Greg Toussaint règle le cas des écolos

A LA UNE

Greg Toussaint règle le cas des écolos.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

USA. Un juge américain porte un coup d’arrêt à l’obligation vaccinale des soignants dans plusieurs Etats

Aux #EtatsUnis, #JoeBiden essuie un nouveau revers dans sa volonté d’imposer la #vaccination à des millions d’Américains. Un juge...

Radar tourelle en Ille-et-Vilaine. « Une situation piégeuse pour les usagers »

La presse a rapporté ces derniers jours l'histoire aberrante de ce radar-tourelle breton situé à Miniac-Morvan, petite commune d'Ille-et-Vilaine,...

2 Commentaires

  1. Fondamentalement l’écologie est un conservatisme : conservation du littoral, des forêts, de la biodiversité, des espèces endémiques contre les espèces invasives, défense des techniques agricoles traditionnelles ancestrales, etc.
    Mais dès le départ (années 60-70) les écolos sont plutôt des progressistes situés bien à gauche.
    Face à cette contradiction et du fait du phagocytage par les (néo)marxistes et libéraux, les écolos (EELV) ont décidé d’exclure l’Homme de la Nature et d’en faire une espèce hors-sol. Ceci permet de valider toutes les idées chères aux libéraux sociétaux : immigration massive/migrants, pma/gpa, guerre contre le patriarcat local, etc, jusqu’à finir par en faire une de leurs revendications principales. (via l’intersectionnalité des luttes, fourre-tout libéral-marxiste anti-blancs)
    .
    L’absurdité des écolos politiques atteint des sommets avec l’agression systématique des traditions sociétales françaises (sapin de Noël, tour de France, etc). Ils ne font plus de l’écologie mais du progressisme/libéralisme sociétal.
    Cela va probablement écœurer une partie de leur électorat, mais à mon avis cela n’empêchera pas l’augmentation de la popularité de l’écologie réelle, en réaction aux destructions environnementales, à l’urbanisation, et autres excès du monde moderne.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés