La semaine a encore été riche en faits divers, alors qu’on entre en été, et ce en attendant un week-end qui s’annonce chargé, avec deux manifestations à risque – et interdites par le préfet – samedi et dimanche après-midi à Nantes. Les CRS du Grand Ouest convergent d’ailleurs sur la cité des Ducs de Bretagne en vue de tenter de limiter les dégâts. Revue des principaux faits divers de la semaine.

Ancenis. Dans la nuit du 15 au 16 juin, cinq bateaux cale Saint-Pierre à Ancenis ont été fracturés ou dégradés et une toue incendiée à l’aide de deux fusées de détresse retrouvées à proximité par les gendarmes ; elle a coulé. Une enquête pour tentative de vol et destruction de biens par moyen dangereux a été ouverte, le ou les auteurs risquent jusqu’à dix ans de prison.

Cannabis  sur le balcon, l’été en prison

En patrouille rue Willy Brandt ce 15 juin vers 15 heures, les policiers ont repéré à Rezé des plants de cannabis qui avaient dépassé les espérances du planteur… et le garde-corps du balcon. Une tête de cannabis et une balance de précision ont aussi été trouvés, justifiant la garde à vue du locataire de 32 ans pour production illicite de stupéfiants. Vingt plants ont été détruits et le matériel saisi.

Encore un « mineur isolé » étranger interpellé pour vol de collier

Nantes. Le 15 encore, peu après midi,rue du Professeur Yves Boquien près de l’Hôtel-Dieu, un individu qui se dit mineur âgé de 16 ans a été interpellé pour un vol à l’arraché de collier en or à un homme de 63 ans un peu plus tôt sur le terre-plein de l’ile Gloriette ; il cachait un couteau dans sa manche. Il a été interpellé avec un complice qui se dit âgé de 18 ans, en possession d’un cutter. Le plus jeune des deux était déjà recherché pour un autre fait délinquant en centre-ville.

Trois mineurs interpellés pour 8 vols de voiture et des cambriolages

Treillières. Trois mineurs âgés de 16 et 17 ans ont été interpellés ce 16 juin par le PSIG de Nantes pour une série de cambriolages et de home-jackings commis à Treillières et la Chapelle sur Erdre entre septembre 2019 et mars 2020 ; ils volaient des objets multimédia et des bijoux, ainsi que huit voitures pour un préjudice total de 130.000€.

Caravanes volées : tous les chemins mènent aux Roms ?

Deux femmes de 42 et 52 ans ainsi qu’un homme de 20 ans, tous trois issus de la communauté Rom, ont été interpellés dans un camp prairie de Mauves le 17 juin après que le 11, des gendarmes en train d’enquêter sur des vols de carburants, soient tombés sur quatre caravanes sans plaques d’immatriculation.

Trois d’entre elles ont été volées le 26 avril 2019 à Mouzillon, le 31 juillet 2019 à Savenay et le 22 janvier dernier à Montaigu en Vendée ; elles ont été saisies en vue d’être restituées à leur propriétaire. Comme souvent dans ce genre d’affaires, les Roms ont plaidé les avoir achetées auprès de tiers non identifiés et seront jugés non pour le vol, mais pour recel seulement.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine