Danemark. Révélation au public d’un trésor avec des inscriptions runiques inconnues jusqu’ici

A LA UNE

Après 1500 ans sous terre, l’un des trésors d’or les plus grands, les plus riches et les plus beaux de l’histoire danoise vient d’être découvert, juste à l’extérieur de Jelling au Danemark. L’énorme trouvaille de près d’un kg d’or, composé d’énormes médaillons de la taille de soucoupes daterait du VIe siècle (donc d’avant l’âge des Vikings) et sera présenté au public en 2022.

Située dans la région du Syddanmark, au Danemark, l’ancienne capitale dynastique Jelling est aujourd’hui un site archéologique majeur et l’un des plus importants points de concentration de vestiges et de monuments relatifs à l’ère viking.

On y trouve des tertres funéraires et des stèles runiques érigés au Xe siècle par les rois Gorm puis Harald à la Dent bleue, alors que le site est également connu pour porter la trace de la christianisation du royaume.

Voici ce qu’indique Le Figaro à ce sujet : « Quel trésor pourtant ! Découverte par un détectoriste dûment habilité, à 8 kilomètres du site archéologique classé au patrimoine mondial de l’Unesco, l’inespérée trouvaille était constituée de 22 pièces : quelques monnaies, un bracelet et surtout une quinzaine de bractéates d’or. Ces médailles monétaires se distinguaient par la grande finesse de la plaque de métal, qui ne permettait de les frapper que d’un seul côté. Attestées depuis le Ve siècle, elles auraient été inspirées par le monnayage romain tardif et l’usage impérial des médaillons commémoratifs. Témoignage de ces échanges entre le sud du monde scandinave et l’espace romain, quelques solidi – la monnaie romaine tardive en or – faisaient aussi partie du trésor. Frappées à l’effigie de l’empereur Constantin (272-337), elles avaient été retravaillées avec des anses par des artisans scandinaves afin de pouvoir être portées au cou »

« C’est la plus belle découverte d’objets en or qu’il m’a été donné de voir depuis que je travaille ici», a déclaré pour la radio-télévision publique danoise DR l’archéologue et conservateur au musée national de Copenhague, Peter Vang Petersen. Elle est de classe mondiale. C’est vraiment une découverte exceptionnelle». «Sur une échelle de 1 à 10, cette trouvaille est un 12, a renchéri son collègue émérite Morten Axboe. Nous pourrions le comparer, en importance, aux cornes d’or de Gallehus».

La découverte se compose de médaillons de la taille d’une soucoupe joliment décorés, appelés bractéates. Il existe également des pièces de monnaie romaines qui ont été transformées en bijoux. Ils se produisent dans une technique et une combinaison qui n’ont jamais été vues auparavant comme des exemples comparables de la raison pour laquelle la conclusion d’experts est décrite comme étant de qualité tout à fait unique. Certains des objets comportent des motifs et des inscriptions runiques qui peuvent faire référence aux dirigeants de l’époque, mais qui aussi, selon certains des chercheurs qui ont eu jusqu’à présent l’occasion d’examiner le trésor, conduisent l’esprit à la mythologie nordique.

L’une des découvertes est une bractéate qui a une tête masculine avec une tresse et un certain nombre de runes dessus. Sous la tête on voit un cheval et devant un oiseau avec lequel l’homme communique. Il y a une inscription runique entre le museau et les membres antérieurs du cheval, qui selon les interprétations préliminaires dit « houaʀ » ; ‘le grand’. Le trésor d’or se compose, entre autres, de médaillons géants de la taille de soucoupes.

Une découverte d’un trésor issu d’un âge chaotique

La plupart des plus grandes découvertes d’or de Scandinavie datent du milieu du 5ème siècle, lorsque le nuage de cendres d’une grande éruption volcanique en 536 après JC, a créé une catastrophe climatique avec de nombreuses années de crise écononomique et de famine.

Il y a quelques années, les archéologues de Vejlemuseerne avaient déjà mis à jour un autre trésor en or de l’époque sur la petite île de Hjarnø dans le fjord de Horsens. Selon de nombreux chercheurs, la catastrophe climatique de 536 a poussé les habitants de ce qui était alors le Danemark aujourd’hui à rejeter les anciens dirigeants et à déposer beaucoup d’or au cours de cette même période. Peut-être pour le sauver des ennemis, ou peut-être pour apaiser les dieux.

Certains pensent que le fondement de la société de l’ère viking et d’un royaume danois uni se situe dans cette période.

Plus de 40 kg d’or de ces siècles mêmes de l’âge du fer ont été trouvés. Mais la taille, la quantité et les détails techniques des objets du trésor, maintenant trouvés juste à l’extérieur de Jelling, sont tout à fait uniques

Le trésor sera exposé au musée de Vejle à partir de février 2022 dans le cadre d’une grande exposition Viking. L’exposition raconte l’histoire des relations orientales d’Harald Blåtand et de la formation initiale du royaume qui a jeté les bases de la dynastie Jelling. L’exposition Viking est réalisée en collaboration avec le musée Moesgaard, qui présente également une exposition qui raconte d’autres aspects des voyages des Vikings vers l’est.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ?

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ? https://www.youtube.com/watch?v=OMniLvHfazA Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Italie. Selon l’Institut national italien de la santé, la plupart des décès recensés en 2020 n’ont pas été causés par le Covid-19

Selon le rapport de juillet 2021 de l'Istituto Superiore di Sanità (Institut national italien de la santé, équivalent de...

Articles liés