AliExpress, Amazon, eBay, Wish…Attention avant d’acheter en ligne des jouets pour enfants !

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Et si vous privilégiez les acteurs locaux de la fabrication de jouets plutôt que les monstres de la distribution ? Cela pourrait en plus être bon pour la santé de vos enfants alors qu’en 2019, la vente de jouets par le biais du commerce en ligne représentait 28% des ventes en France…

La Fédération française des industries Jouet Puériculture (FJP) et Toy industries of Europe (TIE) tirent la sonnette d’alarme. En s’appuyant sur une étude menée par Bureau Veritas, un groupe français d’inspection et de certification, ces deux organisations mettent en garde les consommateurs sur la dangerosité des jouets pour enfants achetés en ligne. Sur 200 jouets : « 97% ne sont pas conformes à la Directive européenne relative à la sécurité des jouets » et « 76% des jouets testés présentent des défauts qui les rendent dangereux pour les enfants dès l’âge de 6 mois ».

Les jouets mis en avant dans le rapport TIE présentaient des problèmes divers, notamment un risque d’étouffement dû à de petites pièces qui se détachent facilement, des niveaux de concentration de phtalates plusieurs centaines de fois supérieurs à la limite autorisée par l’Union Européenne et un risque de blessure par des objets pointus.

Des vendeurs peu scrupuleux prolifèrent sur les marketplaces

Les places de marché ou marketplaces mettent en relation des vendeurs et des acheteurs, particuliers ou professionnels, sans être contraintes de contrôler la conformité de la multitude de produits commercialisés sur leur propre site.

« Par conséquent, elles accueillent aussi dans le cadre de leur modèle commercial des vendeurs peu fiables et n’assument pas suffisamment la responsabilité de les éliminer. En cas de signalement d’un produit dangereux les plateformes doivent mettre en œuvre rapidement les mesures nécessaires pour retirer de la vente ce produit. Cependant, les conclusions de notre enquête montrent que sur les quatre plateformes étudiées, deux des plateformes n’avaient envoyé aucune notification aux clients qui avaient acheté le produit défectueux ou non conforme. Après plus de deux mois, une troisième plateforme n’avait envoyé que 12 communications sur 31 jouets déclarés comme potentiellement dangereux et sans préciser pourquoi. Pour nos Fédérations, l’absence de responsabilité des places de marché est la cause principale de ces manquements à la sécurité des produits. La part des places de marché ne cesse de croître (un tiers des ventes totales du commerce électronique) et le commerce électronique s’avérant vital pour l’économie et la société, tous les efforts doivent être faits pour conserver la confiance dans les achats en ligne. Les places de marché gagnent de l’argent grâce aux clients qui achètent ces jouets dangereux tout en compromettant la sécurité des enfants, et instaurent le doute sur toute une industrie dont l’immense majorité des opérateurs applique scrupuleusement les règles » explique la FJP dans un communiqué.

La FJP et TIE demandent à l’Union Européenne d’adapter sa réglementation

« Un progrès fondamental serait que l’UE – et par conséquent les gouvernements nationaux – reconnaissent le rôle des places de marché en ligne dans la chaîne d’approvisionnement et les amène à accroitre leurs efforts pour éliminer la mise en ligne de produits susceptibles d’être non-conformes et dangereux. Elles sont comparables à un importateur ou à un distributeur et devraient être soumises aux mêmes règles. Le manque actuel de clarté quant à leur rôle signifie qu’elles peuvent – et elles le font – se soustraire à leur responsabilité en matière de sécurité des jouets vendus en ligne » déclare Catherine Van Reeth, Secrétaire générale du TIE.

« Les fabricants de jouets de bonne réputation investissent massivement pour s’assurer que leurs produits sont conformes à toutes les réglementations et ne mettent pas les enfants en danger. Du fait de leur proximité, ils sont aussi régulièrement contrôlés par les autorités de surveillance du marché, ce qui n’est pas le cas de la multitude des vendeurs sur les places de marché. Ces distorsions de concurrence sont insupportables pour ces fabricants qui perdent des parts de marché au profit de vendeurs qui ne se préoccupent pas de la sécurité des enfants, et cela en en toute impunité. » ajoute Bruce Aiglehoux, Directeur général de la FJP

Parmi les nombreuses révisions nécessaires de la Directive européenne relative à la Sécurité Générale des produits devrait figurer une exigence selon laquelle les plateformes en ligne doivent contrôler si le fabricant a mené la procédure d’évaluation de la conformité appropriée et a établi une documentation technique conforme aux exigences imposées par l’UE.

Sensibiliser les consommateurs

En plus des nouvelles lois, il est également important de sensibiliser les consommateurs. Sur son site internet et ses réseaux sociaux, la FJP rappelle régulièrement au grand public les règles à suivre pour bien choisir un jouet :

  • Sachez à qui vous achetez – regardez le nom du vendeur – est-ce une marque ou une entreprise que vous reconnaissez ? Si ce n’est pas le cas, s’agit-il d’une véritable entreprise (a-t-elle un site web, une adresse enregistrée, etc.) lorsque vous la recherchez en ligne
  • Demandez-vous si le jouet est une véritable bonne affaire – le prix du jouet est-il comparable à celui de produits similaires ? Le jouet que vous recherchez est-il nettement moins cher chez ce vendeur que chez d’autres ? Ces différences peuvent s’expliquer par le fait que le vendeur a réduit les coûts liés à la sécurité.
  • À l’arrivée du jouet, vérifiez que l’adresse du fabricant ou de l’importateur européen figure sur le jouet ou son emballage : il s’agit là d’exigences légales pour tous les jouets vendus dans l’UE. Le marquage CE signifie que le jouet est conforme à des exigences de sécurité sévères et précises, fixées au niveau européen.

Nous profitons de cet article pour faire un peu de publicité pour nos lecteurs suisses qui souhaiteraient acquérir des jouets pour leurs enfants. Sur Matartine.ch, vous trouverez votre bonheur sans aucun doute.

Illustration : Pxhere (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi...

Armée. La réponse d’un militaire d’active à la lettre du général Lecointre

Suite à la publication de la lettre ouverte d'anciens militaires et de celle de militaires d'active, alertant sur la...

Articles liés

Les enfants, cible de choix du marketing

Nouvel épisode des dessous de l'oligarchie. Dans le monde capitaliste tout repose sur l'acheteur. Sans acheteurs pas de vente et donc pas de profits. Aussi...

La question de la pédocriminalité en France

Malheureusement plus que jamais au centre de l'actualité, la question de la pédocriminalité mérite que l'on s'attarde sur la réponse que nos instances judiciaires,...

Vaccin : et pourquoi pas les enfants ?

Retour à l’information, avec les dernières décisions gouvernementales autour du Covid. Entre les liaisons aériennes directes avec le Brésil suspendues pour quelques jours, le...

Tyrannie sanitaire. La liste des professions autorisées à emmener leurs enfants à l’école la semaine du 5 avril

Voici la liste des professions autorisées à emmener leurs enfants à l’école la semaine du 5 avril telle qu’elle a été transmise par la...