Un militant du RN dénonce la désinformation autour de la manifestation anti immigration de Lorient

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Nous diffusons ci-dessous un courrier que nous a adressé André REGEREAU, militant du RN 56, qui dénonce la désinformation autour de la manifestation anti immigration de Lorient qui s’est tenue vendredi dernier, en parallèle d’une manifestation pro immigration organisée par SOS Méditérannée.

Des ONG et des associations qui militent pour une immigration massive cherchent à manipuler l’opinion. En vain ! Une majorité de nos compatriotes refusent une immigration dérégulée qui contraint à la misère des milliers de ces malheureux êtres humains manipulés, en quête d’un « el dorado » français qui n’existe pas.

Les ONG prétendues humanitaires communiquent sur les morts en Méditerranée en «  oubliant. » sciemment les femmes et les hommes qui périssent avant d’atteindre la Libye ou ceux qui sont réduits en esclavage dans ce pays qui ne dispose plus de gouvernement et qui est contrôlé par des factions rivales et mafieuses .

Seule chaîne d’information, TF1, a évoqué cette question qui devrait troubler le sommeil de nos ‘ « humanitaires » s’ils étaient objectifs et désintéressés et non animés par une idéologie mondialiste aux antipodes du concept de progrès.

En France, les marchands de sommeil et les patrons voyous exploitent ces migrants, déjà trompés par des mafieux et des criminels qui les ont poussés sur ces routes de la mort sans sépulture.

Tel est le message que l’on cherche à diffuser face à une propagande cynique et mensongère..

Le Télégramme a diffusé un article volontairement partial.

Le Télégramme ne vaut donc pas mieux que Ouest-France, un journal qui nous est hostile. Ces médias deviennent des vecteurs de manipulation et de désinformation au service des progressistes à courte vue qui gouvernent actuellement la France. Cet activisme sectaire et sournois n’a plus rien à voir avec le journalisme.

Une fois de plus, la « bien pensance » à géométrie variable ne tolère aucune contradiction !

Des consignes simples et républicaines ont été données à nos militants. Elles ont permis de concevoir avec une vingtaine de personnes une manifestation  qui a débuté avec un effet de surprise réussi ce vendredi 21 août à Larmor-Plage. A souligner aussi deux axes d’effort expression d’une légitime opposition» et information à l’aide d’une banderole, tout en restant dans une posture pacifique face à des individus qui ne savaient que proférer des insultes aussi caricaturales qu’ineptes et sectaires comme cet homme qui a proféré des insultes anti-françaises voire « racialistes »…

Dans l’article du Télégramme relatant cet évènement, un journaliste a utilisé le mot «  provocation. »  en confondant manifestation et provocation.

La direction de ce journal régional oublie qu’en République Française l ‘expression des idées est un droit et fait partie des valeurs transmises par celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour nos droits et le respect de notre identité.

Notre combat se poursuit. pour ne pas subir la dictature de ces ONG protégées par le pouvoir et l’Union Européenne et d’associations subventionnées mais aussi pour combattre la désinformation mise en œuvre par des médias dévoyés, devenus des vecteurs de propagande immigrationniste sous couvert d’action humanitaire !

L’heure est désormais à la résistance dans un pays et une région à la veille de subir une terrifiante crise économique. Nous serons donc mobilisés chaque fois qu’il le faudra.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

André Regereau

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en...

Nantes : jusqu’à 7 degrés de différence l’été entre les quartiers

La problématique des îlots de chaleur – ces quartiers plus urbanisés et moins « verts » où la chaleur...

Articles liés

Manifestation contre le Pass Sanitaire à Paris. Le reportage que vous ne verrez pas sur les médias du Système

Démonstration de force réussie contre le pass-sanitaire. Après les annonces d’une rare violence du président de la République lundi dernier, les Français étaient mobilisés...

Tyrannie sanitaire. 150 000 à 200 000 personnes dans les rues de France

150 000 à 200 000 personnes ont défilé dans les rues de France ce samedi, contre la tyrannie sanitaire instaurée par Emmanuel Macron et...

Langues régionales. Retour sur la manifestation pour le catalan à Perpignan

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté en France ce samedi 29 mai contre la censure de certains articles de la loi Molac par le...

Guingamp (22). Il va y avoir du monde à la manifestation pour les langues régionales

Ce samedi 29 mai, à Guingamp, ce sera l'arrivée de la Redadeg, la course pour la langue bretonne. Et dans la foulée, une manifestation...