Pays basque. L’apprentissage du basque par les adultes, « enjeu majeur » pour la survie de la langue

A LA UNE

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent...

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

La Communauté d’agglomération Pays Basque lance en cette rentrée une vaste campagne de communication destinée à promouvoir l’apprentissage de la langue basque chez les adultes. Une volonté politique qui tranche avec la Bretagne.

Pays basque : l’apprentissage de la langue est aussi une affaire d’adultes

Au Pays basque Nord, tout comme en Bretagne, le travail mené par certains pour sauver la langue autochtone de la disparition face aux pressions de l’uniformisation de la mondialisation est un combat de tous les jours.
Si cet été 2020 fut marqué par le bras de fer entre le rectorat de Bordeaux d’un côté et les élus de la Communauté d’agglomération Pays Basque (CAPB) associés à un collectif de parents d’élèves bilingues de l’autre, autour du refus de l’Éducation nationale d’ouvrir une classe immersive en langue basque à Saint-Pierre-d’Irube (Pyrénées-Atlantiques), la survie du basque passe aussi par l’enseignement de la langue chez les adultes.
C’est donc dans cette optique que cette même Communauté d’agglomération Pays Basque (CAPB) vient de lancer une campagne de communication dont le slogan est « Vivez le Pays basque en V.O. » [NDLR : en « version originale », référence au cinéma], afin d’inciter les locaux à devenir bascophones via différents types de cours. L’initiative a été présentée au public le 9 septembre par Jean-René Etchegaray, président de la CAPB et Antton Curutcharry, vice-président en charge de la politique linguistique.

Une « basquisation » des adultes cruciale

Outre l’aspect primordial de l’enseignement immersif pour les enfants basques, l’apprentissage de la langue par les adultes est également un défi clé pour les acteurs de la promotion du basque. Selon une membre de l’association AEK (Alfabetatze Euskalduntze Koordinakundea), fédération des cours de basque aux adultes citée par un média local, ce public adulte « joue un rôle d’exemplarité » vis-à-vis des enfants et sa « basquisation » est aujourd’hui « un enjeu majeur ».

En effet, à l’instar de la Bretagne, la sociologie des bascophones est vieillissante puisqu’au Pays basque Nord, seuls 15 % des 30-50 ans maîtrisent la langue tandis que cette proportion atteint près de 50 % chez les plus de 50 ans.

Du côté des politiques, ce volontarisme est aussi partagé, tranchant là avec la torpeur à laquelle nous ont habitués les élus bretons au sujet de la langue. Ainsi le président de la CAPB Jean-René Etchegaray constate-t-il : « Ce n’est pas l’importance des efforts déployés jusqu’à aujourd’hui qui suffit. Sur ce domaine, il faut lutter ». Quant aux solutions, le message est clair : « Si on veut offrir un Pays basque bascophone à nos enfants, s’il n’y a pas une politique linguistique volontariste, nous allons perdre la bataille ».

Des outils et des opportunités en parlant basque

Avec le lancement de cette campagne, la plateforme japprendslebasque.com a été mise en ligne dans l’optique d’offrir une présentation synthétique des différents organismes proposant des cours aux adultes avec un annuaire numérique de ces derniers.

Enfin, si la maîtrise du basque permet par exemple de mieux comprendre la toponymie locale tout comme le répertoire de chants traditionnels et, plus généralement, la riche histoire du Pays basque, elle peut être aussi un atout professionnel puisque cette même langue dispose du statut de co-officialité au Pays basque Sud. De quoi élargir considérablement son secteur de recherche pour un demandeur d’emploi et sa zone de prospection pour un chef d’entreprise.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Nantes. Détonations au Breil : pas des engins incendiaires…

Dimanche 24 janvier, la police a été appelée par deux fois après des « détonations » entendues vers 16 heures, puis...

Automobile. Avec HistoVec, vérifiez le vrai kilométrage de votre voiture d’occasion

Depuis janvier 2021, le site HistoVec, mis en ligne par l'administration, donne accès à l'historique des kilométrages enregistrés lors...