Étiquette : mali

Les soldats français sont partis du Mali, rapatrions les « aides au développement » également [l’Agora]

Il paraît que les Maliens sont contents car les soldats français de l’opération Barkhane ont foutu le camp de leur pays. L’indécence et le culot de ces populations m’étonneront toujours. Rappelons tout de même que c’est l’Etat Malien qui a appelé la France au secours en janvier 2013 quand celui-ci menaçait de s’effondrer sous la poussée conjointe des djihadistes et

Le déclassement français. Comment la France a perdu le Moyen-Orient

Le magazine Conflits reçoit Georges Malbrunot, journaliste français, spécialiste du Moyen-Orient et du conflit israélo-palestinien. Grand Reporter au Figaro, il est pris en otage pendant plusieurs mois par l’Armée islamique en Irak. Alors qu’elle jouissait d’un véritable crédit, la France est aujourd’hui déclassée au Moyen-Orient et au Maghreb. Un recul que, malgré son volontarisme et une vision stratégique, Emmanuel Macron,

La France poussée hors du Mali, un refus de considérer la réalité ethnique ? L’Afrique réelle n°143

La France poussée hors du Mali, un refus de considérer la réalité ethnique ? C’est ce sur quoi s’interroge l’Afrique réelle n°143. Sommaire Algérie : Emmanuel Macron a-t-il eu raison de s’interroger sur l’existence de la nation algérienne avant 1830? A la recherche du fantôme de la « Nation » algérienne Dossier : Par refus de voir la réalité ethnique,

Dominique Protin. Quand votre enfant meurt pour la France au Mali…

À l’aube du 26 novembre 2019, trois militaires du 4ème régiment de chasseurs sonnent à la porte de Dominique Protin pour lui annoncer la mort de son fils Alexandre. Celui-ci a été tué la veille au Mali, avec douze de ses camarades, dans la collision entre deux hélicoptères engagés dans une opération contre les djihadistes de l’État islamique. Commence pour

Guerre raciale au Darfour, couleur de peau des Egyptiens et réchauffement de l’Afrique au menu de l’Afrique réelle 136

Guerre raciale au Darfour, couleur de peau des Egyptiens et réchauffement de l’Afrique au menu de l’Afrique réelle 136 dont vous trouverez ci-dessous éditorial de Bernard Lugan et sommaire. Sommaire du n°136 (avril 2021) Actualité : Darfour : la guerre raciale Climat : Les causes du réchauffement de l’Afrique Histoire : Les Egyptiens anciens étaient-ils noirs de peau ? Editorial

Bernard Lugan : La vérité sur la guerre au Mali

L’historien et spécialiste de l’Afrique, Bernard Lugan, revient sur la guerre en cours au Mali et dans la bande sahélienne. Alors que plusieurs soldats ont trouvé la mort en opération dans cette région, il décrypte les forces en présence et explique les rivalités à travers un prisme ethno-racial. Auteur de nombreux ouvrages sur l’Afrique, il a notamment publié « Les guerres

Eric Zemmour : « La France doit imposer au Mali le retour de ses clandestins s’ils veulent nos soldats pour faire le boulot qu’ils devraient faire eux-mêmes »

Eric Zemmour : « La France doit imposer au Mali le retour de ses clandestins s’ils veulent nos soldats pour faire le boulot qu’ils devraient faire eux-mêmes » https://www.youtube.com/watch?v=CVdlIgdG2lU Illustrations : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Mali : allons-nous continuer encore longtemps à faire tuer nos soldats parce que les décideurs français ignorent ou refusent de prendre en compte les réalités ethno-politiques locales ?

C’est très probablement en représailles de la mort de Bag Ag Moussa, un des principaux adjoints du chef touareg Iyad ag Ghali tué par Barkhane le 10 novembre 2020, que deux Hussards de Chamborant (2° de Hussards), ont perdu la vie le samedi 2 janvier, à quelques kilomètres de la base de Ménaka, quand leur VBL (véhicule blindé léger) a

Mali : 3 soldats français tués

Trois soldats français ont été tués dans le cadre d’une opération menée dans la région de Hombori, au Mali. Le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de 1ère classe Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian effectuaient une mission d’escorte, près de la frontière avec le Niger et le Burkina Faso, quand leur véhicule blindé a touché un engin explosif improvisé. Malgré

Mali : le changement de paradigme s’impose

Dans le nord du Mali, j’écris depuis des années que le  problème n’est pas d’abord celui de l’islamisme, mais celui de l’irrédentisme touareg. Cette donnée de longue durée enracinée dans la nuit des temps se manifeste depuis 1962 à travers des résurgences périodiques. Selon le rapport de force du moment, elle s’exprime sous divers drapeaux. Aujourd’hui, c’est sous celui de l’islamisme.

Que Sophie Pétronin aille au diable !

Julien Dir, chroniqueur et polémiste officiant régulièrement sur Breizh-Info, est l’invité pour 8 semaines du quotidien Présent. Il poursuivait sa mission mardi dernier, par une tribune évoquant la libération de Sophie Pétronin. Le ton ne change pas par rapport à ce qu’il écrit sur Breizh-Info. Piquant. « Pour le Mali, je vais prier et implorer la bénédiction d’Allah, parce que je suis musulmane.

Sophie Pétronin, Mali. Une libération d’otages qui marque un vrai tournant dans la guerre

Au Mali, la libération des otages dont celle de la propagandiste musulmane Myriam Pétronin et des « jihadistes » détenus par Bamako, cache en réalité la phase 2 d’une opération complexe dont j’avais annoncé le début dans mes communiqués du samedi 6 juin et du jeudi 20 août 2020, respectivement titrés « Les véritables raisons de la mort d’Abdelmalek Droukdal

Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali

Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali. https://www.youtube.com/watch?v=SLBvwuG2lC0 Voir les propos de Madame Pétronin ci-dessous : Illustration : DR [cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Afrique. Le colonialisme avant les Européens : quand le Maroc annexait le Mali pour son or et pour ses esclaves

Les médias bien-pensants nous serinent que seuls les « Blancs » sont coupables du crime de  colonialisme, qu’ils sont seuls à être assez pervers pour mettre en couple réglée un autre pays. Pourtant, l’histoire nous démontre abondamment  le contraire. En 1591, le sultan du Maroc décide d’envoyer une expédition contre l’empire Songhaï qui contrôle l’actuel Mali. Ses buts sont purement impérialistes : mettre

Mali : ce coup d’Etat qui pourrait enclencher un processus de paix

Contrairement aux analyses superficielles de la sous-culture médiatico-africaniste, le coup d’Etat qui vient de se produire au Mali pourrait en effet, si toutefois il était bien « géré », avoir des effets positifs sur la situation régionale. Il marque en quelque sorte le retour à la situation qui fut à l’origine de l’intervention Serval au mois de janvier 2013 quand

#Blacklivesmatter. Au Mali, l’esclavage entre Noirs n’a jamais cessé

Alors que les Black Lives Matter et l’extrême gauche prétendent déboulonner toute statue représentant un personnage lié même de très loin à l’esclavage ou au colonialisme, il y a une réalité qu’il convient de rappeler : l’esclavage entre Noirs n’a jamais cessé au Mali, pays d’origine de la famille d’Adama Traoré. Voici le témoignage d’un ancien ministre de la Justice malien

Mali. Sahel, aux frontières du Djihad

Le 13 janvier se tenait à Pau un sommet du G5 Sahel, à l’initiative du président Emmanuel Macron. Cette réunion intervenait alors que la présence française dans la région est de plus en plus critiquée par les Africains, et notamment au Mali. Dans ce pays, depuis 2012, des extrémistes islamistes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle au nord, en

Treize militaires honorés par la France [Vidéo]

Une semaine après la tragique opération antiterroriste menée au Mali, un grand hommage national a été rendu aux treize soldats français disparus dans un accident entre deux hélicoptères. Une lourde perte qui a profondément touché les Français. https://www.youtube.com/watch?v=TSBaqXzv4ag Scénario catastrophe sur la Côte d’Azur Pour le deuxième week-end consécutif, les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été frappés par

Mali. Opération Barkhane : une mise au point nécessaire

Les pertes cruelles que viennent de subir nos Armées -et qui ne seront hélas pas les dernières-, ont donné à certains l’occasion de s’interroger sur le bien-fondé de la présence militaire française au Sahel. Cette démarche est légitime, mais à la condition de ne pas sombrer dans la caricature, les raccourcis ou l’idéologie. J’ai longuement exposé l’état de la question

Mali : 13 militaires français tués.

L’état-major des Armées a toutefois donné quelques précisions autres sur les circonstances. Selon toute vraisemblance, un abordage entre les deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l’origine de l’accident. Ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes. Engagés au sol depuis quelques jours, les commandos traquaient un groupe

Les soldats français sont partis du Mali, rapatrions les « aides au développement » également [l’Agora]

Il paraît que les Maliens sont contents car les soldats français de l’opération Barkhane ont foutu le camp de leur pays. L’indécence et le culot de ces populations m’étonneront toujours. Rappelons tout de même que c’est l’Etat Malien qui a appelé la France au secours en janvier 2013 quand celui-ci menaçait de s’effondrer sous la poussée conjointe des djihadistes et

Le déclassement français. Comment la France a perdu le Moyen-Orient

Le magazine Conflits reçoit Georges Malbrunot, journaliste français, spécialiste du Moyen-Orient et du conflit israélo-palestinien. Grand Reporter au Figaro, il est pris en otage pendant plusieurs mois par l’Armée islamique en Irak. Alors qu’elle jouissait d’un véritable crédit, la France est aujourd’hui déclassée au Moyen-Orient et au Maghreb. Un recul que, malgré son volontarisme et une vision stratégique, Emmanuel Macron,

La France poussée hors du Mali, un refus de considérer la réalité ethnique ? L’Afrique réelle n°143

La France poussée hors du Mali, un refus de considérer la réalité ethnique ? C’est ce sur quoi s’interroge l’Afrique réelle n°143. Sommaire Algérie : Emmanuel Macron a-t-il eu raison de s’interroger sur l’existence de la nation algérienne avant 1830? A la recherche du fantôme de la « Nation » algérienne Dossier : Par refus de voir la réalité ethnique,

Dominique Protin. Quand votre enfant meurt pour la France au Mali…

À l’aube du 26 novembre 2019, trois militaires du 4ème régiment de chasseurs sonnent à la porte de Dominique Protin pour lui annoncer la mort de son fils Alexandre. Celui-ci a été tué la veille au Mali, avec douze de ses camarades, dans la collision entre deux hélicoptères engagés dans une opération contre les djihadistes de l’État islamique. Commence pour

Guerre raciale au Darfour, couleur de peau des Egyptiens et réchauffement de l’Afrique au menu de l’Afrique réelle 136

Guerre raciale au Darfour, couleur de peau des Egyptiens et réchauffement de l’Afrique au menu de l’Afrique réelle 136 dont vous trouverez ci-dessous éditorial de Bernard Lugan et sommaire. Sommaire du n°136 (avril 2021) Actualité : Darfour : la guerre raciale Climat : Les causes du réchauffement de l’Afrique Histoire : Les Egyptiens anciens étaient-ils noirs de peau ? Editorial

Bernard Lugan : La vérité sur la guerre au Mali

L’historien et spécialiste de l’Afrique, Bernard Lugan, revient sur la guerre en cours au Mali et dans la bande sahélienne. Alors que plusieurs soldats ont trouvé la mort en opération dans cette région, il décrypte les forces en présence et explique les rivalités à travers un prisme ethno-racial. Auteur de nombreux ouvrages sur l’Afrique, il a notamment publié « Les guerres

Eric Zemmour : « La France doit imposer au Mali le retour de ses clandestins s’ils veulent nos soldats pour faire le boulot qu’ils devraient faire eux-mêmes »

Eric Zemmour : « La France doit imposer au Mali le retour de ses clandestins s’ils veulent nos soldats pour faire le boulot qu’ils devraient faire eux-mêmes » https://www.youtube.com/watch?v=CVdlIgdG2lU Illustrations : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Mali : allons-nous continuer encore longtemps à faire tuer nos soldats parce que les décideurs français ignorent ou refusent de prendre en compte les réalités ethno-politiques locales ?

C’est très probablement en représailles de la mort de Bag Ag Moussa, un des principaux adjoints du chef touareg Iyad ag Ghali tué par Barkhane le 10 novembre 2020, que deux Hussards de Chamborant (2° de Hussards), ont perdu la vie le samedi 2 janvier, à quelques kilomètres de la base de Ménaka, quand leur VBL (véhicule blindé léger) a

Mali : 3 soldats français tués

Trois soldats français ont été tués dans le cadre d’une opération menée dans la région de Hombori, au Mali. Le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de 1ère classe Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian effectuaient une mission d’escorte, près de la frontière avec le Niger et le Burkina Faso, quand leur véhicule blindé a touché un engin explosif improvisé. Malgré

Mali : le changement de paradigme s’impose

Dans le nord du Mali, j’écris depuis des années que le  problème n’est pas d’abord celui de l’islamisme, mais celui de l’irrédentisme touareg. Cette donnée de longue durée enracinée dans la nuit des temps se manifeste depuis 1962 à travers des résurgences périodiques. Selon le rapport de force du moment, elle s’exprime sous divers drapeaux. Aujourd’hui, c’est sous celui de l’islamisme.

