Franck Louvrier est écartelé entre les Pays de la Loire et la Bretagne

A LA UNE

Franck Louvrier est Breton quand ça l’arrange. Certes sa marge de manœuvre est limitée puisque les Pays de la Loire sont dirigés par ses amis LR ; il doit en tenir compte. Tandis que la Bretagne est la chasse gardée du PS…

Dès qu’il est question de la Bretagne, Franck Louvrier (LR), vice-président du conseil régional des Pays de la Loire en charge du tourisme et nouveau maire de La Baule, ne sait plus sur quel pied danser. Il faut reconnaître que l’interprétation du « Voyage à Nantes » à « Destination Bretagne » a de quoi lui faire perdre son latin. Bien entendu, cette oppération ne peut s’effectuer qu’avec le feu vert de Johanna Rolland (PS), maire de Nantes. Ce qui permet à Aurélie Péneau, directrice du développement touristique au VAN, de sortir des propos qui auraient été impensables à l’époque de l’ancien maire Jean-Marc Ayrault : Les Pays de la Loire « n’ont pas de notoriété touristique. La Région développe bien des marques mais n’existe pas en tant qu’identité touristique ».

Face à cette « excellente initiative », Franck Louvrier reconnaît que « la marque bretonne est forte et il y a un vrai enjeu touristique. Je suis Nantais et je me suis toujours considéré comme Breton ». Il est même plein de bonne volonté : «  Mon premier acte en tant que maire de La Baule a été de faire hisser un drapeau des Pays de la Loire et un drapeau breton devant la mairie ». Mais il faut raison garder : « Je regrette l’acte manqué de François Hollande et Jean-Marc Ayrault qui, lors de la réforme des régions, auraient dû rapprocher la Bretagne et les Pays de la Loire, deux régions culturellement très proches ». Mais, tout Breton qu’il s’affirme, Franck Louvrier reste quand même opposé au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne « qui risquerait de déséquilibrer les choses » (Presse Océan, lundi 27 juillet 2020).

On peut lui rétorquer que s’il n’y a pas eu fusion de la Bretagne et des pays de la Loire lors de l’adoption de la loi relative à la délimitation des régions, c’est parce que Jean-Yves Le Drian, grand copain de Hollande à l’époque, s’y est opposé avec force. Car ce mariage de la carpe et du lapin aurait signifié la mort de la Bretagne à terme – noyée dans ce magma informe qu’est « l’Ouest ». Quant aux régions « culturellement très proches », on aimerait savoir où Louvrier a déniché cette affirmation osée.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Objectif 1500 pots de confiture pour l’abbaye des Gardes !

Pour pouvoir continuer à faire des confitures (dont 2 “médaille d’or” au Concours Général Agricole en 2020 : cerises...

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Articles liés