Municipales 2020 à Nantes. Débat entre Johanna Rolland, Laurence Garnier et Valérie Oppelt

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

Dans ce débat d’avant second tour, animé par Christine Vilvoisin, on retrouve : – Johanna Rolland, maire (PS) sortante (2014-) – Laurence Garnier (LR), conseillère municipale (2008-) et conseillère régionale (2015-) – Valérie Oppelt (LREM), députée de Loire-Atlantique (2017-)

Pour ce second tour des municipales 2020, Nantes est le théâtre d’une triangulaire. Trois listes, avec chacune une femme à leur tête, sont qualifées pour le scrutin du 28 juin. La maire sortante, la socialiste Johanna Rolland brigue un second mandat. Arrivée très largement en tête le 15 mars dernier, sa liste a fusionné avec celle de l’écologiste Julie Laernoes. Une fusion qui lui permet d’aborder sereinement ce second tour. Mais c’est une alliance dans la douleur, pour laquelle Johanna Rolland a renoncé à certains projets de son programme initial comme les parkings de la Petite Hollande et de la cathédrale, l’extension de la Cité des congrès ou encore la suspension de la 5G.

Elle a aussi acté des désaccords profonds avec les écologistes tel que le regroupement du CHU sur l’île de Nantes.

Des renoncements ou désaccords qui alimentent la campagne du second tour, notamment celles de ses deux adversaires, la candidate Les Républicains Laurence Garnier et celle de la République en marche Valérie Oppelt, qui n’ont pas réussi à s’entendre pour fusionner. La candidate marcheuse avait elle-même fait une proposition inédite de liste unique avec une gouvernance partagée en fonction des résultats du premier tour, proposition retoquée par ses adversaires.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

Articles liés

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières. Le point sur les données...

« A la bretonne ». L’association qui veut la réunification de la Bretagne…en excluant une partie des électeurs…

C'est ce qu'on appelle au minimum une faute politique. L’association « A la Bretonne ! », a décidé de convier une partie des candidats...

Zoom. Les 300 ans des pompiers de Nantes

Créés trois ans après le grand feu du Bouffay de 1718, les pompiers de Nantes interviennent au secours de la population depuis plus de...

Naoned : Plakennoù-straed nevez e brezhoneg

Un dornad a blakennoù-straed nevez e brezhoneg a zo bet staliet war enez Naoned ar sizhun dremenet gant servijoù an ti-kêr. Hiviziken e c'hello...