La plaque en hommage à Dorian Guéméné, mort roué de coups,, vandalisée deux fois. Cinq des six suspects en liberté provisoire

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Cinq des six suspects du meurtre de Dorian Guéméné, en juillet 2018 à Rennes ont été libérés en attente de procès. Dans le même temps, la plaque en hommage à ce jeune roué de coups à la sortie de la discothèque l’Espace a été vandalisée, nouveau coup dur pour la famille.

« Ces dernières remises en liberté accompagnaient la clôture de l’instruction embourbée dans des zones d’ombre immenses . Nous sommes toujours à la recherche d’une vérité dissimulée après des auditions où chacun se dédouane et après une reconstitution tout aussi hasardeuse » explique la famille de la victime.

Une requalification des chefs d’accusation demandée par la Défense

La Défense demande la requalification de la mise en accusation pour « meurtre » en « violences aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Si les coups qui lui ont été portés au visage ont entraîné la mort de Dorian, cela ne suffirait pas selon eux à justifier de la volonté de tuer. Des actes que la défense qualifie d’ailleurs par moment de simple « bêtise ».

Des propos qui contrastent avec une haine non dissimulée pourtant par les protagonistes qui par exemple, pour deux d’entres eux, avaient échangé des SMS à la suite de l’assassinat de Dorian regrettant de ne pas en avoir assez « profité ». 

En plein confinement et après ces remises en liberté, la plaque commémorative de Dorian profanée

Le 8 mai dernier, la famille a constaté que la plaque commémorative en l’honneur de Dorian qui avait été inaugurée en Octobre 2018 aux côtés de la Maire de Rennes, Madame Nathalie Appéré, a été volontairement profanée avec un objet contondant. Une plainte a été déposée au commissariat et au Procureur de la République.

Pour rappel, selon l’article 225-17 du Code Pénal : « Toute atteinte à l’intégrité du cadavre, par quelque moyen que ce soit, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Ces dispositions concernent les atteintes au respect dû aux morts, c’est à dire non seulement toute atteinte à l’intégrité du cadavre et la violation ou la profanation de tombeaux, de sépultures, mais aussi tout mouvement édifié à la mémoire des morts.

Le 17 Mai, une nouvelle fois, la famille a retrouvé la plaque couverte d’un liquide collant.

Dorian, pompier, serveur à Saint-Malo puis à Rennes

Dorian est né à Saint-Malo. Il travaillait dans le pub Le Kenland de la Place des Lices, à Rennes, depuis un an et demi environ. Plus tôt, il avait notamment servi au bar brasserie Le Lion d’Or, à Saint-Malo, puis au pub malouin Le Dock. Adolescent, Dorian Guémené a suivi une formation de jeune sapeur-pompier (JSP), à la caserne de Pleurtuit, pendant quatre années. Il étudiera l’électromécanique, au lycée professionnel maritime d’Étel (Morbihan) avant de s’engager dans l’armée de terre, à Angers, comme sapeur de combat. Il effectuera une mission de six mois sur un bateau, en Martinique, au Sénégal, au Brésil.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

À quels risques s’expose Thomas Pesquet lors de sa sortie extra-véhiculaire ?

Pour la troisième fois de sa vie, Thomas Pesquet s'est élancé dans le vide spatial hier, 16 juin 2021. Une épreuve physique hors normes...

Tennis. L’Open de Rennes revient en septembre 2021

En 2021, l'Open Blot Rennes de Tennis se déroulera en septembre et accueillera son nouveau directeur sportif : Nicolas MAHUT . L'Open Blot Rennes a...

Dans les prisons bretonnes : feu de matelas, séquestration, tentative d’évasion…

Il n'y a pas que les tournevis et les couteaux qui se radicalisent et qui s'en prennent aux civils ou aux policiers municipaux, généralement...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...