50 millions de masques produits par semaine : l’Allemagne devrait inspirer la France [Vidéo]

A LA UNE

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (1/2)

Le 19 septembre dernier, à Paris, s’est tenu le colloque annuel de l’Institut Iliade sur le thème « La...

Charles de Meyer (SOS Chrétiens d’Orient) : « Les pigistes de Mediapart nous désignent comme des cibles aux islamistes »

Nous nous étions faits écho de l'article entièrement à charge du journal Mediapart, commande visant l'ONG SOS Chrétiens d'Orient,...

Le RN en tête aux Régionales en Bretagne. Un sondage LREM pour faire peur ?

 La République en Marche (LREM) a fait réaliser - et volontairement fuiter semble-t-il - un sondage sur les intentions...

« L’immigration est une chance pour la France » : 40 ans déjà

« L’immigration est une chance pour la France » : le plus souvent, de nos jours, cette formule est utilisée par antiphrase,...

L’Allemagne va produire 50 millions de masques par semaine à partir du mois d’août prochain, dont 10 millions de FFP2. La France est, une fois de plus, dépassée…

50 millions de masques par semaine en Allemagne

Les entreprises allemandes fabriqueront environ 50 millions de masques par semaine à partir du mois d’août prochain. C’est l’annonce faite vendredi 17 avril par le ministre de la Santé Jens Spahn lors d’une conférence de presse à Berlin. « Nous avons pu attribuer des contrats à une cinquantaine de sociétés qui veulent produire 10 millions de masques FFP2 et 40 millions de masques chirurgicaux à partir du mois d’août », a-t-il expliqué.

Un rythme de production soutenu tandis que le port du masque n’est pas encore obligatoire dans le pays mais plutôt « recommandé fermement » par les autorités. Cependant, la Saxe a été le premier Land allemand à imposer l’obligation de porter un masque à ses citoyens depuis ce même 17 avril dans les transports en commun et les magasins. Auparavant, seules quelques villes avaient décidé de rendre le port du masque obligatoire. De son côté, Jens Spahn, considérant que les Allemands s’étaient comportés de manière « très responsables » jusqu’à présent, maintient sa décision de ne pas imposer le port d’un masque dans tout le pays.

En Europe, des pays tels l’Autriche et la Bulgarie ont opté pour des stratégies légèrement plus dures. Le gouvernement bulgare a ainsi publié un décret le 30 mars dernier obligeant toute personne se trouvant dans des lieux publics intérieurs ou extérieurs à porter un masque de protection, tout contrevenant s’exposant à une amende d’environ 2 550 euros.

Quant à l’Autriche, l’obligation du port d’un masque a aussi été décrétée le 30 mars par le gouvernement, mais cette fois uniquement pour pénétrer dans les magasins et les pharmacies. Le déroulement du dispositif étant facilité par la mise à disposition de masques pour les clients à l’entrée de ces commerces. Par ailleurs, ce caractère obligatoire du port du masque pourrait être étendu par la suite à d’autres lieux de vie autrichiens.

La France à la traîne sur les masques

En ce qui concerne l’approvisionnement en masques pour sa population, la France fait figure de mauvaise élève par rapport à son voisin allemand. Bien qu’une commande de près de 2 milliards de masques (à savoir des FFP2 et une majorité de chirurgicaux ) a été passée auprès de fournisseurs chinois, leur livraison par pont aérien doit se faire d’ici la fin du mois de juin et les premières semaines de la pandémie de coronavirus ont été gérées de façon déplorable sur le plan matériel par les autorités.

Quant à la production sur le sol français, Agnès Pannier-Runacher, la Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, indiquait le 18 avril que le pays allait produire 10 millions de masques (chirurgicaux et FFP2) par semaine à partir du mois de mai, en précisant au passage que la France disposait de quatre producteurs de masques sur le territoire. Si ces derniers n’ont produit que 15 millions de masques au titre du mois de janvier 2020 (on notera au passage l’absence totale d’anticipation des autorités puisque la situation était déjà critique à cette époque en Chine), ils sont donc passés à 40 millions en avril selon Agnès Pannier-Runacher. Rappelons à toutes fins utiles que les stocks français de masques FFP2 en ce début d’année 2020 étaient inexistants… À noter aussi la souplesse et la rapidité du modèle fédéral allemand largement décentralisé dans la prise de décisions. De quoi, là encore, inspirer une machine administrative d’une lourdeur sans pareille en Europe.

AK

Crédit photos : Pixabay (Pixabay License/Kathas_Fotos)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Un délinquant multicarte arrêté pour 12 vols, détention d’armes et stupéfiants à Nantes

Un délinquant récidiviste a été arrêté récemment pour 12 vols commis à l’est de Nantes entre le 25 août...

Chevaux mutilés et tués : ils organisent la résistance

Depuis 2018, des attaques barbares de chevaux ont lieu dans toute la France : yeux arrachés, découpe de l'oreille...

“Eloge de la Force”, Laurent Obertone au micro d’André Bercoff

Eloge de la Force. Le nouveau livre de Laurent Obertone vient de sortir (il nous en avait parlé ici). Il était l'invité d'André Bercoff. Crédit...

Frédéric Rouvillois : La pensée dangereuse et glaçante de Macron

Le professeur de droit public, Frédéric Rouvillois, publie un ouvrage essentiel pour comprendre la pensée profonde d'Emmanuel Macron et de ses soutiens :"liquidation". Macron...

Rennes. Alerte renforcée : quelles nouvelles contraintes sanitaires ?

La situation se complique à Rennes concernant les mesures liées au Covid-19. La ville vient de passer en zone d'alerte renforcée. Avec des implications...

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l’immigration comme un drame, comme une invasion. »

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l'immigration comme un drame, comme une invasion. » https://www.youtube.com/watch?v=_REVVTRcmEw Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -