Charles Gave : Chine, USA, Europe, la dictature, réflexe en temps de crise ? Prospérité ou liberté ?

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Dans cette vidéo, l’animateur de la chaine Grand Angle aborde avec Charles Gave les notions de liberté et de prospérité au temps du confinement et des autorisation de sortie.

Il rappelle les mots du philosophe John Rawls, qui disait : “une société n’est juste que si elle enrichit les plus pauvres”. Que se passe-t-il si on essaie aujourd’hui d’appliquer cette règle de justice sociale à nos sociétés ? En France, les pauvres ne s’appauvrissent-ils pas depuis plus de 15 ans ? Les riches ne s’enrichissent-ils pas comme jamais ? Et ne voit-on pas le même phénomène partout dans nos économies dites “libres” ?

Comment expliquer alors qu’en Chine, une société qui a laissé de côté la “main invisible” d’Adam Smith pour adopter le “coup de pied au derrière” de Joseph Staline, dans ce pays considéré à juste titre comme une dictature, les pauvres s’enrichissent ?

Dans cette vidéo, retour sur le permis social à point, sur les notions de libertés et de sécurité. On s’interroge sur les risques d’une culture de la surveillance et de la création d’exclus de la société. Charles Gave évoque l’exemple de la suisse et de la culture hélvétique de la surveillance sociale des suisses les uns par les autres. Il cite Rousseau, qui disait que “La liberté est un régime extrêmement contraignant parce que ça suppose que tout le monde respecte la loi et la liberté”.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Fonderies : le plan de 50 millions d’euros ne convainc pas

La fonderie française fait face à de grandes difficultés. L’État a mis en place un plan d’action pour la reconversion d’une partie des salariés. Fragilisée,...

Fondation de l’Université de Corse : 4ème édition du concours Start’in Corsica

Depuis sa création en 2011, la Fondation de l’Université de Corse a mis en place de nombreux dispositifs pour sensibiliser et accompagner les étudiants...

L’État, ennemi numéro 1 de l’épargnant. Comment livrer bataille intelligemment ?

Avec un surcroît d’épargne de près de 200 milliards d’euros des ménages français, l’État, non sans raison, cherche à faire recalculer ces sommes colossales...

« Campagnes d’Avenir », un nouveau fonds pour le développement du tourisme dans les communes rurales

Airbnb et l'Association des Maires Ruraux de France ont signé un nouveau partenariat pour développer 15 000 hébergements touristiques de qualité en zone rurale....