Votre épargne détruite par “l’argent gratuit”. Le Piège de la création monétaire

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Dans cette vidéo, Richard Détente reçoit Simone Wapler et ils s’interrogent sur les risques de la création monétaire.

Parce qu’on est en droit de se demander ce qu’il est possible de faire concrètement avec la monnaie quand on voit que les banques centrales peuvent, d’un seul clic créer autant de richesse qu’une génération entière de travail …

Peut-on naviguer dans un monde où les taux d’intérêts sont négatifs, où des milliards de dollars et d’euros sont créés à partir de rien à chaque alerte ou presque ?

Les deux interlocuteurs reviennent aux sources de la création de la monnaie et du crédit. Dans cet épisode, on parlera des Sumériens, des Romains, des Hébreux, de monnaie-marchandise et de monnaie-crédit. On rappellera que de tout temps, le crédit était considéré comme un danger et sa croissance limité, Simone Wapler nous rappellera le principe du Jubilé et de la réduction en esclavage, du temps des sumériens, de celui qui avait trop emprunter : un moyen efficace de contrôler l’expansion du crédit… John Maynard Keynes sera cité et ses apports au débat économiques seront remis à leur juste place et leur contenu rectifié. Le risque de l’inflation et de sa capacité à enrichir les riches et appauvrir les pauvres sera également abordé.

Mais surtout Richard Détente et Simone Wapler nous rappellerons qu’à chaque fois que le pouvoir en place a créé de la monnaie ou du crédit, les peuples se sont appauvris.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

COVID-19 : quel bilan pour les français ? La démocratie est-elle en perdition ?

Richard Détente revient sur la crise du Covid-19 en vous proposant une analyse, à mi-parcours, des conséquences humaines, sociales, démocratiques et économiques que cette...

Charles Gave : « Une récession de -40% pourrait survenir aux U.S.A »

La #COVID19 et les incertitudes politiques liées à l’élection de #JoeBiden ou de #DonaldTrump ne sont qu’une partie de l’iceberg qui menace de fondre...