Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maroc, Mali, Niger…La Françafrique à l’agonie, l’alimentation des centrales nucléaires aussi

Coup sur coup, la nouvelle constitution du Mali et le coup d’état au Niger ont porté deux coups importants à la Françafrique et mis en exergue la très grande impopularité de la France dans le secteur et la chute de sa puissance – le Niger étant aussi le pivot de l’armée française dans le secteur, avec le Tchad.

« Réorientation linguistique » du Mali au Maghreb en passant par le Rwanda

La nouvelle constitution du Mali, adoptée le 16 juin par 96.91% des électeurs avec un taux de participation de 38.2% – probablement lié à l’opposition de groupes rebelles du nord du pays et des imams – l’article 32 introduit la laïcité dans le texte, a été promulguée par le colonel Assimi Goïtra. Cette constitution fait partie d’un chantier de réformes institutionnelles mises en place par les militaires, et qui justifie leur maintien au pouvoir jusqu’en 2024, au moins.

Ce dernier mis au pouvoir par un coup d’Etat le 24 mai 2021, a continué sa stratégie de rupture avec la France dont le jalon précédent était la rupture du traité d’assistance militaire et le départ des troupes françaises… vers le Niger voisin. La constitution du Mali dans son article 31 acte la relégation de la langue française de « langue d’expression officielle » à « langue de travail », une loi organique ultérieure devant déterminer quelles sont les langues officielles du Mali – où l’on parle le bambara, le sonrhai, le fulfudé, le soninké ou encore l’arabe…

L’agence de presse dépendante de l’état turc TRT commente : « cette décision est loin d’être isolée. Le recul avéré de la langue française dans d’autres pays du continent s’inscrit dans un mouvement plus vaste de réorientation linguistique : au Maroc la ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, a annoncé le 3 juillet que l’arabe [serait] désormais la langue officielle de l’administration publique, des établissements publics et privés, mettant ainsi fin à l’utilisation du français dans ces domaines ».

Le Maroc, qui bénéficie pourtant des largesses de la France et d’un certain laxisme quant à l’importation de la drogue et la délinquance générée par ses jeunes ressortissants, donne un autre coup de pied à l’ex-métropole en initiant « une réforme éducative visant à généraliser l’enseignement de l’anglais à l’échelle du collège ». Et TRT de poursuivre, « la tendance est similaire en Algérie, où la langue française perd du terrain », toujours dans l’administration où l’arabe est désormais la langue officielle.

Idem au Rwanda, ex-colonie belge, qui a quatre langues, le kinyarwanda, le français, l’anglais et le swahili – qui a généralisé l’anglais dans les écoles en 2008, dans le but cette fois de se rapprocher du Commonwealth et des marchés anglophones de l’est de l’Afrique, des pays plus stables, aussi, que ses voisins immédiats francophones (Burundi et RD Congo).

Coup d’état au Niger, les intérêts de la France toujours plus menacés

Le 26 juillet dernier des militaires ont renversé au Niger l’ex-président élu démocratiquement Mohamed Bazoum, avant de rallier à eux le reste de l’armée. Les institutions ont été suspendues et les frontières fermées – mais certains expatriés, notamment français, auraient fui le pays. Le nouvel homme fort est le général Abdourahmane (ou Omar) Tchiani, chef de la garde présidentielle depuis 2011, qui a lui même déjoué des coups d’état en 2021 et 2022, et dont les tensions croissantes avec l’ex-président étaient connues – mais visiblement, pas des services de renseignement français, totalement pris au dépourvu. Il s’agit du 5e putsch au Niger depuis l’indépendance du pays en 1960.

Pendant la période de flottement entre le coup d’état et le ralliement de l’armée, des manifestations ont eu lieu à Niamey le 27 juillet où les locaux, sous de grands drapeaux russes, agitaient des pancartes « nous voulons la Russie » et appelaient cette dernière à venir appuyer le nouveau régime. Au même moment la Russie…organisait le sommet Russie – Afrique à Saint-Pétersbourg.

Si à priori, les russes n’y sont pour rien – Wagner est en pleine relève de ses troupes en Centrafrique et s’est installé en Biélorussie, érigeant un grand camp de tenters près du village de Tsel‘, ce qui signifie cible ou objectif, en russe – un nom prédestiné ? –, Evgueni Prigojine, présent à Saint-Pétersbourg au même sommet Russie-Afrique a posé en souriant aux cotés d’un membre de la délégation centrafricaine et a commenté le coup d’état au Niger sur son Telegram : « la destitution du président pro-français est, en fait, l’accession à l’indépendance du peuple nigérien ». Douguine s’est aussi fendu d’un commentaire sur Telegram : « le Niger est à nous ! La dernière marionnette de la Françafrique est renversée juste à temps pour le forum Russie-Afrique. Le Niger aux Nigériens ».

L’alimentation des centrales nucléaires françaises en péril

Le think tank géopolitique russe Rybar qui dressait le bilan du coup d’état le 27 juillet dernier écrit : « le Niger est l’un des points d’appui clé de la France et des pays occidentaux en Afrique de l’ouest. Des bases militaires française et américaine se trouvent dans le pays, et les hautes sphères politiques sont pro-françaises depuis des décennies, soutenant leur ancienne métropole. Par ailleurs le Niger, 8e producteur d’uranium mondial, est le premier exportateur d’uranium vers la France ».

Le pays compte aujourd’hui 1500 militaires français, mais aussi des militaires américains, italiens et allemands. « Auprès de ses alliés français, le président Bazoum insistait fortement pour que cettte présence soit la plus discrète possible, très conscient qu’il était de l’impopularité des forces étrangères dans son propre pays », rappelle l’Opinion (31.07).

Or, ce 31 juillet le Niger a annoncé stopper ses exportations d’uranium vers la France – en 2021, il représentait 24% des importations européennes, devant le Kazakhstan et la Russie – ces trois pays représentaient 67% de l’uranium consommés par les centrales nucléaires de l’UE ; en France, la part de l’uranium nigerien est plus faible, de l’ordre de 15%, contre 34.7% encore en 2020.

Une baisse qui s’explique par la fermeture de la mine de la Compagnie minière d’Akokan suite à l’épuisement des ressources – une seule mine demeure dans le giron français, Somaïr dans le nord du Niger, dont l’exploitation conjointe avec le gouvernement nigérien a été prolongée jusqu’en 2040 lors d’un contrat signé en mai dernier, il y a deux mois à peine. Un autre site, à Imouraren, actuellement sous cocon, devait être mis en production à partir de 2028 par Orano… mais ces projets semblent avoir du plomb dans l’aile.

Rybar commente : « les déclarations de Niamey soont plus un marchandage qu’une volonté de rupture – dans le but d’obtenir des conditions plus favorables pour vendre de l’uranium à la Cinquième République – après tout, le Niger n’est pas le seul producteur mondial […] et même si on en arrivait au scénario pour l’instant improbable d’un arrêt total des exportations d’uranium vers l’ex-métropole, l’uranium du Niger continuerait à être livré via des intermédiaires qui prendraient leur marge sur ces exportations, comme au Mali où les achats d’or et d’uranium passent par des entreprises canadiennes ».

Le Canada, l’Australie, la Namibie, des pays d’Asie centrale extraient et vendent de l’uranium – et puis, cette ressource minière est assez bien représentée en France et surtout en Bretagne (Gétigné, Piriac, aux alentours de Bubry et de Lignol en centre-Bretagne, Buhulien…) où des mines ont été exploitées des années 1950 aux années 1980. Mais au Niger comme en Asie centrale, il n’y a pas d’écolos radicaux et d’associations locales capables de mener de longues batailles judiciaires…

Les français ont fait leur deuil de l’empire, Macron est au chevet du club de foot de Sochaux

Et pendant ce temps en France ? Macron multiplie interventions directes et coups de téléphone pour sauver un monument du foot français, le club de Sochaux, qui n’arrive pas à être repris pour 12 millions d’euros, à peine le prix d’un attaquant de ligue 1, et encore, en bas de tableau, et qui le serait finalement avec un héritier Peugeot en tête de gondole puis à coups de subventions de collectivités territoriales et d’engagements des mêmes actionnaires chinois qui l’ont coulé, tout ça pour éviter la perte du statut professionnel et du centre de formation, et un nouveau désastre économique dans une région éprouvée par la désindustrialisation et le chômage. Une solution bien bancale et bien française qui laisse présager la répétition de cette déconfiture dans un ou deux ans.

Un décalage que souligne le journal libéral L’Opinion ce 31 juillet : « hasard du calendrier, le contraste entre des réalités pas fameuses et des ambitions sans doute hors de portée a rarement été aussi frappant. La France, endettée et frappée de crises sociales à répétition, apparaît bien en peine pour maintenir ce que le journaliste Jean-Claude Guillebaud appelait jadis les confettis de l’empire […] ”L’effondrement de notre politique africaine ne suscite en France que la plus profonde indifférence”, constate aujourd’hui l’ancien ambassadeur Gérard Araud, qui ajoute, ”je ne suis pas convaincu que ce soit une mauvaise chose”. Les français semblent désormais en avoir fait le deuil, contrairement à leurs dirigeants” ».

Le Niger, une bombe démographique (de plus)

Cependant, si les français ont fait leur deuil de l’Afrique – mais aussi les Bretons, et certaines entreprises de premier plan comme le groupe Bolloré – les Africains n’ont pas brisé leur lien avec la France et peuvent être tentés de s’y réfugier si les choses venaient à tourner au plus mal dans le Sahel où des groupes armés profitent du « printemps des coups d’Etat » et du laxisme des gouvernements restants pour se tailler de grands territoires d’où ils font fuir chrétiens et civils à coups d’attaques incessantes.

Sur ce plan, le Niger est une bombe démographique de plus, avec une explosion de la population sans rapport avec ce que les ressources de ce pays désertique peuvent fournir – il comptait 4 millions d’habitants lors de son indépendance, et 25 millions en 2021. On prévoit près de 70 millions d’habitants en 2050, avec toujours aussi peu de ressources.

Louis Moulin

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

22 réponses à “Maroc, Mali, Niger…La Françafrique à l’agonie, l’alimentation des centrales nucléaires aussi”

  1. James dit :

    Bonjour
    Dans ces pays on peut pas demander aux présidents d’aller réparer la Clim …à la population de supporter la chaleur et tt ça en étant dans son confort européen.

  2. Prétet Yvette dit :

    L’uranium du Niger ne représente que 10% de nos approvisionnements en uranium! Le Niger est un des pays les plus pauvres de la planète avec 16% du PIB (provenant de ”l’aide internationale” )car le pays est dirigé par les marionnettes de Poutine..et les militaires de ce pays s’en mettent ”plein les poches”!…La population du Niger était de 3,39 millions en 1960,elle est devenue de 26,21 millions en 2022..les prévisions de l’INED :66 millions en 2050 et 117 millions en 2075…”ils ” vont venir en Occident au lieu de limiter les naissances!…En 2013:les Maliens et leur président ont demandé l’aide de la France pour se débarrasser des terroristes…beaucoup de nos militaires sont morts pour eux!…Tous ces anciens ”colonisés” crachent maintenant sur ”la France”…ils préfèrent la ”colonisation russe” à la ”colonisation française”!…

    • Ousmane Sidibe dit :

      C’est justement cette mentalités qui a la France sa place en Afrique

      • Ousmane Sidibe dit :

        Erratum: c’est justement cette mentalité qui à fait perdre à la France sa place en Afrique. Nous critiquons la politique africaine de l’élite Française, mais c’est tout aussi dommage que beaucoup de citoyens français pensent que l’Afrique est toujours une colonie de la France

    • ixel dit :

      N’importe quoi! L’ambassade russe est fermée depuis 1992 au Niger, ainsi qu’au Burkina Faso. Les français résidents en Afrique ne supportaient plus le comportement de leurs gouvernements successifs depuis 1981 envers ces pays. Leur pauvreté n’est que le pillage continu sans contrepartie équilibrée et la mise en place de despotes locaux pour museler et travailler pour des intérêts externes.

  3. Pschitt dit :

    Quelle macédoine (ou quelle salade russe ?) de considérations disparates, pour une teneur bien faible en information réelle ! M. Poutine tient à remplacer Emmanuel Macron au Niger ? Grand bien lui fasse ! Mais penser que la Françafrique a définitivement laissé la place à la Russafrique serait prématuré. Dix-sept pays africains participaient au sommet Russie-Afrique de Saint-Pétersbourg. Ils étaient plus de quarante au précédent sommet de Sotchi en 2019.

    • kaélig dit :

      Plutôt anglicification de l’Afrique que russification.
      L’anglais langue universelle d’aujourd’hui a remplacé le latin du Moyen-Age.

  4. Trystan Mordrel dit :

    Il ne faut pas écrire des affirmations sur l’approvisionnement des centrales nucléaires qui ne reposent sur aucune réalité. Le Niger ne représente que 4,7 % de la production mondiale et un chiffre comparable dans les achats de la France. Le principal fournisseur est le Canada au potentiel infiniment plus grand que celui du Niger. Enfin, rien qu’avec les stocks actuels, la production peut se poursuivre durant dix ans sans aucun souci.

    • kaélig dit :

      Il suffira de demander de l’uranium gentiment aux Russes qui continuent d’approvisionner les US nonobstant la guerre en cour.

  5. Paul dit :

    Contrairement à ce que vous dites, le Niger n’est pas le principal fournisseur d’uranium pour la France. Depuis les années 70, les sources d ‘approvisionnement pour cette énergie à été diversifiée pour des raisons de sécurité. Le Niger nous fournit 17% de nos stocks pour l’uranium. Voir les récentes déclarations sur ce sujet qui vous le confirmeront.

    • Henri dit :

      Si la France avait su garder la filière des surgénérateurs, sabordée par les écolos-socialos en 1998 (arrêt de Superphénix), puis achevée en 2019 par µ (abandon d’Astrid), les éventuels problèmes d’appro en uranium se poseraient en des termes très différents : un surgénérateur (réacteur à neutrons rapîdes) a un rendement des dizaines de fois supérieur à celui d’un réacteur classique. Il y a vingt ans, la France avait en ce domaine une avance plus que confortable sur le reste du monde. Vingt ans après, elle est largement dépassée, et ce sont les États-Unis, la Russie, la Chine et même la Corée qui mènent le bal. Vive l’écologie politique, responsable de ce déclassement ! Quant au Niger en particulier et à la Françafrique en général, bon débarras, il faut ENFIN tourner la page du “temps béni des colonies”, tout en souhaitant bon courage à la Chine et à la Russie, elles en auront besoin, mais je ne pense pas qu’elles commettront les mêmes erreurs que l’État français…

  6. Le Celte dit :

    L’exemple du Mali , ils ont demandés aux occidentaux de les aider contre les Islamistes et maintenant ils veulent plus des Français.
    Regardez ce qui s’est passé, Wagner à tuer 30 Malins et pourquoi ?
    Ils étaient Islamistes ou ils se sont
    rebiffés .
    Rappelez vous des charnier que les Russes ont creusés.
    Manque de chance les bougres ils ont été filmés.
    Il faut dégager de l’Afrique, quand les occidentaux sont présents ils font de l’ingérence et quand ils n’interviennent pas ceux sont des salopards blancs et des égoïstes.
    Par contre ces pays doivent récupérer tous les ressortissants.
    Comme ils vont mettre leur talent au service de leur pays d’origine.
    Er meas !

  7. Le Celte dit :

    J’ai été en classe avec le fils d’un colonel de l’armée Béninoise.
    Le choc a été rude pour lui , il prenait de haut tout le monde par ce qu’il était habitué à être servit.
    A tel point qu’il avait des personnes pour le servir ou il logeait.
    Oh surprise s’était plutôt des esclaves qui n’avait le droit de sortir et leur passeport était confisqué.
    Il s’est fait remettre en place à ma façon il a apprit qu’il n’était rien ici .
    Bizarre il a fait seulement une année sur les 3 prévues.
    Par la suite il devait aller à Brest dans le cadre d’une formation militaire de coopération.
    Il a du repartir chez lui .

  8. mouchet dit :

    Peut importe le pourcentage de l’uranium servant à la France pour ses centrales nucléaire. Le véritable problème de fond est autrement plus amer et difficile à avaler. La France a certes défendu ses colonies mais uniquement pour les matières premières utiles à son fonctionnement, uranium or métaux rares mais aucunement même pas du tout pour les peuples de ses colonies. Améliorer juste l’ordinaire créer, des écoles des hôpitaux des développements industriels comme la Chine le fait, maintenant avec des panneaux solaires ou l’électricité apparaitra enfin. Les commentaires abondent mais est-ce que ces personnes sont allées vivre dans ces pays voir la réalité en face ? Non assis sur leurs chaises de salon. J’ai exercé dans le Maghreb et l’Afrique sub saharienne c’est un désastre de pauvreté. Aucune instauration du contrôle des naissances, pas d’électricité, pas de développement aussi petit soit-il, juste des subventions afin que les présidents en rétrocèdent une partie pour financer les partis politiques en place dans la France bananière, qui est resté aux abonnés absents durent un siècle. Si la Chine et la Russie s’y installent c’est tant mieux pour les peuples qui auront peut être la chance de voir un développement solaire en leur apportant l’électricité si décrié par Mr J. L. Borloo qui voulait le développer. Parce que avant c’était nul de chez nul.

  9. Prétet Yvette dit :

    mouchet…Je suis née à Alger (en 1934) ainsi que mes parents :j’ai constaté que ”la France” avait dépensé des milliards d’euros, ”à fond perdu”, pour l’Algérie où 20% de son budget était utilisé!…de Gaulle a ”donné ” l’Algérie aux Algériens parce que, disait-il, ”l’Algérie était un gouffre financier pour la France”…les Algériens se sauvent, maintenant, de ”leur” pays(où ils crèvent de faim) et les membres du F.L.N. (qui ont ”nationalisé” les biens des non-musulmans)achètent des propriétés, en France, avec l’argent de la corruption…..Ce n’est qu’en 1962 que ”l’eau courante” a été installée dans le village de mon époux, en Bourgogne, tandis qu’en Algérie la plupart des villages avaient ”l’eau courante”…. parce que les sous de nos paysans français (leurs impôts) ne RESTAIENT PAS en ”Métropole”…ils partaient chez les musulmans, dans nos colonies!…. signée une Pieds-Noirs qui a VECU en Algérie!

    • Ouridous 51 dit :

      Mamie Yvette qui ose écrire que les Algériens meurent de faim alors que la majorité d’entre eux sont en surpoids comme les Français d’ailleurs ! Mamie Yvette a pourtant tout son temps pour s’informer au lieu d’écrire des sornettes…

      • Prétet Yvette dit :

        Si les Algériens sont si heureux dans ”leur” pays ”indépendant” pourquoi se SAUVENT-ils de ce ”beau pays” dans des rafiots de fortune, au risque de perdre la vie, pour entrer ”clandestinement ” dans le pays de ces non-musulmans…. qu’ils ont chassés de leur pays natal?

