Saint-Herblain, Saint-Nazaire : les braquages se multiplient

A LA UNE

Mercredi  9 septembre le Carrefour Express du boulevard Laennec, à Saint-Nazaire, a été braqué par deux individus à la fermeture. Les deux braqueurs avaient des capuches et portaient des masques ; l’un d’eux a sorti une arme et tiré en l’air, s’est fait remettre la caisse – une centaine d’euros – et a tiré en l’air une seconde fois en partant. Ce seraient des cartouches à blanc.

Le 10 septembre vers quinze heures, deux individus toujours sont entrés dans un bar-tabac situé rue du Pertuischaud, dans le même quartier, à quelques centaines de mètres de la supérette braquée. Tandis que le premier menaçait la tenancière et la cliente de son arme, et les faisait s’allonger au sol, le second s’est servi dans le tiroir-caisse et a pris 800 € ; les braqueurs n’ont pas tiré et sont partis à pied, bien tranquillement.

Deux commerces braqués à Saint-Herblain dans le même après-midi

Par ailleurs, toujours le 10 septembre, deux commerces ont été braqués à Saint-Herblain à l’ouest de Nantes, d’abord le bar-tabac le Clos Siban, rue du Docteur Bouée, vers 16h, puis la station Total vers 19h. Dans le premier cas, le braqueur était seul, casqué et vêtu de noir. Il est entré un pistolet en main en criant « la caisse, la caisse », a frappé le gérant avec la crosse de son arme, a pris 700 € et a fui en scooter.

À la station Total boulevard Charles de Gaulle, toujours un braqueur seul, masqué et avec capuche, qui était équipé d’une arme de poing et a pris la fuite en scooter après avoir récupéré le contenu de la caisse.

Paimboœuf : rodéos et dégradations en nombre

Par ailleurs, au cours du dernier conseil municipal de Paimbœuf, le 7 septembre dernier, l’opposition a abordé le sujet de l’insécurité, dans cette commune située au sud de la Loire, non loin de l’actuelle ZAD du Carnet et à une quinzaine de kilomètres de l’agglomération de Saint-Nazaire.

Les élus d’opposition ont déploré des « incivilités routières récurrentes de rodéos urbains », ce à quoi le maire Raymond Charbonnier (SE, adjoint au maire sortant, liste sans étiquette marquée à gauche) a rétorqué que « sur une même intervention, la gendarmerie a adressé six PV à la même personne », et s’est opposé à la création d’une police municipale, revendiquée par l’opposition. Il indique en revanche avoir déposé plainte à chaque dégradation de bien municipal, soit « 15 à 20 depuis le début du mandat », donc depuis fin mai puisque l’élection s’est jouée au 1er tour.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire en Loire-Atlantique : malgré le Pass sanitaire, le port du masque à nouveau obligatoire dans les bars et restaurants de 68 communes

Puisqu'on vous dit que le Pass sanitaire est avant tout un outil de contrôle des populations et qu'il ne...

Tyrannie sanitaire. « Non à l’état d’urgence sans fin ». De nouvelles manifestations le 30 octobre notamment à Saint-Brieuc et à Vannes

De nouvelles manifestations sont prévues, contre la tyrannie sanitaire, le 30 octobre notamment à Saint-Brieuc et à Vannes, mais...

Articles liés