D’après certains de ses fidèles qui nous ont contacté, la paroisse St Patern de Vannes serait en danger. Nous vous proposons de découvrir l’appel du Dr. J.M. Clerget-Gurnaud, Président de l’association qui a pris la défense de la paroisse. Ce message est transmis uniquement à caractère informatif à la demande de l’intéressé.

Depuis plus de 10 ans, la paroisse st Patern, la plus vaste de Vannes, maintient seule dans le Morbihan une paix liturgique grâce aux efforts de ses deux prêtres en faisant cohabiter la liturgie traditionnelle avec celle dite de Paul VI.

D’une part, son curé, l’abbé Raphaël d’Anselme, issu de la Fraternité saint Pierre, homme bon, pieux et priant.

D’autre part, son vicaire, l’abbé Amaury Brillet, issu de l’ICRSP, liturgiste accompli, expert en chant grégorien et en polyphonie palestrinienne.

Les deux sont complètement complémentaires et tiennent la plus grande paroisse de Vannes à bout de bras, se dépensant sans compter pour tous les âges.

Cet oasis liturgique, deux ecclésiastiques du diocèse, soutenus par une poignée de laïcs engagés, ne cessent, par d’incessantes pressions sur notre évêque, Mgr Centène, de vouloir la détruire par la mutation de nos deux prêtres, à commencer, dès cette année par l’Abbé Brillet et leur remplacement par des personnalités plus malléables et à leur gout, c’est à dire modernistes.

En fait, concernant l’Abbé Brillet, il ne s’agit même pas d’une mutation puisqu’il est purement et simplement chassé du diocèse.
Pourquoi le cacher ? Ces deux comploteurs sont, pour l’un, un des chanoines de la cathédrale et responsable des séminaristes ( !), Monsieur Marivin.

L’autre n’est autre que le vicaire général, l’abbé Le Bigot.

Pour ces deux là, tout oasis traditionnaliste est à détruire.

Pour faire front, nous avons été obligés, avec un groupe de paroissiens réguliers mais aussi de paroissiens occasionnels venus de Paris ou d’autres départements  de créer une association dite « Association saint Patern pour la sauvegarde de la liturgie tridentine dans le département du Morbihan ». 

Notre premier bulletin mensuel (en pièce jointe) dit bien que son but est de protéger notre évêque contre les pressions qui s’exercent sur lui. C’est notre premier moyen d’action.

Mais vous comprendrez bien, c’est le but de courrier, que notre force de frappe dépend moins du nombre (quelques dizaines à ce jour) de nos adhérents  que du bruit médiatique qui nous entourera et des courriers de protestation que vous voudrez bien adresser à notre Evêque:

Mgr Centène
14 rue de l’Evêché
56000. Vannes

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine