Vincent Vauclin (Mouvement National Démocrate) : « Le RN de Marine Le Pen est aujourd’hui une impasse protestataire »

A LA UNE

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nous vous évoquions la semaine dernière l’apparition d’un nouveau parti politique à droite, le Mouvement National Démocrate, fondé par Vincent Vauclin, qui a dissout dans le même temps la Dissidence française qu’il présidait.

Quelles sont les ambitions du parti ? Quelles sont les idées qu’il défend ? Et la feuille de route à venir ? C’est ce que nous avons voulu savoir en interrogeant son fondateur.

Breizh-info.com : Vous animiez jusqu’ici la Dissidence Française et vous avez décidé d’y mettre fin pour fonder une nouvelle formation politique : le Mouvement National-Démocrate. Quelles en sont les raisons ?

Vincent Vauclin : Qu’est-ce qu’un militant ? C’est le soldat d’un idéal. Et tout soldat vous dira qu’en pleine bataille, c’est d’abord le terrain qui commande. Lorsque le terrain change, lorsque les circonstances évoluent, il faut être capable d’en tirer immédiatement les conséquences et de réagir à la mesure de l’enjeu. La psychologie évolutionniste le rappelle : l’intelligence, c’est l’adaptation à son milieu.

Or nous vivons dans un monde en proie à des bouleversements sans précédent. Compte-tenu des dynamiques démographiques des pays du Sud de la Méditerranée, l’Europe devra demain faire face à une pression migratoire sans commune mesure avec ce que nous avons pu connaître jusqu’ici. L’épidémie de COVID-19 a révélé toutes les failles et les insuffisances des démocraties libérales occidentales, et les risques que fait peser sur chacun d’entre nous une mondialisation sauvage que l’on n’a pas voulu réguler. Le tissu économique et industriel de la France est sorti exsangue du confinement sanitaire. La défiance du peuple à l’égard des institutions et des médias atteint un niveau inégalé. Nos libertés les plus fondamentales sont quotidiennement bafouées.

Les revendications communautaristes se font chaque jour plus bruyantes, et les responsables politiques de tous bords n’ont eu de cesse de capituler face aux lobbies et aux minorités. En résumé, la France est arrivée à la croisée des chemins et les échéances à venir seront décisives. Or, dans le paysage politique actuel, personne ne semble avoir pris la mesure des enjeux. Est-ce par paresse intellectuelle, par conformisme ou par aveuglement ? Je l’ignore. Toujours est-il que pour ma part, je n’accepte pas de rester les bras croisés. Que faudrait-il faire ? Répéter inlassablement les erreurs de ceux qui nous ont précédé, comme si rien n’avait changé ? Je m’y refuse, et j’ai donc voulu proposer un nouveau cap en lançant cet appel, en décidant la fondation du Mouvement National-Démocrate et en annonçant la parution de mon nouveau livre, Reconquête, Manifeste de la droite alternative.

Breizh-info.com : Quels sont les premiers retours que vous avez suite au lancement de votre mouvement ?

Vincent Vauclin : L’annonce de la fondation du MND fut accueillie par des messages et des signaux extrêmement encourageants. Nous avons enregistré plus de 200 adhérents en seulement 24h, malgré une absence total de relais médiatiques. Je crois que cette nouvelle force politique répond à une attente profonde : celle de voir émerger une droite de nouvelle génération, une alternative jeune, moderne et crédible au RN de Marine Le Pen et à ce qu’il reste de la droite républicaine.

C’est en tout cas la mission que nous nous sommes assignés, et c’est pourquoi nous avons voulu revoir de fond en comble notre façon d’aborder la politique, nos méthodes, nos idées et nos modalités d’actions. Ainsi et par exemple, nous sommes la première formation politique de droite à permettre à chacun d’adhérer en ligne et gratuitement sur notre site internet.

Breizh-info.com : Quel regard portez vous sur le Rassemblement national, premier parti d’opposition dans les urnes jusqu’ici ? N’est-il pas finalement le plus fidèle allié du système en place ?

Vincent Vauclin : Il est désormais évident que Marine Le Pen se contente de capitaliser sur l’héritage politique de son père pour s’enfermer dans une posture d’opposition rentière. Elle semble avoir abdiqué l’idée d’arriver un jour au pouvoir et joue donc péniblement son rôle d’épouvantail politique dont l’unique fonction est d’assurer la réélection d’Emmanuel Macron, ou de son avatar, en 2022. C’est en tout cas la seule explication que je trouve à son inertie, à son absence totale de propositions nouvelles et à ses reniements en cascade.

Le RN de Marine Le Pen est aujourd’hui une voie de garage, une impasse protestataire dans laquelle sont enfermés des millions d’électeurs qui s’y réfugient faute de mieux. Voilà pourquoi il est urgent de proposer une autre voie pour sortir la droite de son hibernation et bâtir une alternative à la hauteur des défis de cette nouvelle décennie.

Breizh-info.com : Envisagez-vous une candidature à l’élection présidentielle ?

