Cinéma. « Le Vent de la liberté » retrace l’histoire incroyable d’une évasion réussie de RDA en ballon

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Après La vie des autres en 2006, Barbara en 2012 et La Révolution silencieuse en 2018, Le Vent de la liberté s’inscrit dans ce nouveau courant de films allemands dénonçant l’occupation soviétique.

Été 1979, en RDA. Les familles Strelzyk et Wetzel imaginent de construire une montgolfière, pour fuir à l’ouest, par la voie des airs.  Mais un fils Strelzyk est tombé amoureux de la fille du voisin, qui travaille pour la Stasi. Une nuit où le vent est favorable, la famille Strelzyk se rend dans une forêt et décolle en ballon. Cachés dans les nuages, ils ne peuvent pas être vus par les gardes-frontières. Mais la nacelle tombe, juste avant la frontière. La Stasi découvre la tentative d’évasion, le lieutenant-colonel Seidel menant l’enquête. Craignant que la Stasi ne les lie à la tentative de fuite, les deux familles se rendent à Berlin-Est dans l’espoir de se réfugier dans l’ambassade américaine. Mais c’est un échec. Les Strelzyk et les Wetzel tentent alors une nouvelle tentative d’évasion par montgolfière. Par prudence, ils n’achètent que du tissu en petites quantités, dans différentes villes. Avec des moyens rudimentaires, ils confectionnent une nouvelle montgolfière. La crainte d’être arrêtés s’accentue. Alors que la Stasi envahit leur domicile, ils s’envolent. Une fois le gaz épuisé, ils atterrissent dans une forêt, après seulement une demi-heure de vol. Ils sont enfin en RFA…

Une histoire véridique

Réalisé par Michael Herbig, Le Vent de la liberté (Ballon), sorti en septembre 2018, retrace l’histoire véridique de deux familles qui, la nuit du 16 septembre 1979, réussirent en montgolfière à fuir la RDA communiste. Il reconstitue une petite ville de l’Allemagne de l’Est. Sous une ambiance de tranquillité provinciale, chaque voisin peut être un espion de la Stasi ! Les deux familles vont devoir déjouer la suspicion du lieutenant-colonel Seidel, puis éviter les garde-frontières allemands qui avaient ordre d’abattre les fuyards. Cette évasion originale avait déjà fait l’objet d’un film des studios Walt Disney, La Nuit de l’évasion (Night Crossing), réalisé par Delbert Mann en 1982.

Kristol Séhec

Le Vent de la liberté. 8,99 euros. ARP Sélection.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

La liberté de vote a-t-elle un avenir en France ? [L’Agora]

La défunte RDA n'était pas sous le monopole d'un parti unique. Certes le poids du SED (parti socialiste unifié d'Allemagne) né de la fusion...