Démocratie directe. En Hongrie, une consultation nationale sur les mesures sanitaires et économiques et l’immigration

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

La France aurait des leçons de démocratie à recevoir de la Hongrie.

Depuis son retour au pouvoir en 2010, le gouvernement hongrois de Viktor Orbán effectue régulièrement des consultations nationales, en envoyant à tous les citoyens des questionnaires anonymes avec un certain nombre de questions. Cette consultation est la neuvième en dix ans. Souvent critiqués par l’opposition les jugeant trop orientés, défendus par le gouvernement comme étant un outil démocratique, ces questionnaires sont en général utilisés pour mettre en œuvre de nouvelles politiques sur des sujets précis. En 2017, par exemple, le gouvernement hongrois avait fait une consultation nationale sur le plan Soros, ce qui a débouché sur de nouvelles mesures légales contre les ONG servant de relai d’influence étrangère et l’immigration de masse incontrôlée.

Nos confrères du Visegrad Post expliquent que le gouvernement hongrois a rendu public lundi soir les treize questions formulées pour la consultation nationale sur le coronavirus et la relance économique. Les formulaires seront envoyés à tous les citoyens hongrois et pourront être renvoyés gratuitement aux autorités d’ici le 15 août. Chaque question est accompagnée d’un commentaire d’introduction présentant la problématique. Nous n’avons traduit que les treize questions, que voici :

  1. En cas de nouvelle vague d’épidémie, lesquelles des mesures suivantes soutiendriez-vous ? Vous pouvez choisir plusieurs réponses :
      • introduction de restrictions de sortie
      • distanciations physiques
      • port du masque
      • fermeture des frontières nationales
      • fermeture des établissements d’enseignement et enseignement numérique
      • limitation des événements
      • maintenir dans les magasins un créneau horaire distinct pour les plus de 65 ans
      • restreindre l’exportation de matériel sanitaire
      • parking gratuit
  1. Êtes-vous d’accord pour dire que le système de santé doit rester en état d’alerte épidémique tant que perdure le risque de retour de l’épidémie [lors d’une possible deuxième vague, ndlt] ?
  1. Estimez-vous nécessaire de renforcer encore la protection épidémiologique des maisons de retraite ?
  1. Êtes-vous d’accord pour que le gouvernement s’efforce de rendre la Hongrie capable de produire ses propres équipements de protection sanitaire, réduisant ainsi notre dépendance au matériel étranger ?
  1. Êtes-vous d’accord pour qu’internet soit gratuit pour les parents d’élèves et les enseignants ayant eu à l’utiliser pour l’éducation à distance ?
  1. Dans l’intérêt d’une détection des épidémies et de la préparation des mesures de protection adéquates, pensez-vous qu’il faille en Hongrie un office permanent de surveillance épidémiologique, réduisant ainsi notre dépendance [au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies en particulier, ndlt] ?
  1. Pensez-vous que les banques et les multinationales devraient également contribuer aux coûts des mesures de protection durant une épidémie ?
  1. Êtes-vous d’accord pour dire que l’achat de produits et services nationaux devrait être encouragé, de même que le tourisme intérieur ?
  1. Pensez-vous que le gouvernement devrait maintenir les programmes de protection et de création d’emplois une fois l’épidémie terminée ?
  1. Rejetez-vous le projet de György Soros visant à endetter pour une durée indéterminée notre nation ?
  1. Pensez-vous que la Hongrie devrait protéger les entreprises hongroises contre les acquisitions étrangères hostiles ?
  1. Êtes-vous d’accord pour dire que le gouvernement devrait continuer à prendre des mesures contre l’immigration et de maintenir une protection stricte de la frontière hongroise ?
  1. Êtes-vous d’accord pour que le gouvernement hongrois tienne bon sur ses mesures interdisant l’immigration, y compris au prix d’un conflit ouvert avec Bruxelles ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Suède. Une analyse de l’explosion des viols commis par les immigrés

Elle s'appelle Ayaan Hirsi Ali. Elle est chroniqueuse de UnHerd magazine numérique d'idées, de culture et d'opinions. Elle est également chargée de recherche à...

Sondage : 62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration

62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration selon un sondage de l’Institut CSA pour CNEWS dévoilé ce jeudi...

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d’origine étrangère

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d'origine étrangère. C'est ce qu'indique le Vlaams Belang dans un article paru sur son site,...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait...