Loire-Atlantique. La Panetière des Hameaux fête sa semaine locale de l’artisanat du 7 au 12 septembre 2020

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Tous les jours, les Français se rendent à la boulangerie. Mais peu connaissent réellement le quotidien des travailleurs de la nuit qui créent les baguettes, pains et croissants emblématiques de la culture gastronomique française.

C’est donc pour mieux faire connaitre le savoir-faire des boulangers que La Panetière des Hameaux organise sa Semaine Locale de l’Artisanat, du 7 au 12 septembre : une semaine riche en découvertes, placée sous le signe de l’économie de proximité, du bio, du goût et de la convivialité.

Des portraits géants de boulangers pour mettre en avant l’Artisanat Bio et Local

Pendant La Semaine Locale de l’Artisanat, des portraits géants des boulangers seront exposés dans les boulangeries de la Panetière des Hameaux à Pornic et à Nantes. Eloïse Allonville, co-gérante et directrice artistique de La Panetière des Hameaux, raconte comment elle a eu l’idée de cette initiative : « Je cherchais une manière de mettre en avant nos boulangers, pour montrer à nos clients les visages de ceux qui sont à l’origine de cet aliment si essentiel dans notre quotidien ».

La difficulté, souligne-t-elle, était de créer une rencontre entre les travailleurs de la nuit et des consommateurs du jour : « quand nous dégustons un croissant chaud au petit-déjeuner, nous oublions vite que les boulangers travaillent toute la nuit, et parfois plusieurs jours en amont, pour fabriquer un produit de qualité ».

L’idée des portraits lui a été inspirée par le film documentaire Visages, Villages, dans lequel le photographe JR et la réalisatrice Agnes Varda parcourent les campagnes françaises et couvrent les lieux qu’ils visitent de photos géantes des personnes qu’ils rencontrent.

« Leur démarche m’avait beaucoup touchée, de par sa simplicité et son authenticité. Pour leur rendre hommage, j’ai décidé de faire appel au photographe Émeric Leprince, qui photographie l’humain dans son quotidien. » Par la magie de la photographie, les boulangers sortent de leur fournil et s’affichent au grand jour : « nos clients peuvent enfin mettre des visages sur nos pains ! », se réjouit Éloïse.

Mettre en avant le savoir-faire de La Panetière des Hameaux

Les visites du fournil et les ateliers viennoiserie seront pour les artisans boulangers de la Panetière des Hameaux une occasion unique de mettre en avant leur savoir-faire. « Nous allons proposer des produits différents, spécialement élaborés pour l’événement, et aussi aller à la rencontre de nos clients pour leur expliquer la fabrication du pain », explique John DABIN, Responsable Boulangeries, des Panetière des Hameaux.

« Le boulanger artisan doit toujours se remettre en question car il travaille avec de la matière vivante, ce qui demande une adaptation constante, mais c’est ce qui fait la beauté de ce métier que j’affectionne tant », poursuit-il.

« Ce savoir-faire doit se perpétuer et se transmettre aux jeunes et aux personnes en reconversion. Notre objectif est de continuer à fabriquer des pains gustativement bons, nutritionnellement riches et sans pratiquement aucune intervention mécanique », ajoute Quentin Allonville, co-gérant de la Panetière des Hameaux.

Renforcer les filières locales : la mission de La Panetière des Hameaux

La Semaine Locale de l’Artisanat offre également pour La Panetière des Hameaux l’opportunité de présenter sa vision de l’économie de proximité et de l’artisanat. Le développement du local est en effet un des piliers stratégiques de La Panetière des Hameaux : cela lui permet de réduire son impact environnemental, la majorité de ses matières premières venant de moins de 150 kilomètres du fournil.

L’objectif est aussi d’amplifier l’impact économique de La Panetière sur le territoire : « Lorsque nous choisissons de consommer local, l’effet multiplicateur moyen sur l’emploi est de x3. Cela signifie que pour 1 emploi créé quand nous consommons un produit importé, nous en créons 3 quand nous consommons local », explique Quentin Allonville.

Depuis plusieurs années, La Panetière des Hameaux développe et renforce ses filières locales. Avec des producteurs locaux, elle a ainsi co-construit Grenier Bio d’Ici, une filière de blé en Loire-Atlantique. « Cette belle initiative montre qu’avec du dialogue et de la transparence, il est possible de faire revenir dans nos régions des variétés de blés qui y poussaient autrefois », poursuit le co-gérant de la Panetière des Hameaux.

Du 7 au 12 septembre, plusieurs activités seront proposées :

Une campagne d’affichage de portraits géants des boulangers de La Panetière des Hameaux dans les deux boulangeries de Pornic et de Nantes.

Des dégustations en boulangerie pour faire découvrir la spécialité de la maison, le pain semi-complet au sésame, ainsi qu’un produit unique aux petits légumes.

Des ateliers viennoiseries sont organisés le samedi 12 septembre de 14h30 à 16h, avec fabrication de croissants et pains au chocolat ainsi que l’apprentissage du feuilletage. Ces ateliers pourront accueillir 8 personnes pour la boulangerie de Nantes et 5 personnes pour la boulangerie de Pornic. Les participants repartiront avec des viennoiseries. Tarif : 5 euros par personne, sur inscription.

Une visite du fournil des deux boulangeries est également prévue dans le cadre des ateliers viennoiseries. Cette visite, les animations et les deux ateliers permettront aux visiteurs de s’initier au métier et au savoir-faire du métier de boulanger, et en particulier à la confection du levain, spécialité de La Panetière des Hameaux.

Pour en savoir plus

Site web : https://lapanetieredeshameaux.fr

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

Articles liés

Football. Le Stade Rennais accroche le PSG, victoire du FC Nantes, défaites de Brest et de Lorient

Le sprint final est lancé concernant la saison de Ligue 1, avec la 36ème journée jouée ce week-end. Les Lillois pourront remercier le Stade...

Handball. Nantes vainqueur de l’EHF European League

Le club de Nantes Atlantique Handball a décroché le premier titre européen de son histoire en remportant l’EHF European League dimanche 9 mai au soir à Baia...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières. Le point sur les données...

« A la bretonne ». L’association qui veut la réunification de la Bretagne…en excluant une partie des électeurs…

C'est ce qu'on appelle au minimum une faute politique. L’association « A la Bretonne ! », a décidé de convier une partie des candidats...