Que Sophie Pétronin aille au diable !

Julien Dir, chroniqueur et polémiste officiant régulièrement sur Breizh-Info, est l’invité pour 8 semaines du quotidien Présent. Il poursuivait sa mission mardi dernier, par une tribune évoquant la libération de Sophie Pétronin. Le ton ne change pas par rapport à ce qu’il écrit sur Breizh-Info. Piquant. « Pour le Mali, je vais prier et implorer la bénédiction d’Allah, parce que je suis musulmane.

Sophie Pétronin, Mali. Une libération d’otages qui marque un vrai tournant dans la guerre

Au Mali, la libération des otages dont celle de la propagandiste musulmane Myriam Pétronin et des « jihadistes » détenus par Bamako, cache en réalité la phase 2 d’une opération complexe dont j’avais annoncé le début dans mes communiqués du samedi 6 juin et du jeudi 20 août 2020, respectivement titrés « Les véritables raisons de la mort d’Abdelmalek Droukdal

Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali

Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali. https://www.youtube.com/watch?v=SLBvwuG2lC0 Voir les propos de Madame Pétronin ci-dessous : Illustration : DR [cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Afrique. Le colonialisme avant les Européens : quand le Maroc annexait le Mali pour son or et pour ses esclaves

Les médias bien-pensants nous serinent que seuls les « Blancs » sont coupables du crime de  colonialisme, qu’ils sont seuls à être assez pervers pour mettre en couple réglée un autre pays. Pourtant, l’histoire nous démontre abondamment  le contraire. En 1591, le sultan du Maroc décide d’envoyer une expédition contre l’empire Songhaï qui contrôle l’actuel Mali. Ses buts sont purement impérialistes : mettre

Mali : ce coup d’Etat qui pourrait enclencher un processus de paix

Contrairement aux analyses superficielles de la sous-culture médiatico-africaniste, le coup d’Etat qui vient de se produire au Mali pourrait en effet, si toutefois il était bien « géré », avoir des effets positifs sur la situation régionale. Il marque en quelque sorte le retour à la situation qui fut à l’origine de l’intervention Serval au mois de janvier 2013 quand

#Blacklivesmatter. Au Mali, l’esclavage entre Noirs n’a jamais cessé

Alors que les Black Lives Matter et l’extrême gauche prétendent déboulonner toute statue représentant un personnage lié même de très loin à l’esclavage ou au colonialisme, il y a une réalité qu’il convient de rappeler : l’esclavage entre Noirs n’a jamais cessé au Mali, pays d’origine de la famille d’Adama Traoré. Voici le témoignage d’un ancien ministre de la Justice malien

Mali. Sahel, aux frontières du Djihad

Le 13 janvier se tenait à Pau un sommet du G5 Sahel, à l’initiative du président Emmanuel Macron. Cette réunion intervenait alors que la présence française dans la région est de plus en plus critiquée par les Africains, et notamment au Mali. Dans ce pays, depuis 2012, des extrémistes islamistes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle au nord, en

Treize militaires honorés par la France [Vidéo]

Une semaine après la tragique opération antiterroriste menée au Mali, un grand hommage national a été rendu aux treize soldats français disparus dans un accident entre deux hélicoptères. Une lourde perte qui a profondément touché les Français. https://www.youtube.com/watch?v=TSBaqXzv4ag Scénario catastrophe sur la Côte d’Azur Pour le deuxième week-end consécutif, les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été frappés par

Mali. Opération Barkhane : une mise au point nécessaire

Les pertes cruelles que viennent de subir nos Armées -et qui ne seront hélas pas les dernières-, ont donné à certains l’occasion de s’interroger sur le bien-fondé de la présence militaire française au Sahel. Cette démarche est légitime, mais à la condition de ne pas sombrer dans la caricature, les raccourcis ou l’idéologie. J’ai longuement exposé l’état de la question

Mali : 13 militaires français tués.

L’état-major des Armées a toutefois donné quelques précisions autres sur les circonstances. Selon toute vraisemblance, un abordage entre les deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l’origine de l’accident. Ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes. Engagés au sol depuis quelques jours, les commandos traquaient un groupe

À LA UNE

Belgique. Le Musée des Celtes va reconstituer intégralement un char celtique
Cybersécurité. Les prévisions mondiales pour 2023
A Guingamp, la maternité plus que jamais menacée
Rennes couvert de slogans pour la promotion de la transexualité