14 juillet en Bretagne et Vendée. Violences urbaines aux Sables, Brest et Rennes

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Nous faisons comme chaque année le bilan des « festivités » du 14 juillet en Bretagne historique, et cette fois en Vendée aussi. Si pour une fois la nuit a été plutôt calme à Nantes, des violences ont éclaté à Rennes, Brest et surtout au Sables d’Olonne où des jeunes délinquants venus du Mans et de la Roche pour en découdre se sont opposés aux policiers pendant plusieurs heures en ville.

A Brest, selon nos informations, une voiture a été brûlée à Keredern ; une autre a brûlé ce 15 juillet à 23h rue Isabey à Pontanézen, quartier dit « sensible » connu aussi pour des implantations islamistes prosélytes. A Vannes, rien à signaler à part le feu d’un scooter et d’un vélo dans le quartier dit « sensible » de Ménimur.

Rennes : pompiers et policiers accueillis à coups de mortiers

A Rennes, pas de voiture brûlée recensée, ni en zone police, ni en zone gendarmerie. En revanche il y a eu des « violences urbaines » à Maurepas vers minuit le 14 juillet : un canapé placé sur la voie publique a été incendié rue de la Marbaudais. Lorsque policiers et pompiers sont arrivés dans ce quartier dit «sensible » du nord de l’agglomération, une trentaine de jeunes délinquants les ont pris à partie et ont tiré sur eux une quinzaine de mortiers. Les policiers ont aussi essuyé des jets de bouteilles en verre. Aucune interpellation n’a été faite, aucun blessé n’est à déplorer.

Rien à signaler non plus à Nantes, côté violences urbaines. Cependant une femme de 44 ans qui circulait sur un scooter square des Roitelets à Bellevue, un quartier « sensible » de l’ouest de Nantes, a été violemment agressée par six délinquants juchés sur deux scooters ; ces derniers l’ont tabassé, ont tenté de l’étrangler et lui ont volé son casque et son scooter.

Par ailleurs le même jour à 19h30 un homme s’est fait voler son vélo place de la République par deux jeunes hommes, dont l’un a été reconnu par la victime peu après dans les alentours et interpellé ; l’autre, en fuite, est activement recherché.

Pagaille sur mer aux Sables : « ça fait des années qu’on demande des renforts de CRS l’été »

Aux Sables d’Olonne enfin, 150 jeunes délinquants issus de deux bandes rivales de la Roche-sur-Yon et du Mans se sont opposés, de 2h15 à 4h du matin ce 15 juillet, aux forces de l’ordre en ville et sur le remblai ; une rixe les opposait juste avant, mais les délinquants se sont unis contre les policiers venus les séparer. Des palettes et des poubelles ont été brûlés, au moins une vitrine cassée, mais aucune interpellation n’a été faite.

Pas de quoi étonner Jean-Patrick Fillet, élu d’opposition (RN) à Saint-Hilaire de Riez et secrétaire départemental du RN : « il n’y a rien de nouveau, comme d’habitude il y a des violences, et préfet après préfet restent sourds aux demandes de renforts de CRS. Il y a souvent l’été des bagarres entre jeunes délinquants, entre jeunes et forces de l’ordre, la mairie a été obligée de prendre une brigade cynophile même.

Lors des municipales, au débat, François Charles Brion [candidat RN aux Sables] a renouvelé la demande de renforts de CRS l’été, la communiste qui était présente [Caroline Pottier] s’est fichue de lui, j’espère maintenant qu’elle aura la décence de faire un communiqué d’excuses… ça fait des années qu’on demande un renfort estival de CRS, tant qu’il n’y en aura pas, ce sera difficile, d’autant que les Sables, c’est facile d’accès et il y a peu de présence policière, contrairement à d’autres stations comme la Baule ».

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Voyager en train pour pas cher en Europe ? C’est possible

La fin de l’état d’urgence en Espagne rétablit la liberté de déplacement entre les régions, et coïncide avec la...

Marion Maréchal : les confidences d’une patriote

Marion Maréchal parle rarement d'elle, de son parcours, de sa personnalité. Pour Livre Noir elle s'est exceptionnellement prêtée à...

Articles liés

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à la presse une tribune intitulée...

Nominoë et les Rois de Bretagne Episode 20

L'implantation des Vikings pèse lourdement sur la Bretagne, le peuple est éreinté, les hommes du nord établissent des bases proches du littoral et se...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections régionales en Bretagne, ce serait...

Tourisme en Bretagne. Ouverture de 8 VVF

Dès à présent, la majorité des VVF accueillent les premiers vacanciers et 93 seront ouverts pour les traditionnelles « grandes vacances d'été ». Sur...