Annulation des dettes de l’Afrique. Et si on annulait les impôts, charges, taxes, et dettes des Français ?

A LA UNE

Pendant que les Français sont enfermés chez eux, sous peine de devoir payer 135 €, Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’il allait plaider pour l’annulation des dettes que l’Afrique a vis-à-vis de l’Europe, c’est à dire vis-à-vis de nos bourses à tous.

Jean-Yves Le Drian l’avait annoncé, ce n’est donc pas une surprise, la priorité de cette caste qui nous dirige et qui n’est pas capable de fournir des masques FFP2 à l’intégralité de la population, c’est l’Afrique. Aux Français, on se contente de les enfermer et de parler de guerre, sans réquisitionner la moindre entreprise pour produire en quelques jours les masques que d’autres membres de la caste n’ont plus jugé utile de conserver.

Certains ne perdent pas le Nord, et lancent déjà des banderilles pour « le jour d’après ». Les gauchistes profitent du chaos pour réclamer la régularisation des immigrés clandestins présents sur le territoire français et dont le nombre pourrait être effrayant, alors même que jamais notre pays n’avait rencontré autant de tensions communautaires, culturelles, ethniques, religieuses.

Et le représentant des grands patrons milliardaires du MEDEF (pas les petits patrons de PME qui crèvent sous les charges et les abandons des assureurs et du gouvernement) lui, d’annoncer un monde d’après fait d’augmentation de la durée hebdomadaire du temps de travail, de baisse de congés payés, de suppressions de jours fériés…

Et GAFA et gouvernants déjà, de s’arranger pour mettre tous les citoyens de nos pays en coupe réglée, surveillés, fichés, traqués, tracés… au nom de votre bien et de votre santé bien entendu !

Et donc maintenant l’Afrique, et son milliard d’habitants, et sa dette colossale…

L’Europe distribue chaque année des milliards d’euros, votre argent, à l’Afrique dont certains pays dirigés par des dictateurs qui gardent familialement, tribalement, religieusement les fonds sans que nos dirigeants ne s’en offusquent. Et on voudrait aujourd’hui annuler la dette que ce continent nous doit, continent dont certains leaders nous crachent au visage dès qu’ils le peuvent en évoquant la colonisation avec cette mentalité de victime insupportable ?

Mais qui donc va payer cette annulation ? Qui va payer l’endettement que nos dirigeants sont en train d’augmenter chaque jour ? Est-ce que les Français ne seraient pas en droit, eux aussi, de réclamer qu’on annule leurs dettes ? Leurs crédits immobiliers ? Leurs emprunts ? Et puis aussi leurs charges sociales, leurs impôts, qui ne servent dans les faits pas à assurer leur sécurité, ou leur santé, puisque lorsque arrive une crise, l’État est incapable de leur fournir les masques et les places d’hôpitaux nécessaires à leur survie…

Comment peuvent-ils, ces gens qui prétendent diriger nos pays, dépenser ne serait-ce qu’un centime de nos poches à l’étranger, alors que des gens vont mourir demain, parce que la crise économique sera terrible et que les drames économiques, sociaux, familiaux, vont se multiplier, ici, en France ?

Jusqu’à combien de temps les gens de ce pays vont-ils accepter de se faire faire les poches par cette caste et leurs agents, systématiquement pour les autres, avant les nôtres ?

Les voleurs en prison ! Rendez notre argent !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place. 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19 et tyrannie sanitaire. Lettre ouverte à Éric Zemmour, par Vincent Vauclin [L’Agora]

Vincent Vauclin, président du mouvement National-Démocrate, nous adresse une tribune adressée à Eric Zemmour, au sujet notamment de la...

Covid-19. « Les non vaccinés portent le mal dans les établissements de santé ». Lettre à la direction du CHRU Brest-Carhaix

Dans une interview donnée à Ouest-France le 3 décembre 2021, le professeur Eric Stindel, président de la commission médicale...

Articles liés