Vannes (56) : Libéré en pleine pandémie, un individu détenu pour apologie du terrorisme de nouveau interpellé

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Selon Le Télégramme, un fuyard interpellé mardi soir à Vannes à l’issue d’une course-poursuite pour refus de contrôle de police, était fiché S et détenu pour apologie du terrorisme. Mi-avril, il avait été libéré à la faveur de la crise du Covid-19 comme 10 000 détenus entre le 15 mars et le 15 avril, avec de nombreux ratés à la clé, à mettre sur la facture de Nicole Belloubet et des magistrats qui ont autorisé certaines libérations.

« (…) Un Brestois de 18 ans, détenu fiché S pour radicalisation, a lui aussi bénéficié de cette mesure, sous la forme d’une libération anticipée, alors qu’il était détenu à la prison de l’Hermitage, à Brest, pour apologie du terrorisme. Un peu plus de quinze jours plus tard, le revoilà derrière les barreaux, dans le Morbihan cette fois. Avec un de ses camarades brestois, âgé de 19 ans et lui aussi très défavorablement connu des services judiciaires, il sera jugé le 19 juin prochain pour une course-poursuite avec des forces de l’ordre qui tentaient de le contrôler.

Mardi en fin d’après-midi, il a refusé de se soumettre à un contrôle de police alors qu’il était au volant d’une Renault Modus, dans le quartier de Kerihouais, à Hennebont (56). Il prend la fuite, avec un camarade, côté passager. Une impressionnante course-poursuite s’engage alors. Les fuyards rejoignent la RN 165 sur laquelle ils roulent à plus de 180 km/h, jusqu’à Vannes, où, finalement, leur course s’arrête net : à un rond-point. Leur véhicule percute une autre voiture, avant de faire plusieurs tonneaux et de finir sa course sur le toit. Très légèrement blessés, ils ont été interpellés sans résistance par les motards de la police. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Nantes. La pandémie impacte le commerce du centre-ville

La fermeture de la maison de la presse Agora, place de l'Ecluse, mi-avril, rappelle s'il en était besoin qu'une...

Le président irlandais, M. Higgins, demande la fin de l’enseignement séparé en Irlande du Nord

Le président irlandais Michael D Higgins a déclaré que l'éducation séparée en Irlande du Nord ne peut plus être...