Vincent Vauclin : En tout cas je ne l’exclue pas. Je sais qu’au fond personne ne veut d’un remake de 2017. Or, c’est pourtant bien ce scénario qui est en train de se dessiner et un nouveau duel Macron/Le Pen serait catastrophique pour la France puisqu’il aboutirait vraisemblablement à une nouvelle victoire du premier et à une énième déroute de la seconde. À mon sens, il n’y a qu’une seule façon de déjouer ce piège : c’est d’organiser une « primaire pour la France » comme l’avait d’ailleurs proposé Nicolas Dupont-Aignan il y a quelques mois. J’avais alors proposé ma candidature à cette primaire, et je la maintiens. Et si Nicolas Dupont-Aignan y renonçait, alors nous reprendrions cette idée à notre compte.

Car je suis convaincu que c’est l’unique solution pour empêcher la multiplication des candidatures individuelles et pour rassembler toutes les forces de la reconquête derrière un candidat capable d’en faire la synthèse, et qui bénéficierait ainsi de la dynamique populaire et historique indispensable à la victoire en 2022.

Breizh-info.com : Quelles sont les propositions majeures du Mouvement National Démocrate ?

Vincent Vauclin : L’emblème du MND, c’est la rose des vents. D’abord parce qu’il s’agit d’un symbole utilisé depuis près de trois millénaires par les peuples Européens et qu’il évoque tout ce que ces peuples ont pu réaliser de conquêtes et de dépassements. Mais aussi parce que le projet que j’ai développé dans le Manifeste de la droite alternative se déploie selon quatre axes, quatre points cardinaux qui, à mon sens, correspondent aux quatre notions fondamentales qu’il convient de se réapproprier et de redéfinir à l’orée de cette nouvelle décennie : la liberté, l’identité, la souveraineté et l’autorité. Le programme détaillé du MND sera publié d’ici quelques semaines, et vous pouvez d’ores et déjà en découvrir les principales lignes de force dans mon livre.

Pour en résumer brièvement l’esprit, je dirais qu’il s’agit de renouer avec les notions régaliennes les plus fondamentales, celles qui déterminent toutes les autres et qui ont été perverties par cinquante dernières années de parlementarisme et de politique politicienne. Il ne s’agit surtout pas de proposer un énième catalogue démagogique, listant des centaines de mesures plus ou moins cohérentes, dont on ignore tout de la portée ou de l’efficacité pratique, et qui ajouteraient encore des normes aux normes et des contraintes aux contraintes. Tout au contraire, il s’agit de défendre une quinzaine de grands projets de loi, concrets et réalistes, et qui à eux-seuls suffiraient à restituer aux Français leurs libertés fondamentales, à l’État sa souveraineté effective et à la France son indépendance et sa puissance. D’ici quelques semaines, nous dévoilerons les grandes lignes de ce vaste projet de refondation civique.

Breizh-info.com : Qu’allez-vous répondre à ceux qui vont immanquablement vous qualifier de « groupuscule d’extrême droite », ou de « mouvement fasciste » ?

Vincent Vauclin : Vous savez aujourd’hui nous sommes tous le « facho » de quelqu’un. Ces mots n’ont plus aucun sens. À force d’être répétés encore et encore par les politiques et les journalistes, ils ont été démonétisés, ils ne veulent plus rien dire. Quoi qu’il en soit, nous n’avons aucunement l’intention céder au politiquement correct, de nous excuser d’être ce que nous sommes, ni de défendre les idées que nous défendons.

Nous ferons ce que nous avons à faire et ce sont les Français qui jugeront.

Propos recueillis par YV

Site du MND : www.natdem.fr

Commander Reconquête : http://tinyurl.com/yxrfztl2

Crédit photo : Vincent Vauclin
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Finistère : les élus de l’agglomération quimpéroise capitulent face à Amazon

Une majorité des élus de l'agglomération quimpéroise a dit "oui", ce jeudi soir, au projet d'implantation de la plateforme...

Bistro Libertés. Sébastien Meurant (LR) dans l’arène face à Jean Messiha (RN)

L'invité de Bistro Libertés, Sébastien Meurant, est un dirigeant des Républicains qui se revendique de la droite de conviction....

Macron, la psychose covid

Au sommaire de ce journal : gouverner par la peur. https://www.youtube.com/watch?v=FHCuerRAQKY Avec les annonces de fermetures d’établissements restaurants et bars notamment et la menace de reconfinement,...

Urgence climatique. Des écologistes antinucléaires font volte-face en Allemagne

En voilà un article particulièrement intéressant, signé de la rédaction du journal Economie Matin. Ce dernier évoque deux figures du mouvement anti nucléaire en...

Algues vertes en Bretagne. Une nouvelle alerte « contre le déni des autorités sanitaires devant le danger de l’hydrogène sulfuré dans les sédiments sableux...

L'association Sauvegarde du Trégor, dirigée par Yves-Marie Le Lay, vient d'adresser une mise en garde à l'Agence Régionale de Santé Bretagne. Il s'agit d'une...

Autonomie médicale et système immunitaire (entretien avec Soazig Baumann)

Soazig Baumann, praticienne en médecine libre et thérapeute en soins manuels, nous présente sa conception des médecines naturelles, fondée sur l'expérience et l'idéal d'autonomie...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -