Libye. Fin de partie pour le maréchal Haftar ?

A LA UNE

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Le maréchal Haftar n’a pas réussi à prendre Tripoli et cela, en dépit de ses annonces de victoire et des aides massives reçues de l’Égypte et des Émirats arabes unis. Ces dernières semaines, il a également subi de sérieux revers militaires en perdant la position stratégique de Gharyan et la base aérienne de Watiya en Tripolitaine.

Il y a quatre raisons à ces échecs :

1) Le maréchal Haftar ne dispose pas d’infanterie, ses seuls véritables combattants au sol étant des mercenaires, essentiellement soudanais, appuyés par des contractants russes de faible valeur militaire. Ces derniers viennent de se replier du front de Tripoli après avoir subi des pertes sérieuses face aux forces spéciales turques.

2) Les milices de Zintan dont il espérait le soutien se sont ralliées aux Turco-Tripolitains.

3) L’intervention militaire de la Turquie a renversé le rapport de forces au profit du GNA (Gouvernement d’Union Nationale) de Tripoli.

4) La Russie qui n’a jamais engagé son armée considère qu’il n’est plus l’homme de la situation.

Quatre questions se posent donc :

– Quelle est la ligne rouge tracée à la Turquie par la Russie ?

– Qui pour succéder au maréchal Haftar à Benghazi ?

– Quelle solution politique est-elle possible ?

– Quelles conséquences pour le président Déby dont les opposants sont installés au Fezzan ?

La suite de cette analyse est réservée aux abonnés à L’Afrique Réelle

Pour vous abonner, cliquer ici.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestation contre l’extension de carrières à Saint-Colomban en Loire-Atlantique.

Trois jours de mobilisation à Saint-Colomban en Loire-Atlantique contre le projet d'extension des carrières de sable et le maraîchage...

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

Articles liés

Invasion migratoire 3. Pour un remède de cheval

Cet article est la suite des deux précédents. Chez Les Républicains, c’est la cacophonie ; personne n’est d’accord sur les solutions à apporter à cette...

Recycler les Mistral en Méditerranée ?

26/04/2015 - 07H00 ‑ Saint-Nazaire (Breizh-info.com) ‑ La rencontre entre François Hollande et Vladimir Poutine à Erevan vendredi, à l’occasion du centenaire du génocide arménien,...