter les propos, effarants, ci-dessous, et qui témoignent du scandale sanitaire qui se déroule depuis plusieurs semaines déjà.

Et ici

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Martin Blachier : « Je sais pas ce qu’on attend pour dire aux gens que le masque en extérieur ne sert à rien »

Pour l’épidémiologiste Martin Blachier, pour que le virus continue de reculer, il faut inciter les Français encore plus à se voir en extérieur, notamment en...

Royaume-Uni. Malgré la vaccination, masques et distanciation sociale obligatoires pour encore « quelques années » ?

Pour les Britanniques, la campagne de vaccination massive n'est pas synonyme de retour rapide à la vie normale. Les masques et la distanciation sociale...

Les dessous de l’oligarchie. Quand les achats des régions virent à la masqu’arade…

Nouvel épisode des dessous de l'oligarchie. Une crise sanitaire c'est jamais drôle C'est pourtant l'occasion de faire des affaires. Et qui n'aime pas en faire...

Reportage. Pour en finir avec le masque pour nos enfants

Le masque est devenu une nouvelle norme obligatoire dans toutes les écoles dès 6 ans voir 5 ans pour certains enfants au CP en...