coronavirus covid-2019 girl in mask - stop pandemic

L’Allemagne est confrontée à une nouvelle augmentation du nombre des cas infectés par le Covid-19. Le président de l’Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses pointe du doigt la négligence de certains pour expliquer le phénomène. Peut-on parler de deuxième vague ?

Une hausse des contaminations due aux « négligences » ?

La pandémie de coronavirus sévit toujours en Europe. Et l’Allemagne n’échappe pas à la tendance. Depuis plusieurs jours, le pays connaît une progression régulière du nombre d’individus infectés. Une situation commentée le 28 juillet par le président de l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses, Lothar Wieler, qui se dit « profondément inquiet »  des « nouvelles évolutions en Allemagne » de la maladie.

Lors d’une conférence de presse, et tandis qu’il s’était montré peu bavard ces dernières semaines, il a déclaré que « cette progression est liée au fait que nous sommes devenus négligents ». Dans le même temps, le RKI a souligné l’augmentation des interactions sociales, dans le contexte professionnel aussi bien que festif. Et d’appeler les Allemands à respecter les règles de distanciation sociale.

Covid-19 : des chiffres inquiétants en Allemagne

Pour l’heure, Lothar Wieler considère qu’il est encore difficile de se prononcer sur l’existence ou non d’une deuxième vague de Covid-19 en Allemagne.

Quant aux chiffres du RKI (structure comparable à l’Institut Pasteur en France), ils faisaient état, ce même 28 juillet, de 633 nouvelles infections en 24 heures. Soit près du double par rapport aux chiffres de la veille. Par ailleurs, sur le plan géographique, cette hausse des contaminations a été relevée dans de nombreux Länder. Quant aux lieux précis où ont eu lieu ces contaminations, des maisons de retraites, des rassemblements familiaux mais aussi des locaux professionnels ont été cités l’institut allemand spécialisé dans les maladies infectieuses.

Pour rappel, si la gestion allemande de la crise sanitaire du Covid-19 a souvent été citée en exemple en Europe, la pandémie y a causé 9 122 décès pour près de 207 000 cas de coronavirus confirmés depuis le début de l’épisode.

L’incidence du Covid-19 sur les déplacements des Allemands

En Allemagne toujours, le ministère des Affaires étrangères a déconseillé à la population certaines destinations touristiques « non nécessaires », notamment en Espagne (Aragon, Catalogne et Navarre) où la pandémie sévit de nouveau avec une accélération des contaminations. Ainsi que le retour de mesures de restriction.

De plus, le gouvernement allemand rendra les tests de dépistage (gratuits) du coronavirus obligatoires pour les personnes arrivant dans le pays en provenance de zones à haut risque à partir de la semaine prochaine. Les retours d’Espagne sont dans le viseur du ministère de la Santé allemand. Par ailleurs, le RKI L’institut classe actuellement environ 130 pays comme « zones à risque » dont la majorité des États américains.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine