Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Face aux géants de la réservation hôtelière en ligne, échanges de maison et réservations insolites ont le vent en poupe

Sur le marché de l’hôtellerie, il y a des géants économiques, par qui la majorité des consommateurs passent pour réserver une location (hôtels, appartements, gîtes). Mais il y a d’autres entreprises, d’autres initiatives, qui se débattent pour innover, pour proposer une forme de tourisme alternatif. C’est ce que nous allons voir ci-dessous.

Des plateformes de réservations alternatives.

Face aux géants de l’industrie de l’hôtellerie, difficile d’exister, à moins d’être original. Maisonnature en fait partie, elle qui est une plateforme hollandaise qui offre des gîtes situés en pleine nature. Des sites dans des endroits calmes et reposants, pas forcément dans les grosses zones touristiques.

Avec des offres principalement en Europe, mais avec le choix, en montagne, à la mer, en forêt, ou en campagne. Principe original : Pour chaque nuit réservée sur la plateforme, l’entreprise contribue à des projets environnementaux (comme par exemple des plantations d’arbre à travers le monde ). « Ce sont des endroits où la flore et la faune sont menacées, qui bénéficieront le plus de la plantation d’arbres, car cela permettra de maintenir la biodiversité en vie, voir même de l’enrichir. C’est également là que les nouveaux arbres auront le plus grand impact sur la réduction du CO2. Un autre résultat positif est que l’initiative soutient l’économie locale en créant des emplois pour la population locale. Ainsi, les locaux peuvent renvoyer leurs enfants à l’école. Le dernier projet de Maisonnature est particulièrement lié à la protection du milieu de vie des oiseaux qui migrent vers le continent africain pour y trouver abri et nourriture » expliquent les communicants de la société.

On peut aussi citer Fairbooking, aidé par le conseil départemental de Loire-Atlantique. Un site qui entend faire la promotion des circuits courts. Côté tarifs, les professionnels s’engagent à proposer les mêmes prix que ceux proposés sur Booking ou autres. C’est sur la commission qu’ils seront gagnants puisqu’elle sera d’environ 5 %, après avoir payé un abonnement annuel (25 euros).

Et si vous tentiez l’échange de maison ?

Autre façon de voyager ou de prendre des vacances, qui a le vent en poupe, l’échange de maison. Et dans ce domaine, la Bretagne est aussi bien placée. Selon, HomeExchange, plateforme qui affirme englober jusque 70% de ce type de réservation en ligne, notre région figure à la première place des régions françaises favorites pour les échanges de maison. Elle compte en effet 95 890 nuitées passées cet été, suivies de l’Auvergne Rhône-Alpes et de la Provence-Alpes Côtes d’Azur, et enregistre aujourd’hui près de 12 500 offres de maisons sur le site. Au total, 3,3 millions de nuitées échangées en 2019 dans toute la France, signe de l’attrait de ce mode de tourisme (+ de 200 000 maisons proposées à l’échange en France).

Par ailleurs, dans le classement des départements les plus populaires, on trouve 3 départements de la région Bretagne : le Finistère, le Morbihan et les Côtes d’Armor, respectivement en 2ème, 3ème et 7ème position.

« Le Covid-19 a détruit l’idée du tourisme de masse : les croisières se sont arrêtées, les lieux auparavant surpeuplés de touristes se sont vidés, les Français se sont tournés vers des voyages privilégiant les rencontres et permettant de s’imprégner pleinement de la nature qui nous entoure. La possibilité de pouvoir réaliser des activités en extérieur sans croiser la foule était le second critère de choix des vacances des Français cet été, après le prix. L’échange de maison, qui permet de partir hors des sentiers battus et de manière plus locale que le tourisme traditionnel, a ainsi fortement crû cet été et devrait continuer de croître les années à venir“, explique Charles-Edouard Girard, co-fondateur de l’entreprise.

En sachant qu’en août, les Français sont partis à 78% en France, contre environ 45% l’année dernière, et que la crise liée au Covid-19 continue, cet attrait pour des formes alternatives de tourisme devrait aller crescendo dans les prochains mois, les prochaines années.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tourisme

À la découverte du Pays de Galles : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Écosse : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Economie

Faut-il faire payer l’accès aux villes touristiques de Bretagne ? L’exemple de Jürmala, en Lettonie

Découvrir l'article

Environnement, Sport

Il réalise le tour du Cap Fréhel à la nage en solo et sans assistance [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Tourisme

Tourisme. La population mondiale a dépensé près de 4 billions de dollars en voyages et en vacances au cours des cinq dernières années

Découvrir l'article

Environnement, Sport

Et si vous deveniez moniteur d’équitation western ?

Découvrir l'article

A La Une, Tourisme

Tourisme. Et si vous alliez visiter la Lettonie, perle des Pays Baltes ? [Reportage + Photos]

Découvrir l'article

Dinan, Economie, Sociétal, ST-BRIEUC

Côtes d’Armor. Quel bilan pour le tourisme au mois d’août ?

Découvrir l'article

Animaux, Environnement

Wildlife Photographer of the Year 2023. Une sélection parmi les 100 plus belles photos de nature de la 59ème édition du concours

Découvrir l'article

Sociétal, Tourisme

Séjours de fin d’été 2023 et tourisme. Quelles sont les tendances ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky