Publication d’une enquête mondiale sur la sécurité en télétravail

A LA UNE

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

Une enquête mondiale sur la sécurité au télétravail, réalisée par le cabinet d’études OnePoll pour le compte d’Onelogin en avril 2020 auprès de 1 000 professionnels en télétravail respectivement en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Irlande et aux Etats-Unis, révèle que ces pays n’ont clairement pas accordé la priorité aux mesures de sécurité et aux meilleures pratiques en matière de mots de passe avec la mise en place de ce nouveau mode travail.

Globalement, près d’une personne interrogée sur 5 (17,4 %) a partagé le mot de passe de son ordinateur professionnel avec son épouse ou ses enfants, exposant ainsi les données de son entreprise à un risque d’intrusion. L’enquête révèle aussi des risques externes, 36 % des personnes interrogées en global admettant ne pas avoir changé leur mot de passe WiFi à leur domicile depuis plus d’un an (56 % en France), exposant ainsi leur ordinateur professionnel à un risque de sécurité.

La rapidité avec laquelle le travail à distance a dû être instauré au début de 2020 a laissé beaucoup d’entreprises vulnérables, particulièrement en raison de l’utilisation inappropriée d’ordinateurs professionnels. Globalement, la majorité des personnes interrogées dans l’enquête (63 %) estiment que l’adoption du télétravail va s’accroître encore après la crise du Covid-19. Les Français sont les plus nombreux à avoir cette opinion (73 %). Si cette tendance se poursuit, beaucoup d’entreprises seront ainsi potentiellement vulnérables sans le savoir.

Un examen des pratiques en matière de sécurité des différents pays interrogés révèle des différences dans de nombreux domaines dont notamment le partage des mots de passe et l’importance des accès à des sites web à risque. Parmi ces différences entre pays, on peut citer :

  • Sites à risque : Les télétravailleurs américains ont trois fois plus de chances d’utiliser leur ordinateur professionnel pour accéder à des sites pour adultes que les Français.
  • Réseaux WiFi domestiques : Ce sont les télétravailleurs américains qui changent le plus souvent leur mot de passe WiFi à leur domicile. 63 % d’entre eux l’ont changé au cours des six derniers mois, et seuls 7 % d’entre eux ne l’ont jamais changé, à comparer aux Français (39 % et 34 % respectivement) et aux Allemands (49 % et 21 % respectivement).
  • Vidéo conférences Zoom : Les télétravailleurs américains sont les plus nombreux (45 %) à avoir utilisé le compte Zoom de leur entreprise pour communiquer avec leur famille et amis pendant le confinement. Un chiffre à comparer avec 35 % des Français, 23 % des Allemands et 22 % des Britanniques.
  • Importance du télétravail après la crise : Près des trois quarts des Français (73 %) prévoient un accroissement de l’adoption du télétravail après la crise du Covid-19. Ceci est à comparer avec 50 % des Américains, 60 % des Britanniques et 67 % des Allemands.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

ESCC Maen-Roch e Bro-Felger a vo anvet « kreizenn Eugénie Duval »

D'an 28 a viz even e voe digoret an ESCC Maen-Roch e Bro-Felger. Gant an departamant hag ar gevredigezh...

Islande. Forte hausse des nouveaux cas de Covid-19 : les contaminés sont majoritairement des vaccinés

En Islande, le retour de plusieurs restrictions sanitaires a été décidé par les autorités face à la forte hausse...

Articles liés

Interdits d’enquête N°1. Par Armel Joubert des ouches

3 minutes de réflexions sur un sujet d'actualité https://www.youtube.com/watch?v=ViJUPlw9Rjs Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et...

Entreprises bretonnes. Un rapport au numérique bouleversé par la crise sanitaire

Depuis 2020, la crise sanitaire que nous traversons a contraint les entreprises à s'adapter au contexte via un recours aux usages numériques. Comment ont-elles...

Épuisement professionnel : explosion des burn-out depuis un an parmi les salariés français

Avec un taux de burn-out ayant doublé en un an, la santé des salariés français a de quoi inquiéter tandis que leur retour en...

Un an de télétravail : ces frais liés au télétravail que l’on peut déduire des impôts.

Bientôt le moment de faire votre déclaration d'impôt ! C'est toujours un moment compliqué encore plus en ce moment avec le télétravail. Pour y voir...