    • marie dit :

      Madame Yvette, je vous remercie de m avoir donné un peu de connaissance.Nee e Tunisie, il a fallu se barrer fissa.Je regrette de ne pas en avoir parlé plus avec mon père
      Une tres belle série de 11 albums BD:
      CARNETS D ORIENTde ..?
      .FERNANDEZ.Cest captivant, et artistique(au sens ancien)

  10. Jean Paul LEFEBVRE dit :

    Avant la dislocation de l’URSS il existait une production française d’Uranium. Ce métal était alors stratégique, ceci explique cela.
    La Russie ayant mis son uranium sur le marché mondial les prix ont chutés et l’extraction française a perdue sa rentabilité. Toutes les mines ont fermées les une après les autres faute de rentabilité. Ce n’est pas pour autant que l’uranium que l’on a cessé d’extraire sur le sol national ai disparu pour autant. Il reste des amas important que l’on pourrait à nouveau exploiter. La France a des participations dans d’autres pays que le Niger et l’approvisionnement des centrales n’est pas en danger. En 1981 il existait pour 20 ans d’uranium disponible dans le monde (en fonction de la consommation d’alors), ces 20 ans aurait pu passer à 200 ans pour peu que l’on ne sacrifie pas les surgénérateurs sur l’hôtel de l’escrologie.

  11. Ouridous 51 dit :

    L’auteur, dénommé Louis Moulin ose classer le Maroc comme faisant partie de la Françafrique ! Il devrait réviser son histoire…

  12. Sébastien dit :

    La France doit se barrer de ces pays, renvoyer chez eux tous les indésirables anti-français et fermer ses frontières. L’uranium on peut l’acheter au Canada, à l’Australie ou à des intermédiaires. Ce n’est pas un problème. Même si le minerai coûte plus cher ailleurs, on fera toujours d’énormes économies en supprimant les aides à ces pays qui crachent sur le “colonisateur”. Qu’ils aillent donc demander aux Russes et aux Chinois de leur apporter la soupe. Quant aux dictateurs toujours élus à plus de 90% ils redonneront à leur peuple affamé la joie de vivre et distribueront des capotes gratuites pour enrayer la démographie galopante.

  13. hoche38 dit :

    La France n’est pas dépendante des 10% de sa consommation d’uranium qu’elle achète au Niger au dessus des cours mondiaux, sur un marché global dont la production est excédentaire et les réserves exploitables largement suffisantes pour attendre la production des réacteurs à surgénération, capables de produire plus d’isotopes fissiles qu’il n’en consomment.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Fraude fiscale et sociale en Belgique. Des propriétés au Maroc ou au Congo massivement dissimulées

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

Îles Canaries (Espagne). Avec plus de 7 000 clandestins débarqués en janvier, le total du 1er semestre 2023 déjà dépassé

Découvrir l'article

Economie, Environnement

Importations de tomates marocaines : Les producteurs français dénoncent la concurrence déloyale

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

Espagne. Avec plus de 56 000 arrivées, l’immigration clandestine en hausse de 80 % en 2023

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Local, RENNES, Société

Incendie en série des magasins “Poêles et compagnie” : “marocains”, “espagnols”, 7 personnes en détention

Découvrir l'article

Immigration, International

Espagne. Accusés de « piraterie », des clandestins auraient menacé l’équipage du navire hollandais les ayant « secourus »

Découvrir l'article

International

Coup d’État au Niger : l’échec de la stratégie d’Emmanuel Macron

Découvrir l'article

Vu ailleurs

Après le Mali et le Burkina Faso… aujourd’hui le Niger… et demain le Tchad…

Découvrir l'article

Immigration, International

Espagne. Aux Canaries, les arrivées de clandestins ont triplé au mois d’août

Découvrir l'article

Politique

Dominique de Villepin et Hubert Védrine : Gabon, Niger, Ukraine, l’été où la diplomatie française a vacillé

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