Du retirement du monde (Chronique du confinement qui passe.- 4)

A LA UNE

Le petit roi ne le fera pas. Pourtant, à y regarder de plus près, l’heure serait bien d’imiter Carlos Quinto se retirant de Madrid et allant planter des choux à l’Escurial, loin de Vienne qui est à une poignée de verstes de l’Empire ottoman et de ses janissaires. Non, le petit roi ne le fera pas… Parce que, chef gaulois, il a été jadis porté sur le pavois par le peup’e. Et que l’époque démocratique n’est pas à la retraite dans les monastères. Toute une culture…

Laisser les péquenauds dans la fange…

Il serait temps de laisser les péquenauds dans la fange – les pandoures, les gueulards, les partisans de Meuhlenchon ou de Marie-Noëlle, les gilets jaunes, les schizo(s) qui réclament telle chose un jour et le contraire le lendemain. Faites la liste comme Roselyne l’Angevine – mais en secret, des fois que la dénonce soit mal vue, on ne sait jamais. Que ça vous rappellerait kekchose que vous n’avez pas connu, trop jeunes que vous êtes. Que la dénonce est devenue, pensez-donc ! une vertu cardinale… Eh bien ! le petit roi ne se retirera pas…

D’abord il a fait copain avec Panoramix, le bon druide phocéen, demandant que soit tenu compte de l’élixir que celui-ci vante urbi et orbi. Ensuite, les pitres qui tiennent le crachoir n’ont rien d’autre à proposer que leurs vociférations – façon de parler. Le voilà qui cause au Point. Les deux incroyants envoyés en mission par le journal l’ont trouvé calme mais inquiet. Il faut dire que ce n’est pas rien pour un jeune homme que de se taper l’inconfort de la « distanciation sociale » et autres servitudes des heures de confinement. Lavage des mains oblige, tel Ponce Pilate. En sortant du château, les deux compères se sont aperçus que leur « attestation de déplacement dérogatoire » n’était plus valable : l’heure y afférente était largement dépassée… Je les dénonce !

Je suis en rogne

Je suis en rogne. Et pourtant, ce n’est pas mon habitude. Mais la dame qui préside au trône de Charlemagne veut me coller au fond de mes placards jusqu’à Noël ou à l’Épiphanie. Non, mais ? Pour qui se prend-elle ? Déjà que je suis en route pour Narayama, sur le dos de mon fils, je me demande ce qu’ils vont encore trouver pour nous inquiéter, les « vieux » de la Vieille ? Je fais tout comme le bon professeur Jérôme Salomon nous dit de faire (sauf caca, comme disait le vieil Aragon, autrefois, quand les Lettres françaises existaient). Je porte même un masque très élégant qui m’étouffe…

Je suis retiré dans ma petite maison, craignant de faire un pas dehors, dans mon jardin, rapport à la volatilité du virus… qui se transmet aussi par les airs. Je soupçonne mes voisins de cracher de mon côté, de part et d’autre de la clôture. Je les dénonce…

MORASSE

PS. J’ai piqué l’illustration dans un papier récent paru dans Breizh. Hommage soit rendu à l’auteur de cette belle parodie…

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 2]

Voici la deuxième partie de la sélection de Noël de Madame la Chouette, animatrice et rédactrice du site Chouette...

Covid : le retour des restrictions ? – Le JT de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021 [Vidéo]

À la Une du journal de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021, retour sur les réjouissances liées au Covid-19....

Articles liés