#Blacklivesmatter. Au Mali, l’esclavage entre Noirs n’a jamais cessé

A LA UNE

Alors que les Black Lives Matter et l’extrême gauche prétendent déboulonner toute statue représentant un personnage lié même de très loin à l’esclavage ou au colonialisme, il y a une réalité qu’il convient de rappeler : l’esclavage entre Noirs n’a jamais cessé au Mali, pays d’origine de la famille d’Adama Traoré.

Voici le témoignage d’un ancien ministre de la Justice malien sur l’esclavage, les viols et ventes d’enfants pratiqués dans certaines ethnies.

L’esclavage est très répandu dans les zones sahéliennes. Contrairement à la Mauritanie, au Tchad, au Niger ou au nord du Mali, ce n’est pas un groupe ethnique qui en asservit un autre dans la région de Kayes et dans le reste du sud du Mali. C’est un esclavagisme par ascendance, lié à l’hérédité, qui s’apparente à un système de castes. Dans la région de Kayes, des communautés entières sont victimes de violations de leurs droits.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le programme complet des test-matchs d’automne 2021

Après un début de saison consacré aux championnats nationaux (Top 14, Premiership, mais aussi un Pro 14 qui ne...

Taxes, amendes, carburant..Le racket fiscal des automobilistes en une infographie

Alors que les autorités s'apprêtent à sortir à nouveau le chéquier public pour permettre à une partie des Français...

Articles liés