« Les Frontières liquides », un roman médiéval de Jérôme Nédélec

A LA UNE

L’action se déroule vers 890 sur les rives de la Visnonia, aujourd’hui la Vilaine. Sur les rives est, les morlaerien, avant-garde de l’armée normande qui s’apprête à déferler sur la Bretagne. Sur les rives ouest, des Bretons à peu près démunis mais déterminés à défendre leur terre. Alan et Judicaël, les deux prétendants au trône de Bretagne, réconciliés face au danger, ferraillent contre les Vikings du côté de Saint-Lô. Arriveront-ils à temps pour stopper leur offensive au Sud ?

Historiquement, la réponse est oui : l’armée bretonne commandée par Alan le Grand, après la mort au combat de Judicaël, a taillé en pièce celle des envahisseurs à Questembert. Mais avant cela, les protagonistes des premières escarmouches auront vécu quelques moments épiques. Ces moments, Jérôme Nédélec en fait un récit saisissant dans Les Frontières liquides, un roman historique à la première personne. Sauf qu’il y a deux narrateurs, un dans chaque camp. Le lecteur découvre donc les événements de deux points de vue différents. Il n’y a pas d’un côté les gentils de l’autre côté les méchants : les deux côtés sont les rives est et les rives ouest, alternées de chapitre en chapitre. Sur les unes comme sur les autres – et aussi sur l’eau ‑ des hommes courageux qui s’apprêtent à en découdre.

Un auteur passionné par les Vikings

Ces allers-retours exigent un peu de concentration de la part du lecteur désireux de suivre la double intrigue. Mais même s’il s’y perd un peu, il sera captivé par la prose sauvage et haletante de Jérôme Nédélec, jusque-là plus connu comme musicien. Très maître de son sujet, l’auteur épice son vocabulaire de quelques anachronismes, évitant avec une touche d’humour ce qu’un heroic fantasy pur sucre aurait pu avoir de lourd. Les personnages, nombreux, sont campés avec maîtrise. Le moine Golven, le chef viking Rolarfh, Ouregann, la petite guérisseuse aux yeux verts, la belle Arganthael et bien d’autres restent en mémoire. Quant aux détails sur les armes ou les techniques de combat, ils révèlent la passion de l’auteur pour les Vikings, qu’il présente régulièrement lors de conférences, d’expositions et de reconstitutions à travers la Bretagne.

Le livre est paru initialement en 2017. Pourquoi en parler aujourd’hui ? D’abord, parce qu’il vient d’être réédité à l’enseigne de Tri Nox, nouvelle maison d’édition créée à Redon par Stéphane Batigne. Ensuite parce que ce récit au souffle épique est un excellent moyen pour échapper au confinement grâce à l’imaginaire.

E.F.

Les Frontières liquides – L’Armée des Veilleurs I, par Jérôme Nédélec, Tri Nox, 2019. 476 p., 24 €.

Crédit photo : Breizh info, DR.
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Irlande – La frontière de la discorde

Retour sur les huit cents ans de conflit qui opposent deux Irlandes, déchirées par la question de l’indépendance. Une...

Musik Breizh. Une histoire de la musique bretonne en vidéo

Voici ci dessous une histoire de la musique bretonne en vidéo https://www.youtube.com/watch?v=EktcXeTDaRI https://www.youtube.com/watch?v=jDOPk6KavkA https://www.youtube.com/watch?v=bzT0k9VfNeE https://www.youtube.com/watch?v=Xeo_f_pP2lo https://www.youtube.com/watch?v=DCa12N1I6-Q Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...

Articles liés