Opération « Tous à cheval en Bretagne »

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

« Tous à cheval en Bretagne » marque le lancement d’une campagne régionale d’envergure, initiée par le Comité Régional d’Équitation de Bretagne avec le soutien des 4 Comités départementaux des Côtes-d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan.

Cette opération inédite, proposée dans les 425 clubs équestres bretons, vise non seulement à mettre en lumière la plus noble conquête de l’homme mais aussi à révéler, au plus grand nombre, les bienfaits du cheval, du poney et de l’équitation, premier sport de nature.

Ainsi les dimanches 6, 13, 20 et 27 septembre, les clubs bretons ouvriront leurs portes et inviteront le grand public à découvrir de nombreuses activités gratuites telles que des initiations à poney, à cheval, à pied, en attelages, des ateliers découvertes, des promenades, des animations, des visites des installations…

Autant de bonnes raisons pour profiter de ce mois de septembre pour se familiariser avec le cheval, 3e animal préféré des Français, ou pour mettre le pied à l’étrier.

Journées portes ouvertes dans les clubs de Bretagne
Renseignements : Comité Régional d’Équitation de Bretagne
Tel. : 02 97 84 44 00 – www.bretagne-equitation.com

Pour trouver un club près de son domicile :
https://www.bretagne-equitation.com/htm/club.asp

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

1 COMMENTAIRE

  1. Très bonne initiative , mais dommage que le prix de la pratique de l’équitation et l’entretien d’un cheval soient aussi élevés !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

La Baule, Terre d’Equitation. 30 photos grand format à découvrir dans la station balnéaire.

Paris Match et la Ville de La Baule-Escoublac organisent l'exposition "La Baule, Terre d'Equitation", 30 photos grand format à découvrir dans la célèbre station...

Mutilations d’animaux. Après les chevaux, les vaches ?

Des cas de vaches mutilées ont été à déplorer en Centre-Bretagne tandis que les enquêtes sur les mutilations de chevaux n'ont pas permis d'élucider...

Chevaux mutilés et tués : ils organisent la résistance

Depuis 2018, des attaques barbares de chevaux ont lieu dans toute la France : yeux arrachés, découpe de l'oreille droite, des organes génitaux... les...

Quels barbares mutilent donc les chevaux en France ?

Camille Galic, journaliste pour le journal Présent, nous adresse un papier publié le 8 septembre dernier dans le quotidien. Nous le reproduisons ci-dessous (pour...